Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

xxx, Captain Hornet, Les Condors

Captain Hornet est une série de bande dessinée publiée dans les collections Courage Exploit et Héroïc des éditions Arédit. La série compterait une cinquantaine d’épisodes publiés entre novembre 1975 et avril 1981.

Dans l’épisode qui nous intéresse, qui a pour titre "Les Condors", Captain Hornet doit affronter un génie du crime utilisant des oiseaux pour mener à bien ses projets scélérats. Il a dressé des pies pour qu’elles volent : des pies voleuses, pas volantes bien sûr (quoiqu’elles volent aussi de leurs propres ailes) et des condors pour se défendre contre le maître des justiciers, j'ai nommé le Captain Hornet. Mais qui s’y frotte s’y pique au Captain Hornet (qui signifie Capitaine Frelon en français) !

Tout d’abord Captain Hornet sait lire et ça c’est très dangereux pour les super-méchants qui veulent faire le mal.

capitaine hornet_0002.jpg

Et puis Captain Hornet réfléchit et ça aussi c’est super dangereux pour les très-méchants qui veulent faire le mal.

capitaine hornet_0003.jpg

Alors Captain Hornet gagne à la fin et les méchants vont en prison. Ce que l'on ne comprend pas bien c'est pourquoi le méchant Bertrand Dee, citoyen du comté de Monkton, arbore cette superbe coiffe indienne:

capitaine hornet_0001.jpg

 

capitaine hornet.jpg

 

Captain Hornet, n° 21, Les Condors,
Collection Héroïc, Editions Arédit, 1978, p. 3 à 15.

Commentaires

  • j(ai du en lire quelques unes de ces bd

  • Je ne sais pas combien de centaines de titres et de collections existent pour ce genre de petites BD mais c'est assez impressionnant.

  • Celui là, c'est la première fois que j'en entend parler...superbe coiffe: sans doute pour avoir l'air d'un super-très-méchant-qui-commande-aux-oiseaux!

  • @ Grand-Sachem-la-Brocante : je dois en avoir une ou deux autres dans cette collection mais le niveau est assez... comment dire... euh ne disons rien, restons poli ;)

Les commentaires sont fermés.