Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aventures - Page 9

  • Jean Godin des Odonais, La Naufragée des Amazones

    Pour les amateurs de récits de voyages, signalons la réédition de La Naufragée des Amazones de Jean Godin des Odonais.

    Quatrième de couverture:

    C'est une vraie odyssée que le périple de madame Godin, femme du monde condamnée aux rigueurs de la jungle pour avoir voulu rejoindre un époux courreur d'océans. Naufragée, elle voit périr un à un ses enfants comme ses compagnons, et se retrouve seule face à une nature dont, en esprit des Lumières, elle ne conçoit pas la touffeur hostile.

    Elle survivra. En 1775, son mari retrouvé retranscrira le récit qu'elle lui fera de ses souffrances, et celui-ci inspirera nombre de romanciers français, anglo-saxons et sud-américains. Il n'avait pourtant jamais été réédité.

    La littérature de voyage produite par les femmes est suffisamment rare pour être promue. Les féministes relèveront que le nom de l'auteur est masculin, la naufragée ayant eu la bienséance de laisser la plume à son mari (-: .

    Sur l'histoire et le périple amazonien de la famille de Jean Godin des Odonais, on pourra lire cette page que leur est consacrée.

    godin des odonais.gif

     

     

    Jean Godin des Odonais, La Naufragée des Amazones,
    Collection Phileas Fogg, Editions Nicolas Chadun, 2009

  • Le Rocambole n° 49/50 : Vingt cinq ans après

    Le Rocambole n° 48-49 est paru !

     

    Ce double et exceptionnel numéro correspond aux 25 ans de l’Association des Amis du Roman Populaire (créée en 1984). D’où le titre du dossier : Vingt-cinq ans après...

    Sous ce titre, Le Rocambole rappelle les différentes étapes des recherches dans le domaine de la littérature populaire, en partant des travaux publiés dans les années 1950 et retrace, à partir de 1984 de manière très détaillée, les nombreuses activités, les diverses manifestations et surtout les publications de chercheurs souvent isolés et en dehors des lieux de recherches institutionnels. Les exemples de Maurice Dubourg et de Francis Lacassin sont ici mentionnés. Le bilan est plus qu’encourageant et il invite et incite à poursuivre les chantiers ouverts. Ce dossier présente également un ensemble de réflexions théoriques et des exemples de recherches. C’est un véritable manuel du chercheur en littérature populaire qui est ici édité.

    Dans ce même numéro du Rocambole, le lecteur trouve de belles "Révélations de Rocambole" sur la « Série Blonde », première collection du Fleuve Noir, sur le sous-genre « Eros et guerre » (avec reproduction de quelques couvertures...) et les éditions Grand Damier avec leurs multiples collections. Et des "Révélations" sur B. R. Bruss et Roger Vilatimo aussi, et quelques démasquages.
    Et encore un complément au dossier "Eugène Sue à l’étranger" (n°42), avec un texte rare de Sue publié en préface à un roman espagnol.
    Et une étude de Maïa Peyré sur le cycle "La Roue du temps". Et le sixième épisode du feuilleton théorique de Colas Duflo sur Fantômas : "Le Policier apache, ou le péritexte éditorial populaire".
    Et trois récits de Marie Aycard publiés en 1840 et 1842 !

    Découvrir Le Rocambole, acheter un numéro ou s'abonner, c'est PAR ICI

  • Léo Gestelys, Les Naufragés de la Nueva-Espana

    Avec un titre comme celui des Naufragés de la Nueva-Espana, les espoirs de trouver quelques descendants des Incas, Aztèques ou Mayas sont permis. Le début qui se déroule dans un port du Chili renforce encore l’impression. Plus loin on découvrira une pyramide, un autel, de l’or, une grotte recelant un fabuleux filon aurifère et quelques sauvages mal intentionnés.

    Malheureusement, dès le départ, la bateau prend un mauvais itinéraire, faisant route vers le Pacifique, pour une sombre histoire d’arnaque à l’assurance maritime est coulé, le capitaine sauve quelques hommes (dont deux fieffés coquins) et une passagère de dernière minute fuyant une méchante belle famille qui l’accuse d’avoir écourté la vie de son mari. La pyramide est un vestige des anciens cultes maoris (un maraë )et l’or n’a rien d’Inca. Les sauvages sont tout à fait sauvages et ne supportent pas que l’on viole les tabous, les méchants sont punis et l’amour entre le capitaine et sa jolie passagère triomphe.

    A ranger du côté des faux amis.

    gestelys les naufragés de nueva espanan.jpg

    Léo Gestelys, Les Naufragés de la Nueva Espana,
    collection Mon Roman d'aventures, n°180,
    Editions Ferenczi, 1952

  • Guy d'Antin, Les Oiseaux de foudre

    Grâce à Ignatz Mouse du forum A propos de littérature populaire m'a indiqué un titre que je ne connaissais pas. Il s'agit de Les Oiseaux de foudre. Pour ce qui est de la signature dans l'édition française, c'est un peu compliqué, nous allons y venir.

