Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Essai - Page 4

  • Fantômas a cent ans!

    fantomas timbre.jpgEn 1911, et non en 1909 comme il est écrit sur la page que Wikipedia [1] consacre au Génie du crime, naissait Fantômas. Mon histoire avec le Maître de tout et de tous est longue. Je lis ses aventures, les 32 volumes co-écrits par Pierre Souvestre et Marcel Allain entre 1911 et 1913, la suite en 11 volumes par Marcel Allain seul entre 1926 et 1963, les avatars fantômassiens féminins créés par Marcel Allain sous les noms de Fatala et Miss Téria et ses autres génies du crime comme Tigris et Férocias (eh oui, vous savez maintenant d'où vient mon pseudonyme ;-)) depuis plus de vingt ans. Ma fréquentation de la geste de l'Insaisissable m'a conduit à la littérature populaire, d'abord avec les "rivaux" de Fantômas comme Arsène Lupin ou Zigomar puis par une ouverture de plus en plus large vers le roman d'aventures et la science-fiction. Je sais donc ce que je lui dois à ce Protée moderne.

    Lire la suite

  • Le Jeudi c'est citation: Flaubert et l'imaginaire géographique

     

     

    « Il y aurait une curieuse histoire à faire sur les pays merveilleux qu'à chaque âge l'humanité a rêvés. Au XVIe siècle , c'était l 'Amérique; au XVe siècle au temps de Marco Polo, les Indes ou pays des perroquets et des hommes noirs à lèvres rouges »


    Flaubert, Notes pour les livres à venir,
    Editions L'Atelier de l'agneau, 2010 (p. 32)

  • Flaubert, Notes pour les livres à venir

    Dans mon panthéon littéraire personnel, Gustave Flaubert se situe incontestablement à la toute première place parmi les auteurs de littérature générale. Son style, sa profondeur, sa finesse dans l'analyse psychologique n'ont guère de concurrents. Son oeuvre offre de perpétuelles (re-) découvertes, toute lecture est nouvelle ce qui tend à en prouver son extrême richesse.

    C'est donc avec beaucoup de plaisir que j'ai reçu, dans le cadre de Masse Critique, Notes pour les livres à venir publié aux éditions l'Atelier de l'Agneau.

     

    Lire la suite

  • Jean-François Douvry, Les Pays imaginaires de la bande dessinée

    Dans le cadre de la réalisation d'un projet consacré aux pays imaginaires d'Amérique Latine, je me suis procuré l'étude de Jean-François Douvry parue dans la collection Mosquito: Les Pays imaginaires de la bande dessinée. Les auteurs de BD sont imaginatifs et JF Douvry nous propose 62 pages de ces pays de papier. Une étude générale ouvre le propos dans laquelle se pose la question du rapport au réel de ces pays fictifs. Chaque continent fait l'objet d'un chapitre: l'Europe de l'Est (avec ses Syldavie, Bordurie et autres Braslavie), l'Afrique (avec l'Urundi, le Kombala ou le Matoubirackech), l'Océanie (avec ses nombreux états insulaires: Tiora-Mare, Pulau Pulau Bomba, Korador,...), ...

    Un chapitre est consacré à l'Amérique du Sud et à l'Amérique Centrale. Ces Amériques des Gringos sont bien sûr totalement caricaturales dans la plupart des cas mais le lecteur prend toujours plaisir à voir Gil Jourdan fuir l'Enfer de Xique-Xique, Achille Talon intervenir au Tapasambal ou Tintin découvrir la lutte entre les généraux Tapioca et Alcazar.

     

    douvry les pays imaginaires.jpg

     

    Jean-François Douvry, Les Pays imaginaires de la bande dessinée,
    Collection Mosquito, Editions Dauphylactère 1990.
    Illustré par Claude Serrière 

    Note: il existe une autre édition parue en 1992 sous le titre Grand Atlas des pays imaginaires de la bande dessinée aux Editions Phoenix. Cette seconde édition a été tirée en quadrichromie (l'édition Mosquito est en noir et blanc) et présente une couverture cartonnée sous jaquette illustrée en couleurs (mais bon on ne peut pas toujours avoir les plus belles éditions avec des numéros, des signatures d'auteurs toussa ;=) même si j'ai une préférence pour les premières éditions).

  • Dominik Vallet, Destination Philippe Ebly

    vallet Destination Philippe Ebly.jpgPhilippe Ebly? Je ne sais pas si les plus jeunes lecteurs connaissent cet auteur. Dans la Bibliothèque Verte, il a publié de nombreux ouvrages ressortissant du domaine science-fictif avec les séries Les Conquérants de l'impossible, Les Evadés du temps ou Les Patrouilleurs de l'an 4003. Bien sûr, il s'agit d'enfantina parfois un peu naïfs mais j'en ai relu quelques-uns avec nostalgie. Il faut dire que ça fait "oula" un bail que cela ne m'était pas arrivé. Et puis à Sèvres, j'ai rencontré Dominik Vallet, blogueur certes mais aussi auteur (et pas seulement de dessins ;-) ). Dominik m'a dédicacé Destination Philippe Ebly qui est une bio-bibliographie commentée de Philippe Ebly.

