Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean Ray, "Josuah Güllick, prêteur sur gages"

ray les contes du whisky champs elysées.jpgJean Raymond Marie de Kremer (08/07/1887 - 17/09/1964) est plus connu sous le pseudonyme de Jean Ray. Il a aussi signé sous de nombreux autres pseudonymes: Abrosius, Acker, Newton Baralong, B. Bachelor, Alix R. Bantam, Leslie Bram-Westlock, Gérard Bryne, Philip Clayson Jr, Martin J. Cross, Alphonse Denouwe, Eustache Gill-Banks, Lizzie Hattle, Telka-G. Haigh, W. Morton Haigh, Larssen Hegel, Warton Hepburns, Benjamin Herscher, Fritz Ichauson, Sidney Irving, W. W. Kolman, Lower Ritchard, John S. Meril, Marius Motin, Matt O’Monroy, Beryl Orths, William Preston, Werner Price, John M. Ray, John R. Ray, King Ray, Harold D. Raynes, Walt Reeves, Axel Reiss, Baldwin Ross-Marden, Alice Sauton, John Sailor, Sedgemoor, Richard Sherman-Wheel, Harry V. Smiles, J. White Stewart, R. M. Temple, S. Tombs, Reginald Turner, J. Terrence Vannes, Gustave Vigoureux, Harry D. Whale, Philip Waters Jr, Ethel M. Wright, Albin D. Young... On dénombre pas moins de 9300 contes et nouvelles et 5000 reportages, chroniques, critiques et textes divers plus des recueils, des romans,...

Maître de l'école fantastique belge, il aurait aussi été navigateur, trafiquant d'armes, aventurier, pirate, ... Une vie bien remplie en somme.

Son texte "Joshua Güllick, prêteur sur gages" recueilli dans Les Contes du Whisky (son premier recueil édité en 1925) a une destinée particulière car c'est l'un des quatre textes de Jean Ray publiés dans la revue américaine Weird Tales (un pulp de l'époque classique, voir point bibliographique en fin de notice).

ray les contes du whisky.jpgJoshua Güllick est un prêteur sur gages particulièrement avare et dur avec sa clientèle. Dans sa sombre et étroite boutique, le destin de ses clients n'est guère brillant. Il est régulièrement maudit par celles et ceux qui passent le seuil de son antre. Un jour, un homme revenu du Mexique, ruiné par un de ces nombreux changements de gouvernement dont l'Amérique latine est le théâtre, lui demande une faveur: permettre que sa soeur meurt avec au cou une chaînette et une petite croix, déposée contre un prêt, comme leur mère et leur grand-mère avant elle. Joshua Güllick est intraitable et demande deux livres et quatorze shillings. L'homme n'a pas cette somme mais l'un de ses doigts est orné d'une bague qui suscite la convoitise du prêteur sur gages. L'homme cède mais prévient Joshua Güllick que cette bague, qu'il a lui même reçue d'un Indien, si elle est mal acquise ... Le prêteur ne veut rien entendre - ni même écouter la voix de sa conscience qui tente de le retenir - et la bague d'origine aztèque se retrouve à son annulaire droit. Sa main se met alors à agir seule, vengeant tous les pauvres gens floués par Joshua Güllick en jetant au feu les billets à échéance, brûlant les livres de comptes. Sa main gauche essaie bien de couper la main ensorcelée mais en vain. A une heure tardive, alors que les créances ont toutes été consumées, la main droite rédige le testament de Joshua Güllick, délivrant tous ses débiteurs. Il se révolte, les deux mains luttent et la main gauche finie arrachée. Résigné, le prêteur sur gages laisse sa main restante saisir le colt qui monte lentement vers la tempe.

WeirdTale- J.Flanders 04 35.jpgLa nouvelle a été adaptée en 1964, quelques mois avant la mort de l'auteur, en spectacle chorégraphique sous le titre La bague (création mondiale Création mondiale: 10 janvier 1964, Théâtre Royal de la Monnaie (Bruxelles), chorégraphie : Milko Sparemblek, musique : Serge Kaufmann, programme présenté par Jean Ray en personne).

Notice bibliographique:

"Joshua Güllick, prêteur sur gages" , in Les Contes du Whisky, Renaissance du livre, 1925.
Plusieurs rééditions (j'ai utilisé l'édition Le Masque Fantastique de 1980, illustration n°2).

