Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'effet Anticipation Ancienne 11: Mr Lhisbei

sf,science-fiction,eaa

Après Lhisbei, c'est le tour de Mr Lhisbei de répondre au questionnaire sur l'anticipation ancienne. J'ai rencontré Mr Lhisbei à Sèvres et ce fut un vrai plaisir que de discuter avec lui. Lecteur de SF, contributeur au RFS-blog, amateur de Space Opera, il reste très attaché au livre comme nous le montre ses réponses.


L'amateur d'anticipation ancienne

1/ Comment avez-vous découvert ce que l'on nomme l'anticipation ancienne?

sf,science-fiction,eaaJe ne pense pas l’avoir découverte avant de découvrir la question, et de me la poser. J’ai un peu de mal à me souvenir de ce que j’ai pu lire en littérature ancienne. Disons que ma première approche de la science fiction ancienne s’est faite avec Jules Verne. Je devais avoir un peu plus de dix ans lorsque mes parents ont acheté une collection de cet auteur, j’ai dévoré ces livres. Par la suite après avoir épuisé la bibliothèque familiale, un ami m’a prêté les premiers livres tatoués de science fiction : collections Albin Michel science-fiction et super fiction, J’ai Lu, Le Masque Sf et Fleuve Noir. Depuis j’ai n’ai jamais arrêté d’en lire et maintenant je peux dire que j’ai découvert l’anticipation ancienne en commençant à lire de la science fiction mais je ne le savais pas à l’époque.

2/ Quel est l'intérêt, au XXIe siècle, de lire ces vieux textes tout de même un peu oubliés, avouons-le?

L’intérêt ? Lire des classiques : Jules Verne, HG Wells, Barjavel. Découvrir l’idée qu’ils se faisaient du futur, de notre présent et peut être mieux comprendre leur présent, leur vison de la société et de son évolution donc mieux comprendre l’histoire. Comparer les divergences, et parfois se dire « nous l’avons échappé belle ».

3/ L'amateur d'anticipation ancienne n'est-il pas un nostalgique?

sf,science-fiction,eaaJe ne crois pas que l’amateur d’anticipation ancienne soit un nostalgique, nostalgique d’un passé révolu ou d’un avenir qui ne viendra pas. A la réflexion il y a peut être un fond de nostalgie. Personnellement le fait d’avoir vécu, enfant, les missions Apollo, je suis nostalgique de 2001 Odyssée de l’espace, des stations spatiale et des bases lunaire que les auteurs nous ont « promis » mais qui ne sont jamais arrivés et qui n’arriveront peut être jamais ; oui de ça je suis nostalgique.

4/ Si vous deviez citer quelques auteurs et quelques textes qui vous semblent importants, lesquels choisiriez-vous?

Jules Verne pour sa vision non pas du futur car ses romans se déroulent plutôt à son époque que dans le futur, mais pour sa vision de la technologie et des miracles qu’elle peut accomplir et que la science moderne a accompli : le voyage sur la lune, le sous marin nucléaire (bon dans ce cas nous pouvons discuter du bien ou du mal de cette invention)

Arthur C Clarke pour 2001 L’Odyssée de l’espace, ici encore pour sa vision scientifique, les solutions technologiques qu’il apporte et qui sont toujours d’actualité, sa vision du système Jovien et des satellites galiléens jamais démentis.

Je dirais en résumé des textes qui ne se démodent pas et qui laisse une place importante à l’aventure

Ha ! J’oubliais 1984 de …. Big brother est arrivé non pas en 1984 mais aujourd’hui en 2011, la différence est que tout le monde y adhère avec bonheur en en réclame toujours plus. Plus de sécurité donc plus de caméras, plus d’amis donc plus de Facebook et avec candeur tout le monde étale sa vie sur Internet.

