Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De L'Epatant à Pilote, la littérature populaire dans les illustrés pour la jeunesse au XXe siècle

Information:

De L'Epatant à Pilote :

l'épatant.jpgpilote.jpgla littérature populaire dans les illustrés pour la jeunesse au XXe siècle

Journée organisée par l'Association de Amis du Roman Populaire

le lundi 23 novembre 2009 de 9h30 à 17h

Place Dewailly

Amiens

Présentation : En France, la presse illustrée destinée aux jeunes se développe rapidement au début du XXe siècle, orientée soit vers un public populaire, soit vers un lectorat plus bourgeois. L’Épatant ou La Semaine de Suzette ne publient pas des bandes dessinées, mais des récits illustrés. C’est ainsi que se présentent les aventures de Bécassine dans La Semaine de Suzette à partir de 1905 et celles des Pieds-Nickelés dans L’Épatant en 1908. Dans L’Épatant comme dans L'Intrépide œuvrent aussi des romanciers comme José Moselli et Jo Valle qui touchent un large public tout en restant dans l'ombre.

1934 voit la naissance du Journal de Mickey qui, aux côtés des personnages de Walt Disney, fait paraître des romans en feuilletons (Rider Haggard, Claude Davière, Karl May, etc.).

Après la Deuxième Guerre mondiale, en Belgique et en France, trois revues bouleversent le paysage des illustrés pour les jeunes : Spirou, Tintin et Pilote. Bandes dessinées et romans populaires illustrés s'y côtoient. Par exemple, Spirou propose des romans de Gustave Aimard, Jean de La Hire, Paul Berna, etc. Dans les années 1950, Tintin donne des contes de John Flanders (Jean Ray) ou des romans d’Henri Vernes, et quelques années plus tard Pilote publie en pré-originale des aventures de Bob Morane du même Vernes.

Cette presse a connu bien des aventures, y compris celles peu glorieuses de la collaboration ou de la censure. Les intervenants prévus pour cette journée s'attacheront à des exemples précis et en éclaireront des aspects révélateurs.

Programme prévisionnel

Daniel Compère, En guise d'introduction : quelles lectures pour nos chères têtes blondes ?

Clément Chen, L'Epatant et Fillette, deux publications Offenstadt du début du XXe siècle

Marie-Anne Couderc, La Semaine de Suzette et Bécassine (absente : texte lu)

Francis Marcoin, Siroco, un journal sous l'Occupation pour les jeunes de France et de l'Empire

Jean Michel Ferragatti, L'Arrivée des super-héros en France

Raymond Perrin, L’hebdomadaire Pilote et ses crises de croissance (1959-1974)

Hosseïn Tengour, Génération Vaillant ou ... et Pif gadget vint...

Sylvie Cromer, Répertoire du féminin et du masculin dans les histoires de la presse d'éveil (2000-2004)

 

Commentaires

  • c'est super intéressant toute ces infos
    j'adore quand on parles de toutes ces vielles revues

  • Ce qui est dommage c'est que je ne pourrais pas y aller. j'espère que la revue Le Rocambole publiera les actes de la journée.

Les commentaires sont fermés.