    La première partie traite de la vie et du travail de Philippe Ebly, la seconde partie de son oeuvre. Il y a pas mal de révélations dans l'ouvrage comme le vrai nom de Philippe Ebly, les relations avec les différents directeurs de collection ou les illustrateurs.

    Dans la seconde partie, chacun des romans (et des nouvelles) de Philippe Ebly fait l'objet d'une fiche avec résumé, personnages, lieux,... L'amateur de bibliographie que je suis se satisfait aussi de retrouver rassemblées toutes les informations sur les différentes éditions (et pas seulement francophones).

    Au total: une mine de renseignements et un guide de lecture pour entrer ou retrouver l'univers d'un auteur phare de la Bibliothèque Verte dans les années 1970-1980

     

    Découvrir les Editions Temps Impossibles
    Acheter Destination Philippe Ebly 

  • [Uchronie] Edmond Texier, Les Femmes et la fin du monde

    texier les femmes et la fin du monde.PNGDans son ouvrage Les Femmes et la fin du Monde (1877), Edmond Texier nous donne à lire un cours passage uchronique que je vous livre in extenso:

     

    Il n'est pas douteux que, sans la femme, l'humanité manquât de ce sens tout particulier, indéfinissable, indéfini, qu'on peut appeler vaguement le sens du beau. Il demeurerait tou jours au fond de l'âme, à l'état latent, inutile, ignoré, n'ayant aucune occasion de se révéler.

    Faites une uchronie particulière ; figurez- vous la société humaine soumise, quant à sa reproduction, à des lois plus simples que celles de la Genèse actuelle et privée de ce type primordial, de ce spécimen unique du beau, que la Providence a voulu attacher à la conservation de l'espèce. Le développement de l'esprit masculin se serait produit tout entier dans la direction des appétits matériels, des besoins immédiats ; l'âme serait restée dans le demi-jour des combats quotidiens pour la subsistance : la vie de la brute* supérieure. Elle se serait abîmée à travers le cours des âges, faute de ce rayon sauveur, perçant les ténèbres épaisses. En admettant que l'humanité eût pu vivre et durer au sein d'une atmosphère aussi étouffée, elle concluerait maintenant dans l'abâtardissement définitif d'une civilisation qui serait un simple raffinement de barbarie. (p. 197-198)

    Il est intéressant de voir que cet ouvrage (indispensable à n'en pas douter!) a été publié en 1877 certes  vingt après le livre de Charles Renouvier (1857 pour la première édition) mais un an seulement après la seconde édition (révisée) qui a été un plus grand succès et qui a popularisé le mot.

     

    Rappelons à ce propos le titre exact du livre de Charles Renouvier qui est à lui seul une véritable définition de l'uchronie: Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être...

     

  • [Uchronie] Quelques mots sur Charles Renouvier (2)

    Pour certains, dont je suis mais je ne sais pas quelle est la proportion d'amateurs de SF qui sont dans le même cas que moi, l'utopie est à l'origine du courant science-fictif. Conjecture romanesque conjecturale l'utopie? Oui car l'on part d'un Et si... et cela nous ramène vers une dimension de la SF qui a parfois été très largement supplantée par les sciences dures, à savoir la part des sciences sociales.

    J'ai trouvé sur Gallica qui concerne le livre fondateur de Charles Renouvier cette note de bas de page dans un tiré à part d'un chapitre d'un écrit par un Franc-Maçon, le Frère Benoit Malon, membre du Grand Orient de France, en 1889 et qui porte comme titre "L'Evolution morale et le socialisme" (pages 39-40) :

    (1) Dans un livre trop peu connu : Uchronie, histoire de la civilisation européenne, comme elle aurait pu être et comme elle n'a pas été, Ch. Renouvier, fait vivement ressortir ce défaut du stoïcisme. Il suppose que Marc-Aurèle, se reconnaissant meilleur philosophe que bon empereur, a cédé l'empire à certaines conditions à son lieutenant Varus. Celui-ci ferme les cirques, abolit graduellement l'esclavage, reconstitue les libertés communales, réforme l'impôt et établit la République. Une Europe nouvelle naît et se développe. Lorsque les Barbares du nord tentent leurs invasions du cinquième siècle, ils se trouvent devant d'innombrables légions de libres citoyens fortement attachés à leur sol natal en vertu d'un système agraire plus radical que celui des Gracques, et ils sont facilement vaincus et refoulés en Orient. Là, sous l'influence des évêques et des fanatiques chrétiens, les hordes germaniques adhèrent au christianisme qu'elles féodalisent, et bientôt, à la tête de toute la moinerie catholique, elles tentent de nouveau la conquête de l'Occident, sous prétexte que les Infidèles gardent à Rome le tombeau des apôtres Pierre et Paul. Les Germains sont encore vaincus par les fédérés républicains d'Occident. Mais cette nouvelle victoire a pour résultat de faire réfléchir les vaincus ; ils s'éprennent de la civilisation occidentale, et au retour ils proclament la réforme religieuse et entrent dans le cercle des peuples, occidentaux, dont la marche vers le progrès est si rapide qu'en l'an 1000 ils se sont déjà constitués en États-Unis d'Europe s'épanouissant chacun dans la paix générale, dans la liberté politique et dans la justice sociale. C'est une forte et juste critique que cette utopie d'un sage et savant philosophe contemporain.


    Billet publié dans le cadre du Winter Time Travel lancé par Lhisbei