Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Feuilleton] Graziano Cicogna & Jesus Blasco, Pacaguara (1)

Il y a peu j'évoquais Pacaguara dont je ne possède qu'un des huit épisodes. Grand Sachem la brocante, collectionneur de la publication La Route de l'Ouest, m'a fait l'amitié de m'envoyer un résumé de chacun des épisodes ainsi que des scans de vignettes.

Grâce à lui, les lecteurs des Peuples du Soleil vont donc pouvoir suivre un nouveau feuilleton palpitant! Je lui laisse donc la parole.

Une bd doit son efficacité à l'habile combinaison entre images et dialogue; vouloir en faire une synthèse écrite ne peut que donner un texte lourd et maladroit. Voici donc l'histoire de Pacaragua.

Le premier épisode relate l'origine de Pacaragua.

pacarangua 1.jpgLe jeune Johnny a vécu à 3 ans, le massacre de ses parents par des hommes de main à la solde d'une multinationale. Son père, ingénieur chargé du tracé de la Transamazonienne avait trop de scrupules et voulait protéger les tribus locales au mépris des intérêts de son employeur. Le petit Johnny sera recueilli par un sorcier indien, « Iye Marangui » qui était déjà venu reconnaître le futur Pacaragua sur le chantier de la route en prophétisant: « Tu seras notre avenir ».

Après un court moment d'éducation auprès des indiens, Johnny poursuivra son apprentissage de la vie auprès des missionnaires dont le père supérieur semble partager des secrets avec Iye Marangui.

Pacaragua rencontrera les célèbres amazones, il sera également confronté à un jaguar noir bien mystérieux.

Pour ses vingt ans il retournera en Angleterre pour un séjour auprès d'amis de ses pauvres parents. La jeune fille de la famille ne le laisse pas indifférent.

La censure n'a pas touché cet épisode : les indiennes sont nues et plantureuse; les amazones, quasi-nues elles aussi émeuvent le jeune Pacarangua.

 

Les commentaires sont fermés.