Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La chaîne des cartes postales

Gaël a lancé il y a pas mal de temps (pas mal de "temps internet", ce qui signifie en fait moins d'une semaine) la chaîne des cartes postales.

La règle est simple comme Gaël l'expliquait dans son billet de lancement:

ce billet est en fait le lancement officiel de la plus belle chaîne qui soit ! Non pas « raconte nous tes vacances », mais plutôt « raconte nous les vacances de tes proches et amis ».

Si tu n'as pas reçu de cartes postales, ne sois pas triste, rien ne t'empêche de tricher honteusement, comme Pas Perdus quand il annonce qu'il va nous montrer ses photos de vacances.

La règle est simple :

rappeler le principe de la chaîne

mettre trois ou quatre (ou plus) cartes postales

les commenter si tu le souhaites

passer la balle à ton voisin



Tout le monde a bien compris?

Je n'aime pas trop me dévoiler en fait. Une sorte de pudeur numérique qui me retient de livrer des informations qui peuvent sembler anodines: je ne crois pas avoir déjà indiqué clairement ma profession, ma région de résidence ni parlé de ma famille, de mes loisirs (euh... je ne fais pas que lire des fictions précolombiennes évidemement!) Je me fais donc un peu violence (un tout petit peu violence, hein!).

Alors allons-y:


carte 1:


carte postale a.jpg

commentaire: Les oliviers de Vincent. Carte envoyée par la maman d'un chevalier. Elle a fait grand plaisir à son véritable destinataire (qui n'est pas moi).

carte 2:


carte postale b.jpg


commentaire: La Corse. Contrairement à beaucoup, ça ne me fait pas rêver mais l'eau est bien bleue. Merci Photoshop?


carte 3:


carte postale c.jpg

commentaire: l'une des quelques cartes rigolotes reçues. Une réflexion en passant: je recevais avant plutôt des cartes "culturelles" (paysage, monuments, ...). En revanche je ne reçois jamais de cartes postales de femmes dévêtues. Je reçois moins de cartes aujourd'hui et surtout c'est souvent le message qui est priviligié par rapport au témoignage du passage dans tel ou tel endroit.



Sont appelés à témoigner:

Gularu

(et hop un lien pour le Wikio au d'jeun's qui n'en veut)

Rébus

(parce que)

Zoloma

qui a été une des pourvoyeuses de cartes cet été.

 

(billet manquant de liens, je ferai mieux dans les prochains jours, promis).

Commentaires

  • mais tu connais de vraies z'influentes pour de vrai ?!!!

    elles sont trés chouettes tes cartes, surtout celle de mamanchevalier, son destinataire a raison d'être comblé !

  • @ Gaël: eh ben oui, je connais de vraies z'influentes dans la vraie vie. En fait je connais Zoloma mais je ne sais qu'elle blogue que depuis peu de temps. Nous n'avions jamais parlé de cette activité avant.

    Merci pour le compliment sur les cartes... mais je n'y suis pour rien, je n'ai fait que les recevoir. Le choix revient aux expéditeurs.

  • ça doit être "rigolo" de découvrir qu'une personne de la vraie vie tient un blog, j'ai quelques collègues dans ce cas-là dont j'ai découvert le blog par hasard, car en fait mes hitsoires de blogs, ben c'est pas facile à aborder simplement dans la vraie vie... (euh moi t'vois comme loisir je fais écureuil premier dans sa catégorie au wikio ! :) )

  • @ Gaël: en fait elle m'a dit:
    - Tiens je vais voir quelqu'un que j'ai rencontré par mon blog.
    - Ah tu as un blog?
    - Oui.

    Ca s'est arrêté comme ça. Je suis curieux, j'ai cherché et voilà je suis tombé sur l'une des blogueuses z'influentes (qui se moque d'ailleurs totalement du Wikio et de toutes ces choses qui lui ont apportés plus d'ennuis que de bonnes choses).

  • arf oui wikio peut parfois être pénible quad tu as en "face" de toi des gens qui eux pensent que ce classement est le graal et que leur blog devrait être le plus mis en avant

    je ne sais plus qui de zoloma ou maman chevalier j'avais informé par commentaire sur son blog qu'elle prenait la tête du wikio, et qu'il ne fallait surtout pas qu'elle se prenne la t^te sur les attaques ridicules qu'elle risquait d'essuyer

Les commentaires sont fermés.