Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

XXX, Professeur Toppy, La Vallée des Temples

lancelot 106002.jpg

La série le Professeur Toppy est une série humoristique créée par le studio Barbato. Elle est parue initialement dans un petit format intitulé Rocambole (20 numéros de mars 1954 à novembre 1965) du n° 10 au dernier numéro. Au départ, Rocambole adapte le célèbre feuilleton de Ponson du Terrail puis s’éloigne de l’œuvre originale, Rocambole devenant une sorte de détective gentleman. On peut lire un historique du titre sur le site Pimpf. Toppy fait partie des séries complémentaires pour étoffer les numéros.
Plus tard, les aventures du professeur Toppy sont reprises dans Lancelot, une publication de Mon Journal, editions Aventures et Voyages
dont la série principale met en scène le célèbre chevalier de la Table Rond. On trouvera encore le distrait professeur dans le rôle de bouche-trou éditorial dans le n° 23 du petit format Vick.
L’article du site Pimpf donne ce résumé à la série: “Le professeur Toppy est un savant génial, mais maladroit et volontiers distrait vivant avec son neveu Teddy et Gustave le chat. Alors que sa fiancée Melissa s'évertue à lui trouver un travail stable pour qu'ils puissent se marier, Toppy multiplie les inventions l'entrainant dans des aventures rocambolesques. Quand ce n'est pas sa maladresse qui l'y amène, son ennemi irréductible, le professeur Pollock, un savant méchant et jaloux, lui mène la vie dure pour lui voler ses découvertes. Série humoristique plaisante, mais pas extraordinaire quelque peu en décalage avec le reste du contenu de la revue [Lancelot]." (source : Pimpf )
.

Il est sûr que ce n’est pas extraordinaire (et même de piètre qualité à mon goût) mais une aventure mérite d’être mentionnée sur ce blog : La Vallée des temples.
Le professeur Toppy est plus que fauché. C’est la guigne. Il continue de s’occuper de Teddy, sans rien lui dire de ses difficultés financières. Le professeur se rend à la Caisse de soutien pour inventeurs malchanceux ou en faillite. Malheureusement, il lui manque deux shillings, quatre pence de cotisations pour prétendre au chômage. Grâce à ne astuce, il peut parvient à réunir la lancelot 106003.jpgsomme (enfin presque, il y a un gag ici). Après avoir fait bombance, Toppy lit dans le journal que l’ « on va irriguer la vallées des temples aztèques » (p. 77). Les temples doivent être déplacés afin de conserver le patrimoine. Par un heureux hasard, une mission mexicaine arrive à Londres afin de trouver un chercheur (on apprécie l’humour du chroniqueur ;) ) capable de procéder à cette translation. Et cette mission a pensé au professeur Toppy ! Néanmoins les deux mexicains ne semblent pas très clairs… Le redoutable Pollock a en fait manigancé un plan machiavélique : faire g
lancelot 106004.jpgarder les temples aztèques par Toppy et Teddy en attendant la translation et profiter de la nuit pour les piller. Le pillage terminé, Pollock procède au rapt du professeur et de Teddy pour les accuser du vol des objets archéologiques. Mais, grâce à l’aide bienveillante de leur gardienne, nos deux héros peuvent déjouer les plans de Pollock et le livrer à la police.

Vous n’avez jamais lu cette série ? Vous pouvez continuer, vous n’avez pas raté grand-chose !

 

lancelot 106001.jpg

 

XXX, La vallée des temples,
série Professeur Toppy,
in Lancelot n° 106, p.64 à 111,
Mon Journal
, éditions Aventures et Voyages, 1976

Commentaires

  • Et oui, non seulement on passe un temps fou à gérer nos blogs mais en plus on doit lire des livres ou des bd dont on pourrait se dispenser juste pour pouvoir en écrire quelques lignes! je me demande si je ne ferai pas mieux de faire un blog sur les recettes de cuisine: au moins même si personne ne les lit, au moins je mangerai le fruit de mon loisir!

  • ami de grand sachem je découvres votre blog!
    c'est vraiment bien!

  • @ Grand-Sachem-la-Brocante: c'est le prix à payer pour être exhaustif! Et puis c'est parfois amusant de faire des billets de ce genre sans trop prendre cela au sérieux.

  • @ grande pirogue: Merci beaucoup! Grâce à Grand-Sachem-le-Brocante, je visite régulièrement le blog qui ne sombre pas contrairement à son sujet de prédilection :)

Les commentaires sont fermés.