Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[SF ancienne] Clément Vautel, La grève des bourgeois

 

Evidemment, Clément Vautel ça ne dit pas grand chose, il fait partie de ces écrivains presque oubliés mais pas tout à fait tout de même. De son vrai nom Clément-Henri Vaulet, il est connu pour des romans populaires qui n'ont rien à voir avec la conjecture rationnelle: Mon Curé chez les riches et Mon Curé chez les pauvres. Ces deux romans étaient encore au catalogue du Livre de poche dans les années 1970 et ont été adaptés au cinéma à plusieurs reprises (dès 1925). Né en en 1875 ou 1876 (la BNF indique la première date alors que l'encyclopédie Larousse donne la seconde) à Tournai en Belgique, il est mort en 1954 à Paris. C'est un polygraphe: journaliste, historien (de la petite histoire avec par exemple cet ouvrage publié en 1951 chez Albin Michel: Les Maris, les amants et la femme, histoire des cocus célèbres depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours (1)), pamphlétaire (avec Le Fou de l'Elysée (1) en 1939) nouvelliste, romancier parfois en collaboration comme avec Georges de la Fouchardière avec qui il cosigne La Réouverture du Paradis terrestre (1919) et surtout La Machine à fabriquer des rêves (1923) dans le domaine de la SF.

Dans le cadre de deux Défis Littéraires, Littératures de l'imaginaire sur les cinq continents et du Défi SF 2010, je vous propose une "fantaisie" (c'est ainsi que le texte de la nouvelle est présenté) de Clément Vautel: "La grève des bourgeois" (oui Lhisbei on met des guillemets pour les nouvelles et on réserve l'italique pour les romans :).

Notes (1): Euh non rien :)

 

"La grève des bourgeois" est parue en 1919 dans le numéro 163 de Je Sais Tout. Je Sais Tout était une publication de Pierre Lafitte (éditeur de la série Rouletabille de Gaston Leroux par exemple). Nous proposons ici la reproduction des dessins de Marcel Capy qui accompagnent le texte.

 

vautel la greve des bourgeois 2.PNG

 

Pourquoi rattacher cette fantaisie au domaine de la conjecture rationnelle? Parce qu'il s'agit d'une anticipation, l'action se déroulant au milieu des années 1920.

 

Le texte s'ouvre sur un plaidoyer et présente le bourgeois comme "pressuré, opprimé, et par surcroît, bafoué" et occupant "la dernière place dans la société moderne que ses aïeux avait créée". En cause? les impôts créés par un état socialisant bien sûr!

 

vautel la greve des bourgeois 1.PNG

 

Vient ensuite la narration d'une journée du bourgeois: 7 heures, réveil, lecture des journaux (que le bourgeois doit aller quérir lui même au kiosque car le valet a eu l'ordre de son syndicat de ne commencer qu'à 10 heures) qui n'annoncent que des mauvaises nouvelles (grèves, reprises individuelles, ...) car la presse n'est plus que "rouge" (Le Drapeau Rouge, La Sociale, L'Egalitaire,...). Quand le facteur arrive à 8 heures, c'est pour donner des feuilles d'imposition... La journée se poursuit, le bourgeois erre misérablement en butte à toutes les difficultés...

Mais dans les premiers jours d'avril 1926, une affichette est apposée partout dans Paris:

 

vautel la greve des bourgeois 4.PNG

Un journal clandestin, La Voix des Bourgeois, défendant les bourgeois est donc lancé en même temps que la Confédération Générale des Bourgeois ! La CGT réagit mais le journal poursuit ses activités.

 

 

vautel la greve des bourgeois 3.PNG

 

La Confédération Générale des Bourgeois passe à l'action en lançant le 20 avril 1926 un appel à la grève!

 

vautel la greve des bourgeois 5.PNG

Et la grève commence le... 1er mai après des manifestations dans les rues. Tout le monde manifeste, les avocats évidemment mais même les membres de l'Académie française s'y mettent et arrêtent de travailler au dictionnaire

 

 

vautel la greve des bourgeois 6.PNG

 

Le lexique attendra, le mouvement s'étend rapidement. La CGT laisse faire, jouant le pourrissement. Le pays souffre pourtant du mouvement. Les Bourgeoises élégantes refusent de commander de nouvelles robes. La situation empire. la CGT ne renonce pas, proclamant: "Marchez quand même, nous pouvons nous passer des bourgeois!". Mais les accidents se multiplient: collisions de trains, effondrements dans les mines, épidémies, ...

