Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jean-François Douvry, Les Pays imaginaires de la bande dessinée

Dans le cadre de la réalisation d'un projet consacré aux pays imaginaires d'Amérique Latine, je me suis procuré l'étude de Jean-François Douvry parue dans la collection Mosquito: Les Pays imaginaires de la bande dessinée. Les auteurs de BD sont imaginatifs et JF Douvry nous propose 62 pages de ces pays de papier. Une étude générale ouvre le propos dans laquelle se pose la question du rapport au réel de ces pays fictifs. Chaque continent fait l'objet d'un chapitre: l'Europe de l'Est (avec ses Syldavie, Bordurie et autres Braslavie), l'Afrique (avec l'Urundi, le Kombala ou le Matoubirackech), l'Océanie (avec ses nombreux états insulaires: Tiora-Mare, Pulau Pulau Bomba, Korador,...), ...

Un chapitre est consacré à l'Amérique du Sud et à l'Amérique Centrale. Ces Amériques des Gringos sont bien sûr totalement caricaturales dans la plupart des cas mais le lecteur prend toujours plaisir à voir Gil Jourdan fuir l'Enfer de Xique-Xique, Achille Talon intervenir au Tapasambal ou Tintin découvrir la lutte entre les généraux Tapioca et Alcazar.

 

douvry les pays imaginaires.jpg

 

Jean-François Douvry, Les Pays imaginaires de la bande dessinée,
Collection Mosquito, Editions Dauphylactère 1990.
Illustré par Claude Serrière 

Note: il existe une autre édition parue en 1992 sous le titre Grand Atlas des pays imaginaires de la bande dessinée aux Editions Phoenix. Cette seconde édition a été tirée en quadrichromie (l'édition Mosquito est en noir et blanc) et présente une couverture cartonnée sous jaquette illustrée en couleurs (mais bon on ne peut pas toujours avoir les plus belles éditions avec des numéros, des signatures d'auteurs toussa ;=) même si j'ai une préférence pour les premières éditions).

Commentaires

  • tous ces pays qui me faisaient chercher sur un atlas où ces pays pouvaient se trouver !

  • @ Lystig: il est sûr que le livre chroniqué ci-dessus ne doit JAMAIS être employé pour réviser sa géographie :D

Les commentaires sont fermés.