Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aventures - Page 8

  • Marc Wasterlain, Jeannette Pointu (1)

    jeannette pointu.jpgJeannette Pointu est une jeune reporter photographe qui voyage aux quatre coins du monde (et même au-delà ![1]) pour des raisons professionnelles. Toujours ces voyages sont sources d’aventures et de multiples rebondissements. Scénarisée et dessinée par Marc Wasterlain (à qui l’on doit aussi Bob Moon et Titania, Ratapoil, Monsieur Bonhomme, Docteur Poche, et comme scénariste Natacha et La Patrouille des castors notamment), la série compte 20 tomes (plus un autre, le premier édité dans la série Carte Blanche dédiée aux jeunes auteurs) tous publiés aux éditions Dupuis.

    Plusieurs volumes de la série Jeannette Pointu ont pour cadre l’Amérique du Sud.

     

    [1] comme dans Mission sur Mars (tome 7, 1994).

    Lire la suite

  • Batem, Bouquardez & Olivier Saive, Un fils en or, Marsupilami n° 14

    marsupilami.pngcarte palombie.jpgDans le cadre de mon exploration des pays imaginaires d'Amérique du Sud et d'Amérique Centrale, je relis quelques épisodes des aventures du Marsupilami qui vit, comme chacun sait, dans la jungle de Palombie.

    Il existe plusieurs épisodes dans lesquels le Marsu (pour les intimes) côtoie les vestiges des civilisations pré-palombiennes.

    Lire la suite

  • Jean-Pierre Besson, Le Bandit au sombrero rouge

    La collection Oeil-de-faucon* publia entre 1941 et 1942 37 fascicules de 64 pages sous une couverture illustrée par Robert Dansler (qui écrivit aussi quelques titres: Les géants du Titoradium, A 300 mètres sous le pôle, La princesse de la jungle, Dans les griffes du serpent vert et Le bal des serpents).

    L'intrigue du Bandit au sombrero rouge se déroule au Mexique. Nous sommes pourtant bien loin des civilisations aztèque ou maya: un bandit borgne (portant un sombrero rouge comme le titre l'indique) et sa bande terrorisent la région.  Domingo, l'affreux personnage, prétend prélever un impôt révolutionnaire dont il est le seul bénéficiaire (charité bien ordonnée commence par soi-même). Le courageux Pedro Allonzo se met sur sa route et finit par le retrouver. Domingo meurt, expiant ses crimes passés. Le gentil est doublement récompensé: amour et fortune sont au rendez-vous de la gloire!

    L'esthétique dominante est celle du western avec braquage d'une auberge, poursuite à cheval, fusillades dans la cabane reculée, ...

    besson le bandit au sombrero rouge.jpg

    Jean-Pierre Besson, Le Bandit au sombrero rouge,
    Collection Oeil-de-faucon, n°18,
    Société Française d’Editions et de Publications illustrées, sans date (vers 1941-1942)
    Couverture illustrée par Robert Dansler.


    * on peut consulter la bibliographie complète de cette collection sur le forum A propos de littérature populaire.

  • Paul Alpérine, L'Amazone de Juarez

    Paul Alpérine. Oui je sais, ça ne dit pas grand chose à pas grand monde. Bon une page sur BDFI. Un site donne comme année de naissance 1903, on sait qu'il produisit quelques oeuvres relevant de la conjecture romanesque rationnelle (L'Ile des vierges rouges, 1936 ; Ombres sur le Thibet, 1945 ; La Citadelle des glaces, 1946 ; Les Secrets de la Mer Morte, 1949; Demain dans le soleil, 1950) et qu'il fut traducteur de Jack Vance ou de Fredd Saberhagen. Il écrivit aussi des romans d'espionnage, des romans sentimentaux, des romans historiques...

    Il me faudra un jour parler du premier (L'Ile des vierges rouges) qui a pour thème les Amazones descendantes des Phéniciens parvenus au Brésil il y a bien longtemps.

    Je ne causerai aujourd'hui d'aucun de ces ouvrages mais d'un roman d'aventures ayant pour titre L'Amazone de Juarez. Je l'ai découvert par hasard au détour d'un dépouillement de la publication Lisez-moi éditée par Tallandier. Lisez-Moi a été créé par Jules Tallandier en 1908. Il se décline en Lisez-Moi Bleu (plutôt pour un lectorat féminin), Lisez-moi Historia (qui devient ensuite Historia tout simplement), le site des éditions Tallandier ne mentionne que ces titres lors qu'il existait aussi Lisez-moi aventures (premier numéro le 15 mai 1948) rééditant de nombreux titres d'avant guerre à destination d'un lectorat masculin jeune (on pourra lire la recension de cette dernière publication sur le forum de BDFI). Lisez-moi aventures a déjà été évoqué à propos de la réédition dans ses colonnes du roman d'André Fougère, Les Dieux de la Cordillère.

