Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Emmanuel Lepage & Anne Sibran, La Terre sans mal

lepage la terre sans mal 2.jpgPrésentation de l'éditeur:

La Terre sans Mal existe-t-elle ?

Février 1939. Éliane Goldschmidt, jeune linguiste française, débarque au Paraguay pour achever son étude de la langue guarani. Chez les Indiens Mbyas, elle découvre un peuple apathique, résigné, comme s'il avait décidé de se laisser mourir. Mais un matin, le village est en effervescence, les femmes se lacèrent le corps, les maracas s'allument. Ces comportements étranges ont-ils un lien direct avec la venue prochaine de Karaï, l'Homme-Dieu ? Et la Terre sans Mal, ce mythique paradis de la légende indienne, existe-t-elle vraiment? Ces comportements étranges ont-ils un lien direct avec la venue prochaine du Karaï, l'Homme-Dieu? Et la Terre sans Mal, ce mythique paradis de la légende indienne, existe-t-elle vraiment?

 

lepage la terre sans mal 5.jpg

Une réédition incontournable

lepage la terre sans mal 4.jpgGuayakis belliqueux, missionnaires jésuites, cathédrales oubliées, paysages changeants pour une traversée d'est en ouest, La Terre sans Mal est le récit fabuleux d'un voyage magique, tragique parfois, fascinant toujours. Paru en mai 1999, La Terre sans Mal connaît un succès immédiat, tant au niveau de la presse que des libraires, et obtient le prestigieux Prix Canal BD des libraires de bande dessinée. Cette reconnaissance de la profession se double d'un succès de librairie avec 36.000 exemplaires vendus en langue française à ce jour. Cinq ans plus tard, cette nouvelle édition s'impose alors que paraît le nouvel album d'Emmanuel Lepage en tant qu'auteur complet, Muchacho (tome 1) dans la collection "Aire Libre", et que Là-bas, d'Anne Sibran et Didier Tronchet, toujours dans "Aire Libre", a été l'un des albums les plus remarqués de l'année 2003.

 

lepage la terre sans mal.jpg

 

Emmanuel Lepage (dessin et couleur) & Anne Sibran (scénario),
La Terre sans mal, collection Aire Libre, Editions Dupuis, 1999 & 2004

Commentaires

  • Voilà une BD qui est belle ! J'aime beaucoup la ligne du dessin, et l'histoire semble intéressante !
    Tu dois passer un temps fou à recenser tout ces titres dont tu nous parles.

  • @Océane: ça demande un peu de temps de lecture. Pour le cas présent, j'ai récupéré la BD aujourd'hui, lecture ensuite et puis je suis tombé sur la présentation de l'éditeur qui correspond dans les grandes lignes à mon ressenti donc pas besoin d'écrire une véritable chronique, d'autant plus que je fais aussi les peuples amazoniens mais j'ai une nette préférence pour les "grandes" civilisations plus organisées comme celles des Mayas, Incas ou Aztèques (et une tendresse particulière pour ces civilisations qui perdurent dans le temps, cachées au monde et qui poursuivent leurs rites, us et coutumes comme le sacrifice humain ;) )

    Finalement, pour cette note, mes commentaires vont être plus longs à écrire que le contenu :)

  • C'est sûr, tout est relatif! C'est comme moi, je passe finalement beaucoup de temps a classer mes figurines et mes BD, mais quand même moins de temps qu'à ranger les scalps que m'adressent quelques amis collectionneurs fervents adeptes du maintien des traditions amérindienne. ;-)

  • J'avais bien aimé cette BD, un bon choix de lecture :)

  • @ Guillaume44 : Pour le coup c'est plus une histoire de thème que de goût ;)

Les commentaires sont fermés.