Rééditions

5/ Depuis plusieurs années, des rééditions sont proposées par des maisons d'édition. Nous avons eu l'anthologie Chasseurs de chimères, Les Moutons Electriques ont réédité Les Main d'Orlac de Maurice Renard et vont publier un recueil de trois romans de Léon Groc, Manucius s'est lancé dans l'oeuvre de Gustave Le Rouge en proposant son roman Le Mystérieux docteur Cornélius,... est-ce le signe d'un regain d'intérêt ou simplement le chant du cygne?

Pour ne pas avoir lu les auteurs cités j’aurais du mal à me prononcer, mais si un éditeur décide de rééditer des livres anciens c’est qu’il doit exister un public ; peut être grâce au steampunk à l’uchronie, deux genres des littératures de l’imaginaire qui, me semble t-ils, se développent.

6/ Des rééditions de textes anciens ont déjà été lancé dans les années 1970 par exemple (Sur l'Autre face du monde dans la collection Ailleurs et demain, beaucoup de romans chez Marabout). En définitive, l'anticipation ancienne a-t-elle vraiment disparu à un moment pour l'esprit curieux?

Je ne pense pas que l’anticipation ancienne puisse disparaître, elle restera toujours présente chez les bouquinistes et chez les collectionneurs

Généalogie

7/ Pourquoi n'y-a-t-il jamais eu de véritable histoire de l'anticipation scientifique française alors qu'il y a plusieurs histoires de la SF?

sf,science-fiction,eaaJe ne sais pas mais il me semble qu’elle doit exister dans la collection J’ai Lu : « Histoire de la science fiction moderne, Domaine Français » présenté par Jacques Sadoul en 1973 (N°D67)

8/ Les Européens en général et les Français en particulier ne feraient-ils pas un complexe d'infériorité par rapport à la production massive d'outre-Atlantique?

Je pense que les Français sont complexés, pas par la production massive d’outre-atlantique mais par la qualité et l’inventivité des romans de l’âge d’or de la SF. Il n’ a plus aucune raison d’être complexé aujourd’hui : je trouve autant de qualité dans un Ayerdhal ou un Pierre Bordage que dans tout autre auteur anglo-saxon.

Filiations

9/ Les courants comme l'uchronie et le steampunk sont-ils des vecteurs de redécouverte des textes anciens?

Certainement. D’une certaine façon 2001 l’Odyssée de l’espace et 1984 sont devenus des uchronies. Pas pour les puristes, mais un nouvel amateur d’anticipation se poserait certainement la question et ne trouverait la réponse que lorsqu’il tomberait sur l’année de première édition (et se rendrait compte que ce n’est pas une uchronie).

10/ Comment peut-on expliquer la tendance actuelle d'un certain nombre d'auteurs qui puisent une partie de leur inspiration dans ce corpus (de Jean Marc Lofficier à Serge Lehman pour en citer quelques-uns)?

Je ne sais pas, je ne suis pas assez cultivé pour répondre à cette question

Avenir

11/ Les nouveaux supports d’édition (ebook,…) peuvent-ils aider à une meilleure connaissance de ce domaine ?

Je ne crois pas. Ils vont juste aider à faire ce qui est arrivé au disque et au film, c’est à dire pirater les livres. A la différence qu’un chanteur peut se produire sur scène (et je pense que sa place est là) et qu’un film peut avoir une première vie rentable dans les salles de cinéma. Mais le livre n’a qu’une seule place dans les mains du lecteur et sur les étagères d’une bibliothèque. Après il existe les romans tombés dans le domaine public, mais je ne pense pas que l’ebook soit une solution. Personnellement j’aime les livres « papier », les couvertures hautes en couleurs…

12/ Pour finir, pensez-vous que l'anticipation ancienne a un avenir?

sf,science-fiction,eaaL’anticipation ancienne a son avenir devant elle et elle l’aura dans le dos à chaque fois qu’elle se retournera (citation de Pierre Dac un peu détournée).

 

Commentaires

  • Merci pour ce questionnaire, et pour le choix des illustration notamment "Histoire de la science-fiction moderne , domaine Français".
    A la relecture je me rend compte de quelques erreurs de frappe, désolé :-)

Les commentaires sont fermés.