Le texte a été traduit sous le titre "Aztec Ring" dans Weirds Tales d'avril 1935 (illustration n° 3).

Pour en savoir plus:
la critique de Jacques Van Herp publié dans Fiction n°150 ( mai 1966)
un site très complet sur Jean Ray 

Illustration n°1: Editions Atalante (Bruxelles), 1946

Je remercie tout particulièrement Jean-Yves de m'avoir signalé "Aztec Ring" et de m'avoir guidé dans mes recherches pour retrouver le titre français.

Commentaires

  • y a pas d'quoi :) on dirait du czernus la couv Masque ; je prefere qd meme celle de nicollet ; maintenant serais curieux de savoir si ray-flanders a ecrit d'autres choses précolombiennes...cela ne serait pas etonnant ; et les 3 autres textes parus dans weird tales alors , c'est quoi le titre en français ? c'est sans fin :)

  • Il y a trois Harry Dickson:
    Les Gardiens du gouffre, Le Temple de Fer et On a tué Mr Parkinson.

    Les autres trois titres pour les Flanders repris dans Weird Tales sont: Nude With a Dagger, The Graveyard Duchess et The Mystery of the Last Guest. Ils seraient tous issus des Contes du Whisky.

  • De ce prolifique écrivain il y a également "L'énigme Mexicaine" avec la présence du Dieu "yucca" un avatar de Cthulhu sous la forme d'une pieuvre gigantesque

  • Les nouvelles de John Flanders dans la revue Weird Tales datent respectivement de Novembre 1934, Décembre 1934 et Octobre 1935.Veux tu les repro couleurs des couvertures pour agrémenter le post?

  • en fait ne serait-ce pas pratique de completer au fur et a mesure de ton temps ce post maintenant qu'il est là , avec tout ce qui concerne le precolombien chez ray/flanders ? ce serait bien pratique quand on cherche une infos dans le moteur de recherche d'avoir tout sous la main ( je me sers de ton blog comme d'un site encyclo :)
    pour l'instant donc juste 5 references precolombiennes : a suivre sans doute

    j'avais donc trouvé les titres ( entre autre : http://www.yankeeclassic.com/miskatonic/library/stacks/periodicals/weirdta/wt1931/wt1934.htm ou http://en.wikisource.org/wiki/Weird_Tales/1935 ) mais quid de leur titres en français ? pas de duchesse dans le sommaire whisky par exemple

    pour mettre les autres couvs weird/flanders , perso je ne m'en lasse pas , c'est toi qui voit :) ( elles n'ont bien sur pas de rapport avec le sujet du blog - mais restent tres belles )

    en passant pour les passionnés , un énorme fichier acces en dvdrom contenant toutes les couvs et infos sur tous ( ou presque ? ) les pulps est dispo depuis fin 2009 pour 40$ voir là : http://www.collectorshowcase.fr/golden_age_of_pulps.htm

  • @ Boutel: c'est dans Presto film?

  • @ Boutel: les autres textes s'éloignent de la thématique de ce blog mais bon en même temps, je fais pas mal d'incursion hors d'Amérique Latine.
    En revanche, j'ai pris l'habitude de faire un billet par oeuvre.

  • @ jeanyves: il y a déjà plusieurs posts consacrés à Jean Ray:

    http://lespeuplesdusoleil.hautetfort.com/search/jean%20ray

    C'est une encyclopédie un peu fouillis :)

  • je n'avais pas fait attention a l'origine des commentaires , mélangeant boutel et ferocias ...
    j'avais pourtant cru avoir tapé jean ray dans la recherche ...( ou j'ai du taper flanders ) mais pas vu le post " precolombien
    et donc finalement pas grand chose a part les dickson et L'énigme Mexicaine, qui est bien de presto ( http://noosfere.com/heberg/jeanray/presto.htm )
    pour les titres weird tales , evidement je voulais juste la traduction , ce ne sont pas des precolombiens ( a chaque fois que je lis un article , il n'y a quasi jamais la trad en français ...)

  • @ jeanyves: j'ai répondu partiellement sur le forum BDFI avec ce que j'ai pu trouver.

Les commentaires sont fermés.