Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'effet Anticipation Ancienne 9: Guillaume44

sf,science fiction,anticipation,eaaA bord de son Traqueur Stellaire, Guillaume44 est un blogueur que j'ai eu le plaisir de rencontrer en décembre 2010 à Sèvres lors de la rencontre des blogueurs de l'imaginaire. C'est l'un des grands architectes de l'agrégateur Planet-SF, c'est aussi un scientifique - un vrai de vrai, doctorant en biologie marine pour être exact - pas comme moi pauvre littéraire. Fan de l'oeuvre de Robert Heinlein, il collabore à Présences d'Esprits (revue amateur SFFF), Science et pseudo-sciences (revue de sciences et zététique), Spectro sciences (webrevue sciences).

L'amateur d'anticipation ancienne

1/ Comment avez-vous découvert ce que l'on nomme l'anticipation ancienne?

verne autour de la lune.jpgJ’ai commencé à lire de la science-fiction à travers l’anticipation ancienne, grâce à des œuvres jeunesse imaginant par exemple 20 ans en avance le premier alunissage. Plus tard, j’ai lu plusieurs romans de Jules Verne et j’ai été happé par ce merveilleux scientifique « à la française ». J’ai donc été très tôt enthousiasmé par cette anticipation ancienne !

2/ Quel est l'intérêt, au XXIe siècle, de lire ces vieux textes tout de même un peu oubliés, avouons-le?

D’une part, il y a l’intérêt sociétal, car ces anticipations sont des sortes de clichés projetés de leurs époques, de leurs avancées, de leurs attentes et de leurs espoirs dans le futur. C’est toujours captivant de découvrir comment nos « ancêtres » s’imaginaient le futur. A la manière de sites comme le Paleoblog, il y a un côté archéologue de la SF dans la démarche. Ensuite vient l’intérêt littéraire, ces vieux romans et nouvelles sont des témoignages de la progression du genre, de ses courants passés, de ses écueils comme de ses réussites. Même si les auteurs contemporains attirent bon nombre de lecteurs, il est toujours intéressant de se replonger dans les écrits des anciens !

3/ L'amateur d'anticipation ancienne n'est-il pas un nostalgique?

Non, honnêtement je ne pense pas. Au contraire, l’attrait pour l’anticipation ancienne vient aussi des éventuels parallèles encore traçables entre ces textes et notre actualité. Des œuvres comme Le meilleur des Mondes ou 1984 ont au final pris très peu de rides. Leurs univers sont peut-être un peu poussiéreux, mais leurs messages s’actualisent encore et toujours.

4/ Si vous deviez citer quelques auteurs et quelques textes qui vous semblent importants, lesquels choisiriez-vous?

sf,science fiction,anticipation,eaaCharles Renouvier, Jules Verne, H.G. Wells, Rosny Aîné, Maurice Renard, Doc Smith, Robert Heinlein…

Rééditions

5/ Depuis plusieurs années, des rééditions sont proposées par des maisons d'édition. Nous avons eu l'anthologie Chasseurs de chimères, Les Moutons Electriques ont réédité Les Main d'Orlac de Maurice Renard et vont publier un recueil de trois romans de Léon Groc, Manucius s'est lancé dans l’œuvre de Gustave Le Rouge en proposant son roman Le Mystérieux docteur Cornélius,... est-ce le signe d'un regain d'intérêt ou simplement le chant du cygne?

Plutôt des effets de vague ; les rééditions son des signes de haut de vague, comme dans les années 70, et seront suivis par une période de creux de vague. C’est le cas pour la vieille SF américaine également.

6/ Des rééditions de textes anciens ont déjà été lancé dans les années 1970 par exemple (Sur l'Autre face du monde dans la collection Ailleurs et demain, beaucoup de romans chez Marabout). En définitive, l'anticipation ancienne a-t-elle vraiment disparu à un moment pour l'esprit curieux?

