Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Dimanche poétique] Nezahualcoyotl, Dialogue avec le prince Yohyotzin

Nezahualcoyotl (environ 1402-1472) était un roi de la province de Tezcoco  et l'un des rares noms d'auteurs de poésie nahualt qui nous soient connus. Féru de poésie, il organisa de nombreux concours, auxquels il ne dédaignait pas de participer.

- Je suis venue ici, moi, Yohyotzin.
Anxieux, je respire les fleurs
sur cette terre où se fanent les fleurs.

Je cueille les fleurs de cacao, j'effeuille les fleurs de l'amitié.
Tu es, ô seigneur, tu es le roi Nezahualcoyolt!

Moi, prince Yohyotzin, je suis venu chercher tes chants;
tes chants sont beaux, je suis venu les chercher.

- Ainsi qu'émeraudes, que colliers, que plumages de riches plumes,
j'estime tes chants, je les aime et je les danse 
près des tambourins, dans la Maison du Printemps.
Je suis Yohyotzin, mon coeur les savoure.
Prends ton tambourin fleuri à l'odeur de maïs,
que se répandent les fleurs à l'odeur de cacao!
Réjouissons-nous près des tambourins!

Là, où se dresse l'Arbre Fleuri,
Là vit le bel oiseau de pourpre:
voici qu'en cet oiseau Nezahualcoyolt s'est changé
et que s'élèvent les chants fleuris
qui apporte la joie aux fleurs! 

Sur une Idée de Celsmoon.

 

Avec:DF,  AbeilleAlexAmosAnjelicaAnkyaArmandeAzilisBookwormCagire,Caro[line]CelsmoonChrestomanciChrysClaudialuciaEdelweEmmaEmmyne,EsmeraldaeFerociasFleurGeorgeHambreHerisson08HildeJulienKatellL'or des chambresLa plume et la pageLaurenceLystigMaggieMangoMarie,MarielMathildeMyrtilleDNaolouRestlingRoseauSaphooSatyaSchlabaya,SevSéverineSoieTinusiaUhbnjiVioletteYueyinZik

 


Si je vous ai oublié, signalez-le moi en commentaire afin que je vous ajoute à la liste pour le prochain dimanche poétique.

 

 

Commentaires

  • C'est en effet un fort beau poème qui incarne en soi la poésie nahuatl : les deux mots directeurs du poème sont en effet la fleur et le chant qui reviennent sans cesse, c'est à dire in xochitl in cuicatl , ces termes associés dans la langue nahuatl pour signifier "la poésie". M'essayant modestement à acquérir quelques notions de nahuatl,j'iamgine combien ce poème devait être agréable à entendre, chanté ou déclamé. Ainsi le thème de la fleur (xochitl) qui est repris répété sans cesse en association avec divers autres éléments permet de former des mots chantants et suaves, tels que XOCHIYEELEHUIYA pour je respire les fleurs
    xochitlatlapanaco pour se fanent les fleurs.
    cacahuaxochitli pour les fleurs de cacao,
    icniuhxochitli pour les fleurs de l'amitié
    izquixochitli huehuetl pour tambourin fleuri à l'odeur de maïs,etc etc

Les commentaires sont fermés.