Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Joachim Sébastiano Valdez s'en est allé

valdez.jpgTupac Hualpa est orphelin.

Je n'ai appris que ce matin le décès subit de JS Valdez, pseudonyme de Jacky Monteillard, qui a eu lieu le 16 septembre. Sa compagne a répondu au dernier message que j'avais envoyé à l'auteur des aventures de l'enquêteur inca Tupac Hualpa pour me l'annoncer.

La mort d'un auteur avec lequel on correspond, même épisodiquement, est toujours une perte. Nous n'avons échangé que quelques courriers électroniques. Je crois qu'il avait apprécié mon travail et je lui avais appris l'existence de quelques oeuvres qu'il ne connaissait pas.

De son côté, il m'a apporté des éclairages sur la mise en fiction de l'époque inca partageant un peu de son travail d'écrivain. Je regrette de ne pas avoir eu le temps de faire une interview. Elle devait avoir lieu, elle ne sera jamais faite. Je conserve précieusement l'exemplaire dédicacé qu'il m'avait envoyé de Puma qui sommeille lors de sa parution en édition Folio.

Sur le site consacré à ses polars incas, je reprends ces quelques mots:

Pourquoi écrivez-vous?

Consciemment : pour essayer de comprendre la condition humaine.
Fantasmatiquement : pour l'améliorer.
Inconsciemment : pour plaire et avoir un statut social.
Plus profondément : peut-être pour essayer d'approcher Dieu ?

On peut retrouver l'intégralité de cette interview sur le site Bibliopoche.

valdez puma.jpgLe plus bel hommage que l'on puisse faire à un écrivain, c'est de le lire. Vous pouvez retrouver les chroniques des enquêtes de Tupac Hualpa:

- Celui qui sait lire le sang

- Puma qui sommeille

et la chronique de TAKA dans le cadre du concours Puma qui sommeille pour l'organisation duquel JS Valdez m'avait gentiment fait parvenir un exemplaire

Son dernier roman, Les larmes des innocentes, vient de paraître aux éditions Demeter (7 septembre 2010). Il a pour cadre la guerre de Cent Ans et met en scène Ibrahim, un médecin arabe, et Jacques de Moroges, jeune chevalier bourguignon.

 Présentation de l'éditeur:

Nous sommes vers 1450, la guerre de Cent Ans se termine dans de terribles convulsions. " Les écorcheurs ", des bandes de mercenaires que personne ne peut plus payer, sèment la terreur. Le jeune chevalier bourguignon Jacques de Moroges et les siens doivent se réfugier au château de Meulcey, sous la protection du baron Thibault leur puissant suzerain. La misère et l'effroi semblent alors s'éloigner. Un instant, la douceur de la paix paraît proche. En compagnie de Flora, sa tendre cousine, Jacques se met à envisager un avenir. Hélas, les cadavres de plusieurs jeunes filles sont découverts - peints de bleu ou de rouge - dans l'inquiétante forêt de Perfection. La peur hante à nouveau les villages, les rivalités entre seigneurs voisins s'exacerbent. Craignant un retour de la guerre civile, le duc de Bourgogne envoie à Meulcey son meilleur enquêteur, Ibrahim le Sombre, un célèbre médecin arabe. Bénéficiant de la réputation chevaleresque de son père et de l'éducation soignée que lui a donnée sa mère, Jacques de Moroges est intégré dans l'équipe d'Ibrahim...

 

Il ne me reste qu'un mot à écrire à JS Valdez: merci pour ces heures de plaisir à vous lire.

Commentaires

  • effectivement,c'est une triste nouvelle .Gràce à toi ,j'ai découvert cet auteur et je vais lire,ces autres oeuvres,mais hélas ,à titre posthume.

  • me revoilà,comme je viens de créer un blog littéraire j'ai repris mon article sur le puma qui sommeille et fait un lien vers chez toi

  • @ Taka: le principal c'est qu'il continue à être lu.

Les commentaires sont fermés.