    Voici le petit résumé d'Ignatz:

    Arrivés sur place, Barnes et son équipe se retrouvent au milieu d'une deuxième guerre : l'ami destitué était en fait descendant des rois incas et seul gardien du trésor de ces rois. Un faction rivale inca menée par des prêtres au sein d'une population cachée dans une vallée perdue mais "protégée par des cellules photo-électriques" dans les Andes ( la vallée des Ailes de la Mort ) veut récupérer ce trésor : ils utilisent les Ailes de la Mort, des missiles téléguidés déguisés en condors géants.

    extrait :
    "Et tous comprirent que ces descendants des incas avaient atteint un haut degré de connaissances et d'ingéniosité en mécanique et en chimie, la preuve de leur talent était patente"
    ( p. 191 )


    Autre extrait qui, lui, me pose un problème sachant que Guy D'Antin est également traducteur des Doc Savage ( Monk Morton est ici un aviateur ennemi de Bill Barnes. ) :

    "Monk... était un individu d'aspect repoussant, avec des bras trop longs, semblables à ceux d'un singe, une tête sphérique, hérissée de sourcils proéminents et flanquée d'une machoire étrange - l'ensemble lui avait valu son simiesque surnom de Monk l'rorang"

    Pour ceux qui ne connaissent pas Doc Savage, il s'agit de la description de Monk, un des amis du Doc.

    La collection Aventures dans laquelle est paru ce titre se contentait de traduire des pupls américains (ces ouvrages de peu de prix aux couvertures souvent colorées) pendant les années 1930.

    Pour la paternité du texte, il va falloir suivre un peu:

    > en France, il est signé Guy D'Antin, probalement le nom du traducteur.
    > aux Etats-Unis, le texte est paru sous le titre
    "Wings of Death" signé George L. Eaton dans le pulp "Bill Barnes Air Adventures" en mars 1934.
    > George L. Eaton est un pseudonyme collectif utilisé par les éditions Street & Smith.
    > Pour ce roman, le pseudonyme maison cache le nom de l'auteur qui est le Major Malcolm Wheeler-Nicholson.

    Vous avez suivi?

     

    Aventures__oiseau_foudre.jpg

    Guy d'Antin, Les Oiseaux de foudre, Jacques Barnès, chevalier du ciel,
    collection Aventures, sans nom d'éditeur, fin années 1930

  • Helen Otway, Les extraordinaires aventures d'Indiana Jones

    Fin 2008, Hachette jeunesse a publié Les extraordinaires aventures d'Indiana Jones. L'ouvrage de belles dimensions propose de retrouver les quatre aventures cinématographiques du héros incarné par Harrison Ford. Chaque page est très abondamment illustrée et l'on peut s’amuser à soulever des volets afin d'appronfondir sa connaissance de l'univers de l'archéologue.
    Le parti-pris est amusant car ce sont les pires ennemis ( René Belloq et son fils ) qui nous livrent leur journal intime, récit de leur poursuite d'Indy.
    On y retrouve les belles pièces archéologiques mises au jour: l'Arche d'Alliance, les Pierres de Sankara, le Saint Graal et le légendaire crâne de cristal.
    Les trésors précolombiens sont représentés avec l'idole de fertilité chachapoyane découverte au début des Aventuriers de l'Arche perdue et les fameux crânes de cristal du dernier film.

     

    otway les extraodinaires aventures d'indiana jones.jpg

    Helen Otway, Les Extraodinaires aventures d'Indiana Jones,
    Hachette Jeunesse, 2008.

  • Capitaine Ricardo, Les Chasseurs de tête

    Je n'ai pas grand chose à dire sur ce fascicule du Capitaine Ricardo car je n'en possède que l'image... ce qui ne m'empêche pas de la faire partager:

    capitaine ricardo les chasseurs de tetes.jpg
    Capitaine Ricardo, Les Chasseurs de têtes,
    collection Les Nouvelles aventures de Victor Vincent, n° 44,
    Editions G. Van Loo, sans date (années 1945-1950, sans doute 1946)
  • 6es Rencontres de l'Imaginaire de Sèvres

    sevres 2009.jpgLes sixièmes rencontres de l'imaginaire de Sèvres auront lieu le 12 décembre 2009 à Sèvres (eh oui!). Le programme est de qualité avec une cinquantaine d'auteurs et illustrateurs, une vingtaine d'éditeurs, des animateurs de fanzines et d'associations,...


    Invité d’honneur : Gérard Klein


    Les lieux
    :
    Au Sel (pour les stands)
    49 Grande Rue
    de 10 h 30 à 18 h 30

    A l’esc@le (pour les conférences)
    51 Grande Rue
    de 11 h à 18 h 00

    Conférences :

    L’uchronie de 11 h à 12 h Animée par Eric Henriet et Alain Grousset.

    Blade, les 40 ans d’une série de SF populaire de 14 h à 15 h Avec Patrick Eris, Richard Nolane, Nemo Sandman et Arnaud Dalrune.

    Gérard Klein : les 40 ans de la collection « Ailleurs et Demain » de 15 h 30 à 16 h 30 Gérard Klein, invité d’honneur, est interrogé par Joseph Altairac.

