Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Peter Lerangis, La Route d'Eldorado

En 2000, DreamWorks Animation produisait le film d'animation pour la jeunesse La Route d'Eldorado. Notons au passage que c'est le Français Eric Bergeron qui était à la réalisation. De très nombreux produits dévrivés ont vu le jour, parmi eux ce petit ouvrage écrit à partir du scénario du film et adapté par Peter Lerangis. Le moins que l'on puisse dire c'est que le livre est très fidèle au scénario, y compris dans son écriture toute au présent de l'indicatif. 

Rappelons tout de même l'argument du scénario: En 1519, les Espagnols ne rêvent que d'une chose: atteindre l'Eldorado, legendaire contree aux mille richesses situee quelque part en Amerique du Sud. Tulio et Miguel, deux sympathiques fripouilles, decident de tenter l'aventure et traversent l'ocean a bord d'une frele embarcation. Apres avoir chavire, les deux amis atteignent une ile inconnue. Ils decouvrent tres vite qu'ils ont atteint l'Eldorado. La population locale les prend pour des dieux et les honore comme tels. De multiples rebondissements ont lieu et 'est l'amitié qui triomphe sur la cupidité.

Le livre se lit très rapidement bien sûr, ce n'est pas de la littérature loin de là, ça déborde parfois de bons sentiments mais ce n'est pas non plus l'univers de Walt Disney et il y a un côté (modeste) conte philosophique. Retrouver une utopie qui existe, ce n'est pas à la portée de tout le monde tout de même!

 

la route d'eldorado.jpg


Peter Lerangis, La Route d'Eldorado,
Mango Jeunesse, 2000

Commentaires

  • Salut Ferocias,
    Ça m'a l'air bien sympathique cette petite histoire. En plus c'est difficile de trouver de nouvelles idées sur ces thèmes déjà éculés...
    Actuellement, suite à mon opération, je ne suis pas chez moi pour quelques jours...je ne peux pas t'envoyer de mail. Je profite de ce com pour te remercier du colis que j'ai reçu et que j'ai pu récupérer chez moi entre ma sortie de l'hôpital et mon départ en "convalescence". Merci beaucoup!

  • @ Grand Sachem: bon courage à toi!

Les commentaires sont fermés.