Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'effet Anticipation Ancienne 14: Dr Mabuse

Le docteur Mabuse est de ces lecteurs passionnés (et passionnants) qui contirbuent à BDFI. Il a participé à la rencontre des blogueurs de l'imaginaire de Sèvres en 2009 et 2010. Il collabore aussi au forum A Propos de Littérature Populaire. Chineur émérité, il a le chic pour dégôter de petites perles dans nos domaines de prédilection. Il est le 14e à répondre à mon questionnaire sur l'anticipation ancienne.

L'amateur d'anticipation ancienne

1/ Comment avez-vous découvert ce que l'on nomme l'anticipation ancienne?

Il est d'abord indispensable de déterminer les limites de l'anticipation ancienne qui sont différentes pour chacun.

d'agraives lacitedessables.jpgJe traiterais de l'époque comprise entre le premier Jules Verne jusqu'à la deuxième guerre mondiale, peut-être 1950, disons la possibilité de lire en français les textes anglo-saxons de Bradbury, Van Vogt ou d'Asimov.

Les premiers textes que j'ai lu sont évidemment les Jules Verne, puis H.G Wells, enfin Jean d'Agraives.

2/ Quel est l'intérêt, au XXIe siècle, de lire ces vieux textes tout de même un peu oubliés, avouons-le?

L'intérêt est d'abord ludique, puis la boulimie, pendant longtemps l'édition française n'offrait que peu de textes de S.F. , force était donc de se rabattre sur tout ce que l'on pouvait trouver, Marabout offrait des textes intéressants, La Guerre des Mouches de Jacques Spitz ou Les Hommes Frénétiques de Ernest Pérochon pour ne citer qu'eux.

3/ L'amateur d'anticipation ancienne n'est-il pas un nostalgique?

Non, une fois que le doigt est mis dans l'engrenage, rien n'arrête la machine jusqu'aux boucles des bretelles.

Après, c'est une recherche sur l'auteur, sur les thèmes, etc ...

Et puis l'attrait d'une belle illustration, d'un titre surprenant, "La Révolte des pierres"., "La Machine à lire les pensées", etc ...

4/ Si vous deviez citer quelques auteurs et quelques textes qui vous semblent importants, lesquels choisiriez-vous?

Ceux qui me semblent importants pour le genre : Jules Verne, H.G. Wells, Henry Rider Haggard.

Ils sont d'un abord facile pour le jeune lecteur, ayant été adaptés dans des collections spécialisées et leurs noms évoquent immédiatement le genre.

Ceux qui me semblent importants pour moi : Paul d'Ivoi, Léon Groc, H.J. Magog, Jean de La Hire Gustave Le Rouge. Pour le plaisir simple que j'ai pris à les lire.

Rééditions

5/ Depuis plusieurs années, des rééditions sont proposées par des maisons d'édition. Nous avons eu l'anthologie Chasseurs de chimères, Les Moutons Electriques ont réédité Les Mains d'Orlac de Maurice Renard et vont publier un recueil de trois romans de Léon Groc, Manucius s'est lancé dans l'oeuvre de Gustave Le Rouge en proposant son roman Le Mystérieux docteur Cornélius,... est-ce le signe d'un regain d'intérêt ou simplement le chant du cygne?

Question difficile

Le prix est pour moi une notion importante, or il se trouve qu'un livre d'occasion, à Paris, sera toujours moins cher qu'une réédition, Pour traiter spécifiquement de ces trois exemples

Le Maurice Renard se trouvent aisément en Belfond Le Groc contient un inédit, certes, mais pour les deux autres textes, "La planète de cristal" a trainé pendant des années chez tous les soldeurs, "Une invasion de Sélénites" est un peu plus rare, mais si on veut bien mettre cinq euros, il se trouve en bouquinerie

"Le Mystérieux docteur Cornélius" peut se trouver en 10/18 ou en Bouquins pour quelques dix euros avec une présentation de Lacassin.

De plus, je suis suffisamment patient pour finir par trouver presque tout en occasion.

6/ Des rééditions de textes anciens ont déjà été lancé dans les années 1970 par exemple (Sur l'Autre face du monde dans la collection Ailleurs et demain, beaucoup de romans chez Marabout). En définitive, l'anticipation ancienne a-t-elle vraiment disparu à un moment pour l'esprit curieux?

