Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Peuples du Soleil dans les feuilletons de L'Intrépide - 1910-1937 (1)

l'intrépide.jpgLes amateurs de bande dessinée ancienne connaissent L'Intrépide publié par les éditions Offenstadt. Le premier numéro paraît le 22 mai 1910. Le titre disparaît le 20 juin 1937 avec le numéro 1400 quand L'Intrépide devient Hardi. Cette seconde publication accueille la suite des feuilletons en cours et ne dure que 22 numéros avant de fusionner avec L'Epatant. En 1948, Del Duca relance le titre L'Intrépide mais sans les auteurs originels...

Plusieurs histoires relevant du domaine des fictions mettant en scène des peuples précolombiens paraissent dans ses colonnes.

L'Intrépîde publie pendant ses 27 années d'existence 132 feuilletons (le 133e annoncé est en fait publié dans Hardi). Parmi les auteurs citons José Moselli (et ses multiples pseudonymes), Pierre Adam, Jo Valle, Gaston Choquet,...

Ces feuilletons sont souvent des récits sous bande. Ce sont des vignettes illustrées sous lesquelles se trouvent des textes parfois très denses. Certaines histoires ont été rééditées sous forme de fascicules perdant au passage les images.

Parmi les feuilletons publiés, plusieurs sont susceptibles de retenir l'attention des amateurs de fictions précolombiennes (à la vérité, je dois bien être l'un des seuls à m'y intéresser mais des lecteurs de ce site ont l'amabilité de me faire croire à l'intérêt d'une telle recension :) ).

Evidemment je ne possède pas la collection complète de L'Intrépide mais Le Rocambole (comment, vous n'êtes pas encore abonné?) a eu l'heureuse idée d'y consacrer un numéro en 2006 Voici donc la première partie d'une petite exploration de notre thème de prédilection dans une collection d'illustrés pour la jeunesse.

valle le bison noir.jpgN°1: pas vraiment de feuilleton avec nos chers peuples du soleil mais les peuples d'Amérique Centrale et d'Amérique du Sud sont évoqués dans des reportages et des brèves. Ils continueront à l'être dans de nombreux numéros. Ici nous avons par exemple un reportage de Georges Brézol « Chez les Indiens du Brésil » qui se conclue par ces mots: « Ce qu'ils étaient il y a cinquante ans, ils le sont encore aujourd'hui: des sauvages qui rapprochent l'homme de la brute ». (p. 4). La rubrique « Curiosités des cinq parties du monde » propose une « curieuse coutume chez les Indiens guaranno ». Le feuilleton de Guy Vander Le Roi du Bagne narre les aventures de cinq bagnards évadés de Cayenne qui tue un Français refusant de révéler l'emplacement d'un trésor au Venezuela. Son fils le venge.
On découvre aussi dans ce numéro 1, Robert Lefranc dans Le Bison Noir du Far-west sous la plume de Jo Valle. Ce Français à la force herculéenne et sa soeur Jeanne luttent aux côtés des Indiens Sioux contre les méchants Yankees. Robert épouse une Indienne (Kamahila) et Jeanne un Indien (Skody): c'est l'un des seuls mariages mixtes que peuvent célébrer les lecteurs de L'Intrépide. Le feuilleton nous intéresse car à la fin les deux couples doivent quitter le territoire des Etats-Unis pour d'abord se réfugier au Canada puis trouver asile au Chili où Robert Lefranc devient L'Aigle des Andes. Le feuilleton L'Aigle des Andes paraît du numéro 62 au numéro 194 soit du 23 juillet 1911 au 1er février 1914: deux ans et demi pour un feuilleton! Mais nous y reviendrons un jour car L'Aigle des Andes et ses suites ont été publiés dans la collection Chrysanthème des éditions Offenstadt...

rocambole 35.jpgDans le numéro 9 est publiée une courte nouvelle non signée "L'Araignée rouge" qui conte les aventures d'un bandit mexicain. Comme souvent, cela relève bien plus de l'esthétique Western que du thème précolombien. C'est le cas aussi de la série Montana, narrant les exploits d'un brigand lui aussi mexicain, qui commence au numéro 26 sous la signature de Julien Linley. La série commence par des récits indépendants complets en un numéro avant de prendre de l'ampleur et de se transformer en deux romans feuilletons (en 1911 puis 1913). Il s'agit d'un Outlaw qui a tout de la figure du « vengeur », une sorte de Robin des Bois avec un sombrero... Là encore l'esthétique Western domine mais (car il y a toujours un « mais ») dans les numéros 130-131 Montana est mélé à une histoire de mine d'or autrefois exploitée par les Aztèques (« Montana des montagnes »).

Nous en sommes donc au numéro 131. Il n'en reste plus que 1269 :)

Comme dans tout bon feuilleton, il nous reste à écrire... La suite au prochain numéro!

Pour en savoir plus: numéro 34-35 du Rocambole, Histoire de L'Intrépide
Site BD-Nostalgie consacré aux éditions Offenstadt

Commentaires

  • En effet cette publication surfait à fond sur les vagues de l'imaginaire exotique de ses contemporains!

  • Les couvertures sont souvent très jolies.

Les commentaires sont fermés.