    Revenons à notre Amazone de Juarez. Ne possédant pas la collection complète des Lisez-moi, je n'ai pas encore eu accès à l'ensemble du texte (je n'en connais que la troisième et dernière partie). Il faut dire que les deux numéros qui contiennent une partie du roman ont des couvertures qui ne sont guère évocatrices:

    n° 94 (25 octobre 1949) et n° 95 (10 novembre 1949)

    alperine 1.jpgalperine 2.jpg

    Pour ce qui concerne le contenu romanesque, voici le petit résumé qui se trouve en en tête du n° 95 (dans lequel se termine la publication du roman):

     

    Alpérine 3.jpg

     

    La BNF ne mentionne qu'une seule édition (mais il s'agit de la cinquième de édition dans cette collection): L'Amazone de Juarez, Editions du Myrte, 1946. J'ai cherché sur les sites de vente mais je n'ai rien trouvé.

    Paul Alpérine est cité dans l'Encyclopédie de Pierre Versins et dans la monumentale bibliographie commentée des mondes souterrains imaginaires publiée sous le titre Les Terres Creuses de Guy Costes et Joseph Altairac.


    Paul Alpérine, L'Amazone de Juarez, Editions du Myrte, 1946
    Réédition en feuilleton, Lisez-Moi, n°?? à n° 95, Editions Tallandier, 1949.

  • Gérard Dupont, L'Aigle et le cactus

    Je ne sais pas grand chose de ce livre mais si l'auteur veut bien avoir la gentillesse de me contacter (il suffit de mettre un commentaire ci-dessous), j'en serais ravi. Je n'arrive pas à mesurer la part d'ésotérisme et d'aventures qu'il peut y avoir dans l'ouvrage.

    Ce n'est pas la première fois que je croise le nom de l'éditeur (Edilivre). J'ai déjà évoqué Le Secret des pierres d'Ica de Stephan Lewis, Henry Bighead et le secret des Incas d'Anthony Madoré et Nec Deleatur de Frédéric Delmeulle (ce dernier sera réédité prochainement chez Mnémos).

    Mais revenons-en à L'Aigle et le cactus:

    Lire la suite

  • Ernest Grandidier, Voyage dans l'Amérique du Sud, Pérou et Bolivie (1861)

    Après avoir dérogé au caractère francophone des fictions chroniquées sur ce blog en présentant The Germanicus Trilogy de Kirk Mitchell, voici une nouvelle entorse à la ligne éditoriale des Peuples du Soleil avec un extrait de Voyage en Amérique du Sud, Pérou et Bolivie d'Ernest Grandidier (1833-1912) publié en 1861 chez Michel Lévy Frères (éditeur aussi des oeuvres complètes et définitives d'Alexandre Dumas à la même époque).

    Lire la suite

  • Le Météore n° 6

    Le Météore n° 6 vient de sortir. 52 pages consacrées à la science-fiction populaire dans lesquelles on trouve:
    - deux interviews de Jean-Marc Lofficier et Jean-Michel Archaimbault à propos des ouvrages publiés chez Rivière Blanche qui continuent l'oeuvre de Maurice Limat,
    - une critique de L'Ile sur le toit du monde (le roman de Ian Cameron publié chez Plein Vent et le film réalisé par Robert Stevenson - sic! - et produit par les studios Disney),
    - Michel Vannereux entame un gros dossier consacré au Cycle du temps dans la série Bob Morane, puis
    - nous rappelle que la science-fiction allemande ne se limite pas à Perry Rhodan avec un article sur la série D.A.S. (Département Anti-espionnage Scientifique) publiée au Fleuve Noir et repris chez Eons (la série reste en partie inédite en français comme le montre la bibliographie complète en fin d'article),
    - toujours au rayon des inédits en français, voici encore une analyse de Fortress of Solitude, une aventure de Doc Savage,
    - pour finir on retrouve un nouvel épisode de la bande dessinée Guy L'Eclair: tournage sur Pluton.

    On peut se procurer les numéros du Météore sur le site Stellarque.

    meteore 6.jpg