Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Katie Chase, La Princesse Chaska et le trésor de la Cité d'or

 

chase la princesse chaska et le trésor de la cité d'or.jpgDans la lignée du Bus Magique et de la Cabane Magique, les éditions Bayard publie une série ayant pour titre le Château magique.

La jeune Cléa découvre dans chaque épisode un objet dans le château de sa grand-tante Clarisse et se retrouve propulsée par la magie dans différentes époques où elle rencontre des princesses des quatre coins du globe.

Dans le 12ème volume, grâce à une sorte de collier (appelé torque [1] dans le livre) la voici plongée dans l'époque des Incas.

 

 

Elle y rencontre la princesse Chaska qui tente de déjouer le plan machiavélique du grand-prêtre Atok. Atok a découvert une formule magique capable d'éveiller des colosses de pierre. Grâce à eux, il terrorise son peuple en faisant marteler le sol aux géants et souhaite se faire remettre le trésor d'Inti. Cléa et Chaska, après bien des péripéties, trouvent, au coeur de la pyramide du soleil de la Cité d'or, la formule permettant d'endormir les géants de pierre. Atok est démasqué. Doués de pensée, les colosses de pierre ne comprennent pas pourquoi Atok est arrêté car il leur a menti en leur affirmant qu'ils devaient agir pour protéger les Incas. Finalement Atok et son discipline sont emmenés dans une île lointaine par les colosses. Après discussion avec le roi, les géants de pierre s'endorment et la formule est mise à l'abri en attendant qu'un danger vienne menacer les Incas.

Comme diraient Régis Messac, Jacques van Herp ou Pierre Versins, l'idée des colosses de pierre est intéressante, même s'il s'agit de magie et non de conjecture rationnelle, mais le roman est totalement gâché par un style bien trop formaté. A Sèvres, on m'avait demandé pourquoi je ne critiquais jamais les oeuvres. C'est parce que ce qui m'intéresse est le thème et non une quelconque qualité littéraire. Mais bon parfois, au nom de la cause, je lis de ces daubes...

Retenons pourtant la qualité des illustrations de Philippe Masson pour la version française. C'est la seule chose à sauver.

 

chase la princesse chaska et le trésor de la cité d'or.jpg

 

Katie Chase, La Princesse Chaska et le trésor de la Cité d'or,
Le Château magique, n° 12, Bayard poche, 2010

[1] Ce n'est nullement un attribut inca, qui préfèrent d'autres ornements souvent plus fins.

Commentaires

  • Tiens La petite maison dans la prairie avec des lamas :p

  • @ Tigger Lilly: j'ai pensé à la même chose en voyant la couverture ;) C'est beau ces jeunes filles qui baguenaudent dans les prés :D

Les commentaires sont fermés.