Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Yves Dermèze, Premier message

dermeze premier message 4.jpgLa collection Coq hardi était éditée par SELPA à la fin des années 1940.
En fait, il existe plusieurs séries portant ce nom. Tout d'abord c'est un illustré pour la jeunesse dont la publication commence le 20 novembre 1944 (on peut retrouver un descriptif très complet de cette publication sur le site BD oubliées.  486 numéros paraissent entre 1944 et 1962. C'est aussi une collection de bandes dessinées format à l'italienne dans laquelle apparaissent les héros Jim Boum ou Texas Jack par exemple, et dont les dessinateurs sont Le Rallic, Eyles, Marijac, Gillon (71 numéros + 4 hors séries entre 1945 et 1950).

Enfin, c'est une série de fascicules d'aventures dans laquelle on trouve principalement des récits d'aventures.

dermeze premier message couv.jpgOn trouve dans cette collection plusieurs fascicules dont l'intrigue est située en Amazonie ou parmi les peuples précolombiens d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Nous avons déjà évoqué La Reine du Tuma-Chumac et Le Secret du lac de Jean Normand, Les Fugitifs de l'Amazone de Paul Mystère (pseudonyme de Paul Bérato qui signait aussi Yves Dermèze comme pour Premier message).

Premier message commence par l'embauche d'un jeune aventurier Français, Bernard Taurin, radiotélégraphiste, pour aller à la recherche du milliardaire américain Mr Wookland, le Roi du cuivre, disparu dans un naufrage dans le Golfe du Mexique et dont la radio semble indiquer qu'il est en ... Amazonie. Notre héros est chargé d'éclairicir ce mystère et de retrouver Mr Wookland.
Récit de jungle, le fascicule nous montre Bernard Taurin s'écrasant en avion (c'est un classique - voir par exemple les deux coquins du Dernier Inca) puis être confronté à des malfrats (qui détiennent Mr Wookland) et aux farouches Karahoné.

Bernard Taurin découvre une case fortifiée dans laquelle sont détenus Mr Wookland et un explorateur portugais,  Micaël Lourenço. Les malfrats souhaitent faire main basse sur un gisement extraodinaire de cuivre mais ne savent pas où il est. Mr Wookland était en contact avec quatre explorateurs et les bandits ont eu l'intuition que le gisement avait été découvert par l'un d'entre eux mais Mr Wookland refuse de parler. Ils décident donc de s'en prendre aux aventuriers. Après l'Amazonie, sa faune et sa flore hostiles, ses dangereux Indiens, tout ce petit monde part pour l'Australie sur la piste d'un autre explorateur (l'Amazonie ne recélant pas la mine convoitée) pour finir, dans le numéro suivant, Sous La Banquise en feu ! (sic)

 

dermeze premier message 2.jpg

 

Il est évident que le bien triomphe et que les méchants sont punis comme il se doit.

Pour finir, un petit clin d'oeil à Grand-Sachem-la-brocante avec ces quelques lignes d'un de ses plus ou moins proches cousins, Sachem Sans Plume:

 

dermeze premier message 3.jpg


Il est plus facile de contacter Grand-Sachem-la-brocante en visitant son blog.

 

dermeze premier message couv.jpg

 

Yves Dermèze, Premier message,
Collection Coq Hardi, n° 7, SELPA, 1947

 

Les commentaires sont fermés.