Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1ère rencontre des blogueurs de l'imaginaire (Sèvres décembre 2009)

Samedi 12/12 avait lieu la première rencontre des blogueurs de l’imaginaire à Sèvres dans le cadre des 6ème rencontres de l’imaginaire. Nous nous sommes retrouvés à dix sur les marches du SEL (le lieu des rencontres). Mon bonnet péruvien relègue bien loin le souvenir de cette citation d’Henri IV : "Ralliez-vous à mon panache blanc" - quelle rigolade - rien ne vaut le bonnet péruvien à pompons!

Chacun se présente. En fait, pour moi, c’est une première ce genre de rencontre IRL de blogueurs. Cela m’était arrivé de rencontrer des forumeurs ou bien des contacts électroniques. Ainsi on se vannait (en fait c’est surtout moi qui me faisais vanner) dans une liste de discussion pour la rédaction d’un livre. Le directeur de l’ouvrage, rencontré aussi à Sèvres il y a deux ans s’étonnait que je ne connaisse pas vraiment (stadire IRL) l’autre collaborateur du livre : deux ans de forum commun sans jamais se voir, une proposition de collaboration et je le vois toujours avec plaisir, admiratif de sa grande connaissance de l’anticipation ancienne. Ce fut le cas avec d’autres contributeurs à des forums.

Nous voici donc à la recherche d’un lieu où nous sustenter (il fait frisquet). Nous recherchons longuement, demandons conseil à Isil (régionale de l’étape) pour finalement traverser la rue (oui tout bêtement) vers un restaurant japonais (vous ne pouvez pas le manquer, il est en face du SEL, je me souviens que ce fut un restaurant chinois avant, j’y avais dîné un soir avec les VIP comme VIP lors des 4ème rencontres de l’imaginaire de Sèvres).

On discute (beaucoup et ce ne sont pas les blogueurs les plus bavards, El JC comprendra ;) ), mange (Isil se révèle gourmande), boit du thé, de la bière ou de l’eau. La SF est de toutes les conversations. Et vient le problème de la conservation ou de la restauration des livres. Docteur Mabuse (chineur invétéré comme moi) et moi-même nous offusquons comiquement devant le traitement que certain-e-s réservent à leurs livres (nous on dit pièces de collection). Le résumé de tout cela est bien difficile : les idées, les bons mots, les avis plus ou moins définitifs fusent dans la bonne humeur générale. Je crois que tout le monde était content.

Le temps passe vite. Trop vite. Il faut aussi songer à aller voir les auteurs, les illustrateurs tout cela. Nous nous quittons donc, le salon nous attend. Promis, on remet ça l’an prochain !

Me voici désormais sur le salon. Finalement c’est très pro pour moi : rencontre avec Serge Lehman puis Fabrice Colin, les co-scénaristes de La Brigade chimérique (nous parlons bien sûr de George Spad et avec Serge d’anticipation ancienne, il présente un amateur de SF ancienne et moi-même à son éditrice).
Rencontre avec André-François Ruaud (mon patron pour la Bibliothèque Rouge), nous discutons d’un futur ouvrage concernant les lieux disparus et imaginaires, je propose de faire des notules sur des pays imaginaires d’Amérique du Sud : du San José à l’empire des Musus, de quelques cités mayas inconnues à Païtiti, de la cité Z recherchée par Fawcett au San Theodoros de Tintin il y a de quoi faire. Toujours pour la collection la Bibliothèque Rouge, je conviens avec Jacques Baudou de faire un article sur Johnny Métal, l’une des premières créations de Léo Malet, pour le volume qu’il écrit sur Nestor Burma.

Un arrêt au stand de la Société des Amis de Régis Messac pour feuilleter et acheter quelques ouvrages reprenant des articles introuvables de cet important critique du roman policier et de science-fiction (dès les années 1930!) puis quelques mots échangés avec Michel Vannereux qui me remet mon numéro 6 du Météore (au sommaire toujours aussi riche) et il est temps de partir.

Sèvres : à l’année prochaine !

Commentaires

  • Alors si je comprends bien, cela a été trop court ! Il va falloir réorganiser quelque chose...

  • @ See Mee : nous avons passé un excellent déjeuner mais il est vrai que nous aurions pu passer plus de temps ensemble. Bonne ambiance.

  • Arghhhhhh et vous avez mangé japonais en plus. triste triste de ne pas avoir été des vôtres.