    La Maison d’Ailleurs et la mise en valeur du patrimoine de la SF mondiale de 17 h à 18 h. Par son directeur Patrick Gyger.



    Les auteurs invités :

    Jean-Michel Archaimbault (auteur)
    • Jacques Barbéri (auteur)
    • Jacques Baudou (auteur, essayiste, directeur de collection)
    • Stéphane Beauverger (auteur)
    • Pierre Bordage (auteur)
    • Anthony Boulanger (auteur)
    • Céline Brenne (auteur)
    • Michel Borderie (illustrateur)
    • Edouard Brasey (auteur)
    • Jean-Michel Calvez (auteur)
    • Paul Carta (auteur)
    • Philippe Caza (illustrateur, auteur de l’affiche)
    • Pierre Christin (auteur)
    • Fabien Clavel (auteur)
    • Fabrice Colin (auteur)
    • Mathieu Coudray (illustrateur)
    • Philippe Curval (auteur, artiste, critique)
    • Jeanne-A. Debats (auteur)
    • Philippe Druillet (illustrateur)
    • Catherine Dufour (auteur)
    • Patrick Eris (auteur)
    • Laurent Genefort (auteur)
    • Laurent Gidon (auteur)
    • Alain Grousset (essayiste,directeur de collection)
    • Patrick Gyger (directeur de la Maison d’Ailleurs)
    • Johan Héliot (auteur)
    • Eric Henriet (essayiste)
    • P. J. Hérault (auteur)
    • Eric Hosltein (auteur)
    • Jean-Philippe Jaworski (auteur)
    • Gérard Klein (auteur, essayiste, directeur de collections, invité d’honneur)
    • Jean-Pierre Laigle (essayiste, auteur, éditeur)
    • John Lang (auteur)
    • Serge Lehman (auteur)
    • Colin Marchika (auteur)
    • Xavier Mauméjean (auteur, directeur de collection)
    • Maïa Mazaurette (auteur)
    • Mézières (dessinateur)
    • Sylvie Miller (auteur)
    • Stéphane Mouret (auteur)
    • Jean-Michel Nicollet (illustrateur)
    • Richard Nolane (auteur, essayiste)
    • Oksana (auteur)
    • Claire Panier-Alix (auteur)
    • Pierre Pevel (auteur)
    • Gilbert Prou (auteur)
    • André-François Ruaud (auteur, essayiste)
    • Pierre Saviste (auteur)
    • Jérôme Sorre (auteur)
    • Kurt Steiner (auteur)
    • Sire Cédric (auteur)
    • Alain Sprauel (bibliographe)
    • Brice Tarvel (auteur)
    • Natacha Vas Deyres (essayiste)
    • Philippe Ward (auteur, directeur de collection)


    Les stands (21)
    • ActuSF
    • Association « Les Amis de Régis Messac »
    • Association « BASIS » (Perry Rhodan)
    • Bernard Queruel (modeleur de figurines)
    • Colexia
    • Éditions Argemmios
    • Éditions Eons / « Galaxie »
    • Éditions Griffe d’encre
    • Éditions Kymera Comics
    • Éditions Malpertuis
    • Éditions Mille Saisons
    • Éditions Pyrémonde
    • Éditions Rivière Blanche
    • Éditions Temps impossible
    • Hoshikaze 2250
    • MéluZine
    • OEil Du Sphinx
    • Papiers nickelés
    • Présences d’Esprits (club d’amateurs de SF)
    • Tribune des Amis d’Edgar Rice Burroughs
    • Le Visage vert

    Les Rencontres commenceront même avant cette journée avec diverses animations dans la ville:

    Découvrez les expositions dès novembre !



    À la Bibliothèque-Médiathèque du samedi 3 novembre au samedi 12 décembre
    - « Les fées et les enchanteurs »
    - La rétrospective des 40 ans de la collection « Ailleurs et Demain »
    À noter : la veillée conte « Au pays des fées », samedi 21 novembre à 16 h avec les conteurs de Sèvres.

    À l’esc@le du 12 novembre au 12 décembre
    Les univers surprenants sortis de l’imaginaire des jeunes de l’école Gambetta et de l’esc@l’anim : mangas, science-fiction, tribal, extraterrestres, vaisseaux …, exposition chapeautée par Josée Rodriguez

    Au Sel du 14 novembre au 12 décembre
    - les sculptures et dessins de Martine Fassier, des volumes d’un style  « steampunk » cabossé, empreint de la magie d’un futur passé.
    - les sculptures et peintures de Jean-Yves Kervévan, illustrateur de romans fantastiques et de SF, qui façonne ses personnages et ses décors en terre.
    - les dessins de Jackie Paternoster, illustratrice des couvertures de la collection « Ailleurs et Demain » chez Laffont et au Livre de Poche.

    sevres 2009.jpg

     

     

    Je propose à cette occasion que soit organisée une petite réunion des blogueurs intéressés par les littératures de l'imaginaire (et qui ne tiennent pas forcément un blog consacré à ce domaine des lettres). Suggestions, remarques et organisation en commentaires ;)