Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'effet Anticipation Ancienne 5: Jean-Luc Buard

sf,science-fiction,anticipation,eaa

Jean-Luc Buard est essayiste, collectionneur, collaborateur de nombreuses publications (dont Le Rocambole), bibliographe, spécialiste de la littérature conjecturale liée aux arbres anthropophages (et pas seulement la fiction!), membre de l'Association des Amis du Roman Populaire... Chercheur infatigable et érudit, il puise dans les fonds des journaux, revues,... souvent négligés.

On lui doit la (re)découverte de nombreux textes dont certains qu'on croyait mythiques comme Le Gorilloïde et autres contes de l'avenir d'Edmond Haraucourt publié dans la Collection “Périodica” n° 20 aux Editions “Apex” en 2001 (tirage limité à 250 exemplaires) et il alimente régulièrement la rubrique "Les Contes du Rocambole".

 

En préambule à ses réponses, il écrit:

"Le problème est plus vaste : qu'est-ce qui reste, un siècle après ou plus, des innombrables textes littéraires légués par le passé ?

Il se scinde ensuite en deux, selon que les textes sont parus sous forme de livre, ou non. Dans le premier cas, un livre peut toujours se rééditer. C'est la démarche éditoriale "paresseuse". Dans le dernier cas, c'est bien plus compliqué ! Il faut créer le livre !"

Plusieurs des intervenants ont déjà relevé que c'était souvent les mêmes textes qui étaient réédités. Jean-Luc ajoute cet aspect particulier de la littérature feuilletonnesque et des nouvelles (patrimoine dispersé) uniquement accessibles dans les périodiques, jamais recueillis en volume.

 

L'amateur d'anticipation ancienne

1/ Comment avez-vous découvert ce que l'on nomme l'anticipation ancienne?

R: Les historiens de la SF ont écrit l'histoire du genre, Bridenne, Versins, Van Herp et même Sadoul. Ainsi que Lacassin et la revue Fiction. Dès les années 50-60-70. Ainsi que les fanzines de l'époque.

2/ Quel est l'intérêt, au XXIe siècle, de lire ces vieux textes tout de même un peu oubliés, avouons-le?

R : Les bons textes sont toujours intéressants à lire, quelque soit leur âge. Les textes curieux restent des curiosités, également intéressantes.

3/ L'amateur d'anticipation ancienne n'est-il pas un nostalgique?

R : Non

4/ Si vous deviez citer quelques auteurs et quelques textes qui vous semblent importants, lesquels choisiriez-vous?

sf,science-fiction,anticipation,eaaR : D'abord tout ce que Lacassin a réédité, à commencer par G. Le Rouge, Le Rour, etc. La littérature d'imagination feuilletonesque et délirante

Rééditions

5/ Depuis plusieurs années, des rééditions sont proposées par des maisons d'édition. Nous avons eu l'anthologie Chasseurs de chimères, Les Moutons Electriques ont réédité Les Mains d'Orlac de Maurice Renard et vont publier un recueil de trois romans de Léon Groc, Manucius s'est lancé dans l'oeuvre de Gustave Le Rouge en proposant son roman Le Mystérieux docteur Cornélius,... est-ce le signe d'un regain d'intérêt ou simplement le chant du cygne?

R: une continuité dans l'action en faveur des classiques, depuis Marabout.

6/ Des rééditions de textes anciens ont déjà été lancé dans les années 1970 par exemple (Sur l'Autre face du monde dans la collection Ailleurs et demain, beaucoup de romans chez Marabout). En définitive, l'anticipation ancienne a-t-elle vraiment disparu à un moment pour l'esprit curieux?

R : non

Généalogie

7/ Pourquoi n'y-a-t-il jamais eu de véritable histoire de l'anticipation scientifique française alors qu'il y a plusieurs histoires de la SF?

R : Il y a suffisamment d'éléments dans les histoire de la SF déjà citées. La difficulté tient dans les origines feuilletonesques du genre, domaine inexploré, échappant aux historiens du livre.

8/ Les Européens en général et les Français en particulier ne feraient-ils pas un complexe d'infériorité par rapport à la production massive d'outre-Atlantique?

R : non il y a plutôt un oubli et une dispersion dû au caractère souvent feuilletonesque signalé.

Filiations

9/ Les courants comme l'uchronie et le steampunk sont-ils des vecteurs de redécouverte des textes anciens?

R : possible.

sf,science-fiction,anticipation,eaa10/ Comment peut-on expliquer la tendance actuelle d'un certain nombre d'auteurs qui puisent une partie de leur inspiration dans ce corpus (de Jean Marc Lofficier à Serge Lehman pour en citer quelques-uns)?

R : renouveler les sources d'inspiration en renouant avec les racines du genre.

Avenir

11/ Les nouveaux supports d'édition (ebook,...) peuvent-ils aider à une meilleure connaissance de ce domaine?

R : cela dépend des énergies et des initiatives, pour éviter de rééditer toujours la même chose.

12/ Pour finir, pensez-vous que l'anticipation ancienne a un avenir?

R : nécessairement !

Merci à Jean-Luc Buard d'avoir bien voulu répondre à ces quelques questions.

Retrouvez toutes les autres réponses à ce questionnaire ICI.

 

Commentaires

  • Concis, le bestiau (pour qu'il soit plus disert, la prochaine fois, demandez-lui l'heure !...). Mais il pointe une réalité : l'exhumation des récits parus sous forme de feuilletons n'est pas une sinécure.

  • C'est très zen au niveau des réponses et donc rien de superflus....Le coté des feuilletons est une notion assez primordiale, comme quoi s'il avait eu à cette époque, tout comme outre atlantique une revue"spécialisée" afin de focaliser toute cette énergie, je pense que le genre aurait pu avoir un essor différent et une reconnaissance plus rapide. mais c'est ce qui fait tout le charme de note bonne vieille "anticipation ancienne" ( un mot typiquement Français ça...!)Une raison pour laquelle il est assez difficile de répertorier avec exactitude tout cela: un vrai merdier quoi!

  • Il manque quelques "Hu-hu", "Hum", "Tout à fait", "Bien sùr"
    JLB, c'est le Last Action Hero de la litt'pop', il ne cause pas, il agit!

  • Bonjour,

    Je monte actuellement une anthologie de textes sur la Préhistoire et je serais intéressé par le Gorilloïde...j'ai besoin d'aide...pourriez-vous me donner l'email de J-L Bruard pour que je puisse le contacter directement ?? Merci beaucoup.

    M. Ligner.

  • Monsieur Buard, Accepteriez-vous de me contacter car votre communication lors du colloque international "La Grande guerre des magazines illustrés, de juin dernier, m'intéresse.

    Vous me feriez grand honneur en acceptant une collaboration dont nous définirions les contours.

    Au plaisr de vous lire.

    Bien à vous.

    Claude Favry - Agrégé en philo et lettres.

  • Bonjour, les personnes qui souhaitent me contacter peuvent le faire en écrivant à contact@lerocambole.net qui transmettra. Merci
    jlb

Les commentaires sont fermés.