Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roger Judenne, Le mensonge de Christophe Colomb

Je parlais il y a quelques jours de Roger Judenne à propos de son livre La Colère du Dieu Serpent .

Il vient de publier, en octobre 2008, Le Mensonge de Christophe Colomb, un roman "historique" pour la jeunesse.

La présentation de l'éditeur:

1480 : Felipe Sanchez, 14 ans, est le fils d’un marin faisant le commerce des vins andalous et du cuir de Cordoue entre l’Espagne et l’Italie. Après la mort de son père, Felipe poursuit ce négoce. Quant à son frère aîné, Alonso, il fait voile à bord du « Cruz del Sur » vers les Canaries et Madère. Mais depuis un an, Felipe est sans nouvelles. Le bruit court que d’effroyables tempêtes ont balayé ces archipels. Felipe reçoit alors une lettre du cartographe Christophe Colomb qui lui apprend le naufrage du navire. Colomb a recueilli les survivants mais ils ont tous succombé. Son comportement est étrange. Veuf, il ne s’occupe pas de son fils Diego et n’a qu’une idée en tête : partir en mer pour les Indes par la route de l’ouest. Diego raconte à Felipe qu’il a fait une étrange découverte en cachette de son père : dans une malle il a trouvé des papiers, des cartes, des coiffures multicolores avec des plumes d’oiseau, ce qui lui a valu une raclée ! Par recoupements et grâce à la rencontre d’un survivant du naufrage, Felipe finit par découvrir que Christophe Colomb n’a pas été le premier à découvrir les Indes : Alonso Sanchez l’avait fait avant lui ! Christophe Colomb n’a pas découvert l’Amérique. Il en fit la conquête et la colonisation (cf textes de l’Inca Garcilaso de la Vega et du révérend Père Joseph d’Acosta en annexes du roman). Alonso Sanchez de Huelva a découvert les îles du Nouveau Monde abordées par Colomb lors de son premier voyage et lui a fourni tous les renseignements permettant d’y aller sans risques. Colomb savait qu’il existait des terres dans ces mers lointaines et il en connaissait la position exacte ! Il possédait des parures de plumes portées par les habitants des Caraïbes. L’épisode de la fameuse raclée infligée à son fils est rapporté par Diego Colomb lui-même dans le journal qu’il rédigea quand il succéda à son père en tant que gouverneur des Indes. Mais en habile mystificateur, après s’être emparé du secret légué par Alonso Sanchez, il a crié haut et fort qu’il était le premier découvreur de ces terres nouvelles.

 

C'est à partir de 12 ans et ça ne coûte que 10 € pour enfin démasquer Christophe Colomb! ^___^

 

judenne le mensonge de christophe colomb.gif

Roger Judenne, Le Mensonge de Christophe Colomb,
Collection "Toute Une Histoire",
Nouveau Monde Éditions, octobre 2008.

Les commentaires sont fermés.