Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vonda N. McIntyre, Aztèques

Une nouvelle de science-fiction qui s'intitule "Aztèques" ne peut que retenir toute notre attention. On se souvient sans doute de L’Inca de Mars ou de Nanotikal (sur les Mayas) dans le domaine de la science-fiction contemporaine.

Sur l'intrigante 4ème de couverture, on peut lire: 

Ces pilotes ne sont pas comme nous, ils n'ont vraiment pas de cœur...

C'est de très bon cœur qu'elle abandonna son cœur. Elle ne pouvait être à la fois pilote et rester un être humain normal. Son corps pouvait encore rejeter le cœur artificiel ; elle retournerait alors à la normale. Elle ne serait plus qu'un membre d'équipage, anesthésiée, inconsciente d'un bout à l'autre de chaque voyage. Elle ne pensait pas être capable de l'endurer. J'en suis sûre, se dit-elle. Je ne reviendrai pas en arrière.

Nulle trace de Précolombiens donc... mais la clef est livrée page 119 (et elle sera donnée demain sur ce blog ;-D à moins que quelqu'un la poste dans les commentaires ;-) )

adbbdee20b1a45655c6d65cd6a8421f3.jpg

 

Vonda N. McIntyre, "Aztèques"
in Samuel R. Delany & Vonda N. McIintyre 
La Fosse aux étoiles (The star pit), pages 7 à 81 /
Aztèques (Azteques), pages 87 à 156. 
Illustration de Hubert de Lartigue,
coll. Etoile Double n° 9, Editions Denoël,  octobre 1984.

 

Commentaires

  • Personne n'a encore donné la solution de l'énigme!

  • Parce que personne ne la connait ;) !

  • Ben personne n'a jamais lu ce monument incontournable de la science-fiction? ;-))))))

  • Les pilotes sont surnommés Aztèques car on leur retire le coeur pour le remplacer par un appareillage qui permet le contrôle par celui qui le porte de l'ensemble des fonctions cardiaques.

Les commentaires sont fermés.