Michel Lebrun, dans ses almanachs, montrait que pratiquement la moitié des éditions en France étaient des rééditions, une fois déduits les grands classiques et les rééditions en formats poche, il reste beaucoup de place pour des textes anciens.

Le directeur de collection choisit et l'éditeur décide, mais ce qui se vend se réédite, J'ai Lu a réédité les Paul d'Ivoi, Présence du Futur, Xavier de Langlais, Alexandre Arnoux ou Barjavel, 10/18 presque tout Gustave Le Rouge, L'anticipation ancienne n'a jamais disparue

Généalogie

7/ Pourquoi n'y-a-t-il jamais eu de véritable histoire de l'anticipation scientifique française alors qu'il y a plusieurs histoires de la SF?

feval les mysteres de demain.jpgTrès certainement par manque de lecteurs. A part le Versins, absolument introuvable aujourd'hui et qui n'est pas d'un accès très facile, le Van Herp qui consacre quelques pages intéressantes à l'anticipation ancienne, il faut saluer les "Terres Creuses", qui déjà est couteux, combien d'exemplaires ont été vendus ? Et, alors se repose la question de l'accès au texte, à quoi bon parler d'une façon dithyrambique des "Mystères de demain" de H.J. Magog si personne ne peut le lire.

8/ Les Européens en général et les Français en particulier ne feraient-ils pas un complexe d'infériorité par rapport à la production massive d'outre-Atlantique?

Vaste problème, déjà traité moultes fois, ce qui nous arrive de l'étranger a déjà subit un écrémage, les tirages ont été bons dans le pays d'origine et l'éditeur français fait son métier, il pense avoir une clientèle pour ce livre. Alors que la littérature autochtone, c'est le tout venant, et chacun pense avoir un message à délivrer au monde, de petits éditeurs, ou de l'auto-édition nous délivre des trucs illisibles ou incompréhensibles qui, eux ne seront pas traduit à l'étranger. Filiations

9/ Les courants comme l'uchronie et le steampunk sont-ils des vecteurs de redécouverte des textes anciens?

Absolument pas, Le steampunk résout des problèmes d'aujourd'hui avec des technologies d'hier, les ordinateurs à vapeur, ou les trains qui roulent sur des routes ne peuvent participer du même genre.

roberts pavane.jpgLe Nautilus, fonctionnait à l'électricité, la machine à explorer le temps avec de mystérieux cristaux, L'anticipation ancienne traitait les problèmes de ses lendemains avec des énergies nouvelles.

Quand à l'uchronie, c'est un jeu intellectuel, intéressant certes, mais qui n'a aucun rapport avec l'anticipation ancienne, l'uchronie est de tous les temps, c'est sa différenciation en tant que thème qui est récente.

10/ Comment peut-on expliquer la tendance actuelle d'un certain nombre d'auteurs qui puisent une partie de leur inspiration dans ce corpus (de Jean Marc Lofficier à Serge Lehman pour en citer quelques-uns)?

Je ne sais pas.

Je n'ai jamais rien lu de ces auteurs, si le but est de prolonger la collection Fleuve Noir Anticipation, j'ai peur que ce ne soit pas dans ce qu'elle a de meilleur, les meilleurs textes sont déjà réédités en Livre de Poche, en J'ai Lu, en Marabout en Ailleurs et Demain Classiques, etc ...

Avenir

11/ Les nouveaux supports d'édition (ebook,...) peuvent-ils aider à une meilleure connaissance de ce domaine?

Aucune idée.

Je ne suis pas capable et d'ailleurs, je n'ai aucune envie de lire un ebook.

Maintenant j'apprécie énormément les bases de données encyclopédiques accessibles par internet puisqu'elle complètent mes connaissances de tous les domaines, y compris l'anticipation ancienne.

12/ Pour finir, pensez-vous que l'anticipation ancienne a un avenir?

Elle a l'avenir qu'elle mérite.

Jules Verne et H.G. Wells sont certainement éternels et le lecteur curieux découvrira le reste.

Qui vivra verra.

Commentaires

  • la réponse à la question 9 est tranchée mais très intéressante. j'aime beaucoup la définition du steampunk qui est donnée par le Dr Mabuse. Encore une interview des plus intéressantes Ferocias : bravo !

Les commentaires sont fermés.