  • @ Lhisbei : et on pouvait faire la bise à Serge Lehman si on le voulait ;)
    Ce sera pour une prochaine fois!

  • @Lhisbei: et c'était bon le japonais, mouhahaha.
    J'ai tellement rencontré de blogueurs que je n'ai pas eu le temps de rencontrer d'auteurs. Le temps que je me décide, Fabrice Colin avait disparu et je n'ai même pas eu de dédicace.
    J'avais oublié que tu travailles aux Moutons électriques. Bon, j'étais furieuse contre la librairie présente qui n'avait même pas les "Nombreuses vies de Jane Austen", mais j'aurais pu t'engueuler même si tu n'y es pour rien, rien que pour me défouler ;-)

  • @ Isil: tu as une carte bancaire?
    Parce que c'est très facile de commander les ouvrages directement sur le site des Moutons Electriques
    Avantage 1: tu ne paies pas les frais de livraison
    Avantage 2: la marge pour les Moutons est bien supérieure à une vente en librairie et ça c'est bon pour les actionnaires ^__^

    Je suis au regret de te dire que Jane Austen est morte. Quand te décideras-tu à lire des auteurs encore vivants hein?!? ^__^

  • Pour commander Les Nombreuses vies de Jane Austen 5LEs Moutons Electriques Editeur) ici suffit de suivre ce lien: http://www.moutons-electriques.fr/livre.php?p=vente&n=72 Paiement par Paypal.

  • Oui, c'était bien sympathique. C'est toujours amusant de voir les gens en vrai après les avoir "pratiqués" sur PC.
    En plus les brochettes étaient plutôt bonnes et j'ai rapporté plein de bouquins !
    A+

  • QUOI?! Il existe des auteurs vivants? Et on ne me dit jamais rien à moi.
    Enfin, attention à ce que tu dis sur les auteurs morts ou je me verrai contrainte de me transformer en Austenator ^^

    Tu n'aurais pas quelques actions chez les Moutons par hasard? :-D Vais-je me laisser tenter et subir les foudres de ma libraire? C'est que je risquerais de terribles souffrances si elle l'apprenait.

  • @ PROTON: Dommage qu'on ne puisse plus lire tes chroniques sur les livres...
    Je suis de curieux de savoir ce que tu as acheté d'ailleurs.

  • @ Isil: l'avantage avec les auteurs morts c'est qu'ils ne disent plus rien quand on critique leurs livres.
    Et si j'ai des actions (en fait UNE) chez les Moutons Electriques). Acheter directement c'est aussi aider les petites structures (dilemme: aider d'abord la libraire ou d'abord l'éditeur?).

  • Oui, j'en témoigne à nouveau, cette rencontre était véritablement très sympathique. C'est à réitérer !

    J'aimais bien aussi lire le blogue du Proton, même s'il écrit régulièrement à présent des critiques sur le site LCDE.

  • Je mettrai un petit compte-rendu vendredi sur mon blogue avec un lien vers ton site.

  • @ stephane: J'attends de lire cela. Dommage: personne n'a pris de photos souvenirs.

  • bon ils le sortent quand le quatrième tome de la brigade chimerique ?!

    (les rencontres dans la vraie vie c'est pas facile en effet, Mtislav m'a longtemps appelé monsieur "euh" après la comète d'aout :))

  • @ Gaël : Brigade Chimérique IV prévue pour février. Va falloir être patient.
    A la Comète il y avait plus de 10 personnes, c'était plus compliqué non?

  • on avait 7minutes 4é par personne :)

  • @ Gaël: Ah oui en effet, c'était du speed dating :)

  • Salut Ferocias,

    J'ai acheté :
    L'Epopée de Cal de Terre chez Rivière Blanche
    Millecrabe de PJ Hérault (une uchronie)
    Un vieux Gérard Klein au FNA (sous le pseudo de Gilles d'Argye)
    Le Péril de Bleu de Maurice Renard (c'est encore plus vieux !)
    2 autres uchronies
    La Vampire de Paul Féval (mais il ne faut pas le dire c'est pour offrir ;-)
    Les Gardiens d'Aleph-Deux de Colin Marchika
    Ce doit être à peu près tout !

    Tcho

  • Pardon, c'est le Le Péril Bleu de Maurice Renard.

  • @ PROTON : tu fais dans le vieillot et le poussiéreux pour tes lectures, un peu comme moi :)

Les commentaires sont fermés.