 

vautel la greve des bourgeois 9.PNG

 

Au bout de quinze jours, le gouvernement cède. Prolétaires et bourgeois signent la paix: "ces deux grandes forces comprirent qu'elles devaient s'équilibrer, c'est à dire se concerter, collaborer". 

 

Quelques mots pour conclure: Vautel écrit dans Je sais tout qui n'est pas une publication des plus progressistes. Il défend bien sûr une certaine idée de l'ordre. Amusant de constater que les "bourgeois" de la nouvelle sont les classes moyennes, que ces classes moyennes ont des domestiques et sont donc éloignées par leur statut social des prolétaires. Un siècle après, ce n'est plus tout à fait le cas.
Cette nouvelle, comme beaucoup d'autres textes de Je sais tout, possède un charme désuet et l'anticipation fantaisiste de Vautel est marquée par l'idéologie de son époque.

 

(toute allusion à l'actualité ne serait pas forcément fortuite de ma part).

Pour en savoir plus:

* On peut lire l'intégralité de la nouvelle sur le site Gallica
* Les amateurs (ou les curieux) de SF ancienne et de merveilleux scientifique peuvent consulter l'article publié sur le blog Sur l'Autre Face du Monde: “Je Sais Tout” Esquisse Bibliographique des Oeuvres Conjecturales et Fantastiques

 

 

 

Commentaires

  • superbe article, dévoré d'un bout à l'autre !

    même époque que le "grand mitinge du métropolitain" qui était aussi une critique au début, non ?

  • @ Gaël: pas toutafè car le Métingue date de 1886.
    merci pour le compliment.

  • Très loin de ce que je lis moi-même comme genre d'anticipation, mais fort intéressant.

  • je ne trouve pas le "contact " sur ton blog,j'suis fatiguée surement.Tu connais ce livre ?Je pense qu'il pourrait t'interesser
    http://boukineriedetaka.canalblog.com/archives/2010/10/28/19454308.html

  • @ GeishaNellie: c'est un peu de la politique fiction. Mais la fantaisie est amusante.

  • @ Taka: Merci pour la référence que je ne connaissais pas!

  • Alors là fallait dégotter cette nouvelle ! Chapeau bas, je suis toujours impressionné par tes trouvailles. Pour le planete-sf, tu peux si ça t'intéresse proposer juste la catégorie "science-fiction" de ton blog. Nous après on inscrit le flux de la catégorie et cela publie également les articles de ta catégorie sur planete-sf. En fait l'agrégateur est un peu une revue d'articles de blogs mis en commun par chacun. Encore un truc d'utopistes :D

  • @ Guillaume44: il y en a pas mal des nouvelles dans ces revues comme Je sais toit, Nos Loisirs,... Il faut aller chercher voilà tout. Le rapport avec l'actualité était tentant ici :)
    Bon en proposant la catégorie SF ok mais à qui? et comment?

  • Tu peux me la soumettre directement et je transmets au webmestre si tu veux. de ton côté tu as juste à nous faire un lien en blogroll.

  • Bonjour, comment fait-on pour vous contacter par mail ? Merci !

  • Bonjour, comment fait-on pour vous contacter par mail ? Merci !

  • @isacrouzet: imagespopulaires [at ] gmail [pt] com

  • Bonjour Ferocias,
    Note de lecture originale et amusante !
    En ligne sur le blog du défi Littératures de l'imaginaire sur les 5 continents sur http://litteraturesdelimaginaire.over-blog.com/article-ferocias-presente-la-greve-des-bourgeois-de-clement-vautel-sf-ancienne-60951482.html
    Beaucoup de liens (respectés sur le blog du défi).
    + 1 commentaire

  • @ Catherine: je vais relire les règles du défi et m'y conformer ;)

Les commentaires sont fermés.