Je parlerais plutôt pour l’éditeur frileux :-) En général, les tendances marquent le pas sur ce qui a déjà été publié ; on édite plus facilement les derniers auteurs ou thèmes à la mode susceptibles de cartonner en librairie, cela ralentit forcément les rééditions d’anciens textes s’écoulant à faible tirage. Mais cela ne signifie pas pour autant que le lecteur est devenu plus frileux à l’anticipation ancienne. Les vieilles éditions vivent encore de beaux jours chez les bouquinistes en attendant leur réédition.

Généalogie

7/ Pourquoi n'y-a-t-il jamais eu de véritable histoire de l'anticipation scientifique française alors qu'il y a plusieurs histoires de la SF?

Je n’ai pas vraiment la bibliographie pour y répondre de manière pertinente, mais il me semble que le déferlement après-guerre de la SF américaine a eu un effet de lame de fond, faisant un peu oublier que l’anticipation avait aussi ses racines européennes.

8/ Les Européens en général et les Français en particulier ne feraient-ils pas un complexe d'infériorité par rapport à la production massive d'outre-Atlantique?

Pas forcément un complexe, mais nous souffrons trop souvent d’amnésie, la faute à l’avalanche américaine, probablement.

Filiations

9/ Les courants comme l'uchronie et le steampunk sont-ils des vecteurs de redécouverte des textes anciens?

sf,science fiction,anticipation,eaaCertainement. L’uchronie permet de s’intéresser ne serait-ce qu’au forgeron du terme, Renouvier en personne ! Génération-SF a publié sur son blog une série d’article sur le personnage et son œuvre. Le steampunk crée un engouement pour une esthétique victorienne imaginaire, mais donne également un nouveau souffle à des romanciers visionnaires comme Jules Verne. J’ai le sentiment que ces courants favorisent un brassage du genre, et contribuent à ramener à la surface des petits trésors sommeillant dans les greniers.

10/ Comment peut-on expliquer la tendance actuelle d'un certain nombre d'auteurs qui puisent une partie de leur inspiration dans ce corpus (de Jean Marc Lofficier à Serge Lehman pour en citer quelques-uns)?

La question mériterait de leur être posée.

Avenir

11/ Les nouveaux supports d'édition (ebook,...) peuvent-ils aider à une meilleure connaissance de ce domaine?

Oui, certainement, dans la mesure où le texte numérique n’est pas censé être imprimé à tirage limité. Plus de problèmes à court terme de ce côté-là, bien qu’il ne soit pas assuré que l’espérance de vie à long terme des données numériques soit plus longue que celle des données imprimées sur papier. Encore faut-il que tous les acteurs jouent le jeu, que les textes tombés dans le domaine public soient véritablement diffusés gratuitement par exemple, et que les autres soient proposés à des prix symboliques, afin d’allécher l’e-lecteur.

12/ Pour finir, pensez-vous que l'anticipation ancienne a un avenir?

sf,science fiction,anticipation,eaaOui, certainement ! Mardi 8 février dernier, Google célébrait le 183ème anniversaire de Jules Verne en développant une petite application « nautilisant » son célèbre logo. Un hommage mariant anticipation ancienne et technologie multimédia sur le web. Les vieilles anticipations n’ont visiblement aucun mal à se fondre dans notre univers moderne !

Commentaires

  • en fait, je n'ai jamais lu Verne !!!! je n'aime pas du tout !!!!! mais pas du tout
    (en revanche, les adaptations cinématographiques, oui)

  • vous avez acheté des actions de Google tous les deux ;)
    ces interviews sont toujours aussi intéressantes.
    Tu a prévu de faire un travail de synthèse à la fin de la série d'interviews pour dégager des points communs, des "courants de pensée" ?

  • @ Lystig : ha par contre il a écrit des nouvelles et novellas très différentes de ses fameux "grands bouquins" qui donnent une autre vision de l'auteur, faudrait essayer si les classiques verniens te barbent ;)

  • @ Lystig: Pendant longtemps j'ai rejeté Verne (forme d'overdose) puis j'y suis revenu par les nouvelles et même son théâtre et puis quelques romans moins connus.

  • @ Lhisbei: Oui.







    (ça va, suis-je assez concis? :D )

Les commentaires sont fermés.