Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Don Rosa, Le Fils du soleil ( Picsou )

tresors de picsou 11.jpgLes Trésors de Picsou dans le numéro 11 récemment paru, comportent plusieurs histoires relevant de notre domaine.

Les histoires recueillies ne sont pas publiées dans l'ordre chronologique originel mais nous suivrons le fil du volume, mentionnant au passage les dates de publication.

Le Fils du soleil débute dans le musée de Donaldville où Picsou expose ses trésors archéologiques. Picsou est très fier de ses collections mais Gripsou, l'autre canard le plus riche du monde, arrive pour exposer ses diamants (énormes!).Personne n'a jamais découvert le trésor des Incas et c'est le défi que les deux radins se lancent!

 

Lors de la dispute entre les deux canards, une urne funéraire inca est brisé, dévoilant un disque d'or orné d'hiéroglyphes. Le conservateur découvre qu'il s'agit d'un disque parlant de l'empereur inca Yupanqui (vers 1475) et que la route menant au temple secret y est révélée!

Grâce au manuel des Castors Juniors, les neveux de Picsou peuvent expliquer la présence d'un trésor considérable enfoui dans ce temple: il s'agit bien sûr de l'or caché par les Incas pour le soustraire aux convoitises des conquistadores.

Le lendemain la famille de Picsou s'envole pour le lac Titicaca. Elle rencontre un péone qui affirme savoir où est l'or: au fond du lac.Donald révèle que les Aztèques ont fait la même chose (à quelques milliers de kilomètres de là et quelques dizaines d'années avant tout de même). Pourtant les Castors Juniors émettent une réserve: comment les Incas auraient-ils pu jeter le trésor dans un lac étroitement surveillé par les Espagnols?

Les quechuas descendants des Incas vivant sur les rives du lac Titicaca font état de la légende qui veut que Manco Capac (le premier Inca) reviendra pour les sauver de la pauvreté et de la sécheresse qui les accablent.

Déguisé en pilote d'un vieil avion cargo, Gripsou emmène Picsou et ses neveux sur le toit des Andes. Ils survolent des zones encore inexplorées. Gripsou révèle son identité et s'empare du disque d'or avant de sauter en parachute. Picsou se retrouve aux commandes du cargo. La suite est un peu acrobatique et les neveux se retrouvent largués aux pieds de Gripsou alors que Picsou, qui n'a rien remarqué, poursuit son vol chaotique.

Pendant des jours, sous la conduite de Gripsou, la petite troupe avance dans la Cordillère. Elle finit par découvrir le temple. Un autel est bâti au tour d'une sorte de source de gaz ionisés brûlants. Après avoir exploré les différentes galeries, Gripsou, Donald et les Castors Juniors découvrent le trésor mais apparaît Manco Capac! Il s'agit en fait de Picsou dont l'avion s'est écrasé sur le mur d'enceinte du temple. Picsou a déclaré par radio la découverte du temple et du trésor aux autorités péruviennes. Gripsou est, une nouvelle fois, battu.

Pourtant un mystère demeure: comment le disque gravé peut-il parlé d'un trésor caché cinquante ans plus tard?

Gripsou s'empare du disque et le dépose sur une pierre gravé. Grâce à la réverbération du soleil il parvient à ouvrir une porte secrète révélant le véritable trésor du temple. Il s'agit de l'oeil de Manco Capac: un impressionnant disque (bien plus haut qu'un canard) incrusté de diverses pierres plus précieuses les unes que les autres. Toujours aussi avides, nos deux canards milliardaires se disputent l'oeil qui finit sur la source de gaz au centre du temple. La pression monte rapidement et c'est tout le temple qui décolle. Nos canards ne doivent leur salut qu'à un morceau d'étoffe qui leur sert de parachute.

Les descendants des Incas sont fous de joie: le temple finit au fond du lac Titicaca ce qui conduit à une inondation des terrasses cultivées: la prochaine récolte est assurée et la légende confirmée!

Sur le chemin du retour nos canards rencontrent le péone du départ et lui indiquent que le trésor est au fond du lac: il est interloqué car c'est exactement ce qu'il leur avait dit lors de leur arrivée. Ils sont fous ces gringos!

Cette histoire a été écrite par Don Rosa en 1987. Elle paraît pour la première fois en France en 1988. Don Rosa rend hommage à Carl Barks dès les premières vignettes, rappelant les aventures que son prédecesseur a fait vivre à Picsou. Carl Barks et Don Rosa ont écrit d'autres histoires dans lesquelles Picsou, Donald et les Castors Junior fréquentent des sites précolombiens. Elle est aussi parue sous le titre Le Trésor de Témèmpacap.

Les commentaires sont fermés.