Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Film] Nicolas Echevarria, Cabeza de Vaca

Cabeza de Vaca a eu un destin tout à fait particulier. Explorateur espagnol né  1507, il participe en 1527 à une expédition qui tourne au cauchemar. 

Issu d'une famille noble, il était le fils d'un explorateur natif de Grande Canarie. Sa première expédition vers les Indes se déroula dans ce qui est devenu aujourd'hui le sud des États-Unis et le nord du Mexique : enrôlé comme trésorier dans l'expédition de Pánfilo de Narváez en Floride (1527), il fut l'un des quatre survivants qui, durant huit ans, vécurent parmi les Indiens en exerçant du commerce et du reboutage. Après un long voyage vers l'ouest, ils reprirent contact avec les Espagnols à Sinaloa (Mexique) en 1536. C'est durant ce voyage qu'il réunit les premières observations ethnographiques sur les peuples indigènes du golfe du Mexique. À son retour en Espagne en 1537, il en écrivit un rapport au roi Charles Quint, lequel fut publié en 1542 sous le titre de La Relación (La Relation de voyage), plus tard appelé Naufragios (Naufrages).

 

Désireux de reprendre l'effort de colonisation de la Floride, mais cette fois-ci en tant que chef de l'expédition, Cabeza de Vaca apprend que ce poste a été attribué à Hernando de Soto, et se voit confié le gouvernement du Río de la Plata en Amérique du sud. Afin de le pérenniser, il entama en 1540 son second voyage au nouveau monde. Il découvrit les chutes de l'Iguazú, explora le cours du fleuve Paraguay et soumit quelques tribus indigènes. Il entra rapidement en conflit avec les colons espagnols établis auparavant qui, menés par Domingo Martínez de Irala (es), rejetèrent l'autorité du gouverneur et ses projets d'organiser la colonisation du territoire en oubliant de conquérir les chimériques trésors contés par les légendes locales. Les rebelles se soulevèrent en 1544 (rébellion des comuneros) et renvoyèrent Cabeza de Vaca en Espagne, accusé d'abus de pouvoir suite à la répression des dissidents (comme l'incendie d'Asunción en 1543). Le Conseil des Indes l'envoya en exil à Oran en 1545. Il fut gracié huit ans plus tard et vint s'établir à Séville en tant que juge. (source Wikipedia)

Le 22 décembre 2010 est sorti en France le film Cabeza de Vaca du réalisateur Nicolas Echevarria... vingt ans après sa première sortie et une exploitation dans plusieurs pays (Mexique, Etats-Unis, Allemagne,...)

Pour en savoir plus:

Une interview du réalisateur
Une critique dans Le Monde

Les commentaires sont fermés.