Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

P. du Val d'Abbeville, La Guaiane ou coste sauvage, autrement El Dorado, et Pais des Amazones aujourd'hui Francce Equinoctiale suivant les relations des Indiens, Espagnols, Anglois, Holandois, et François

Quand paraît la carte de P. du Val d'Abbeville en 1654, la croyance en l'existence de l'Eldorado n'est pas encore remise en question. Sur la carte apparaît le lac mythique appelé Parimé sur lequel se trouvge la vi
Quelques années plus tard, dans Le grand dictionnaire historique, ou Le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane on peut encore lire ceci:

MANOA, que les Espagnols nomment El Dorado, Ville de l'Amérique Méridoniale dans la province des Guaianes, Les habitans du païs en racontes des choses assez particulières mais les Européens ne sont pas encore venus jusques là

 

Sources: Mre Louys Moreri,Le grand dictionnaire historique, ou Le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane. Tome 2, Partie, Troisième édition, corrigée, & divisée en deux tomes, J. Gyrin et B. Rivière (Lyon) , 1683

Commentaires

  • @ Grand Sachem : en effet y'a un truc bizarre là!
    Je vais essayer de trouver ce qui cloche.

Les commentaires sont fermés.