Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean-Pierre Besson, Le Bandit au sombrero rouge

La collection Oeil-de-faucon* publia entre 1941 et 1942 37 fascicules de 64 pages sous une couverture illustrée par Robert Dansler (qui écrivit aussi quelques titres: Les géants du Titoradium, A 300 mètres sous le pôle, La princesse de la jungle, Dans les griffes du serpent vert et Le bal des serpents).

L'intrigue du Bandit au sombrero rouge se déroule au Mexique. Nous sommes pourtant bien loin des civilisations aztèque ou maya: un bandit borgne (portant un sombrero rouge comme le titre l'indique) et sa bande terrorisent la région.  Domingo, l'affreux personnage, prétend prélever un impôt révolutionnaire dont il est le seul bénéficiaire (charité bien ordonnée commence par soi-même). Le courageux Pedro Allonzo se met sur sa route et finit par le retrouver. Domingo meurt, expiant ses crimes passés. Le gentil est doublement récompensé: amour et fortune sont au rendez-vous de la gloire!

L'esthétique dominante est celle du western avec braquage d'une auberge, poursuite à cheval, fusillades dans la cabane reculée, ...

besson le bandit au sombrero rouge.jpg

Jean-Pierre Besson, Le Bandit au sombrero rouge,
Collection Oeil-de-faucon, n°18,
Société Française d’Editions et de Publications illustrées, sans date (vers 1941-1942)
Couverture illustrée par Robert Dansler.


* on peut consulter la bibliographie complète de cette collection sur le forum A propos de littérature populaire.

Commentaires

  • Tiens ? Une collection qui parle de moi , Faut voir ça de plus près :))

  • @ Falconhill: Ce n'est pas toujours facile à mettre la main dessus tout de même :-)

  • Ca a l'air... (pétard, tu trouves de ces choses toâââ)

    Bonne journée (bisous au serpent à plumes)

  • Qaudn j'ai vu ton titre j'ai pensé à un autre Besson :))

    Cette couverture me rappelle un bouquin de B.Traven que j'aimerai bien relire tiens ! Sierra Madre je crois, il doit être caché sous une pile de livre dans ma chambre d'ado !

  • @ Falconhill: en cherchant un peu n en trouve (sauf certains numéros que je n'ai pas encore)

  • @ Oceane: oui je me doutais un peu que quelqu'un allait faire la remarque.
    Dans le livre le titre doit être Le Trésor de la Sierra Madre, je l'ai éliminé de mon corpus car il me semble que c'est surtout une histoire de chercheurs d'or (enfin selon la 4e de couv)

  • @ Oceane: oui je me doutais un peu que quelqu'un allait faire la remarque.
    Dans le livre le titre doit être Le Trésor de la Sierra Madre, je l'ai éliminé de mon corpus car il me semble que c'est surtout une histoire de chercheurs d'or (enfin selon la 4e de couv)

  • c'est super intéressant tous ces livres!

  • un impôt révolutionnaire dont il est le seul bénéficiaire; c'est donc une BD de droite et idéologique, on retrouve là le vieux phantasme des "réac" d'avant guerre pour lesquels un révolutionnaire ne pouvait être qu'un "envieux" visant à s'accaparer illégalement, pour son seul profit, les biens des malheureux et honnêtes possédants !

  • @ Grande pirogue : merci!

  • @ Roland : en même temps la date de publication (pendant l'Occupation allemande) ne permettait guère de grandes envolées révolutionnaires.
    Je partage assez ton analyse sur le caractère parfois réactionnaire de ces textes (même si ce n'était pas toujours la cas).

Les commentaires sont fermés.