Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'Aventure mystérieuse

Dans ma boîte aux lettres aujourd’hui, un autre livre : Lauric Guillaud, L’Aventure mystérieuse. De Poe à Merritt ou les orphelins de Gilgamesh, collection « Paralittérature* », n°3, Editions du CEFAL, 1993.

Quelques œuvres à relever, toutes du domaine anglo-saxon :

* Henry Rider Haggard évidemment (le créateur d’Allan Quatermain) qui livra une sorte de trilogie aztèque : La Fille de Montézuma (1893), Cœur du Monde (1894) et La Vierge du soleil (1922).

* Francis Stevens avec La Citadelle de la peur (1918) met aussi en scène des Aztèques.

* A. Hyatt Verril, véritable explorateur converti à la littérature, quant à lui, donne Le Pont de Lumière où l’on découvre une société maya cachée depuis 2000 ans.

* Cette dénomination – « paralittérature » – me semble toujours aussi détestable…

Les éditions NéO ont publié dans les années 80 les trois Haggard mentionnés ci-dessus:

eebc6a14a9e61d1d6ee54c05373ea544.jpg1f514004a115331bbdadc48de99da926.jpge5e02c01cd15cf908fb952ee5f524c5e.jpg

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.