Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fantastique - Page 2

  • Aliette de Bodard, D’Obsidienne et de Sang

    bodiard d'obsidience et de sang.jpg

    Aliette de Bodard a publié plusieurs nouvelles ayant pour cadre un empire aztèque. Dans Galaxies Science-fiction n°10, on a pu lire "Chute d'un papillon au point du jour", une nouvelle uchronique dans laquelle l'Amérique a été découverte par les Chinois et ou existe un état sino-aztèque. Dans Angle Mort, revue sur le Web, ce fut "Coeur flétri", nouvelle plus Fantasy. Les éditions Eclipse propose cette année la traduction de ses deux premiers romans D'Obsidienne et de Sang ( VO: Servant of the Underworld, 2010) en mai 2011 et Harbinger of the Storm (2010) pour la fin de l'année. Aliette de Bodard est française mais vit aux Etats-Unis et écrit en anglais.

    D'Obsidienne et de Sang semble plus orienté Fantasy comme le laisse présager la 4e de couverture:

    Lire la suite

  • Interview exclusive d'Eric Holstein (D'or et d'émeraude)

    eldorado,or,colombie,sf,uchronie,eric holsteinLa semaine dernière, j'évoquais la sortie du roman D'Or et d'émeraude d'Eric Holstein.
    J'avais eu le plaisir de discuter avec lui en décembre 2010. Eric Holstein a bien voulu répondre à une série de cinq "Poruquoi?" sur son roman D'Or et d'émeraude.

    Pourquoi D'Or et d'émeraude?

    L'or, parce que la Colombie est le pays qui a vu naître la légende de l'El Dorado. C'est d'ailleurs cet or que l'on retrouve en plus grande proportion sur le drapeau du pays. C'est assez bizarre, d'ailleurs, parce que la Colombie est bien mieux pourvue en d'autres métaux. L'or qu'on y a trouve (et qu'on trouve encore, en ce moment il y a une véritable ruée sur les rivières aurifères du Choco, la bande de forêt pluviale coincée entre la côte Pacifique et la cordillère occidentale) est d'assez médiocre qualité.

    L'émeraude parce que la Colombie est, en revanche, le premier producteur d'émeraude au monde (60% des pierres en circulation proviennent de l'une des quatre mines colombienne). Et puis, à l'époque de la Conquista, l'émeraude était une pierre bien plus précieuse que le diamant, considéré comme vulgaire à l'époque. On lui prêtait tout un tas de vertus, comme celle de soigner l'épilepsie par exemple (le "mal caduque"). Elle était aussi avoir des propriétés surnaturelles, comme chasser les mauvais esprits. Étant donné que les principaux gisements se trouvaient sur des terres encore inexplorés, elle était d'une extrême rareté et tout à fait hors de prix. On sous-estime beaucoup l'impression que l'émeraude a faite sur les conquistadores de l'entrada Quesada. Elle fût bien supérieure à celle de l'or.

    Pourquoi une part de réalisme magique?

    C'est une forme d'hommage à la littérature sud-américaine. Gabriel Garcia-Marquez fait ça très bien dans Cent ans de solitude. Moi, j'essaie de le faire à mon petit niveau...

    Pourquoi les Muiscas?

    muiscas 1.jpgTout simplement parce que ce sont les Indiens qui occupaient l'Altiplano de Bogota. Cela étant, leur civilisation est intéressante parce qu'elle est a connu la colonisation à un moment charnière. Ils en étaient encore au stade du paléolithique supérieur lorsque les Espagnols sont arrivés, mais on a retrouvé, au nord de Bogota, des vestiges d'un temple de pierre en construction. Il semblerait donc qu'ils aient été sur le point de prendre un essor technique majeur et on peut se demander s'il n'aurait pu devenir l'une des civilisations majeures du continent, à l'égal des Incas ou des Aztèques.

    Pourquoi l'Eldorado continue-t-il de fasciner?

    Je ne sais pas s'il fascine encore. L'histoire a tellement été galvaudée qu'elle a perdu toute signification. C'est devenu un pattern. Le mot évoque une sorte de chimère, sans que personne ne sache précisément ce qui se cache derrière. Si tu demandes à la plupart des gens, je suis certain que pas un sur cent te parlera de la Colombie.

    Pourquoi l'uchronie?

    Bonne question.

    Je n'en sais rien. En fait ça s'est imposé assez vite dans le processus créatif, mais je n'avais pas nécessairement envie d'en passer par là, parce que je n'étais pas certain d'être à la hauteur. Et puis, à mesure que je me documentais, se dessinait de plus en plus clairement un contrepoint à notre histoire que j'ai pris beaucoup de plaisir à explorer. Disons que l'uchronie a plus été un outil narratif qu'une fin en soi.

    Merci à Eric Holstein et retrouvez le site officiel du roman D'Or et d'émeraude.

    Source de l'image: Orfèvrerie Muisca

  • Eric Holstein, D'Or et d'émeraude

    holstein.PNGLors des rencontres de Sèvres en décembre 2010, j'ai eu le plaisir de discuter avec Eric Holstein (homme de radio pendant quinze ans et co-fondateur du site Actu SF) de son roman D'Or et d'émeraude (il n'était pas encore paru). Publié en mars 2011, D'Or et d'émeraude est une uchronie dans laquelle le fantastique n'est pas absent. 

    Un beau site est consacré au roman. Il ne présente pas que le roman mais aussi la genèse, le contexte, les légendes, des photos, une bibliographie (qui n'a rien de fictionnelle, ce sont des ouvrages de référence) ou encore des extraits.

    On peut lire les premières pages D'Or et d'émeraude ICI en espérant que cela vous donne envie.

    Ce genre de romans prouve une nouvelle fois que l'inspiration précolombienne reste importante dans l'imaginaire des écrivains français.

    holstein d'or et d'emeraude.jpg

     

    Eric Holstein, D'Or et d'émeraude, Mnémos, 2011

  • L'effet Anticipation Ancienne 1: Patrick Marcel

    Je suis un de ces amateurs un peu monomaniaques à ce qu'il paraît (clin d'oeil à Lhisbei) qui aiment se plonger dans des textes anciens de ce qui ne s'appelait pas encore science-fiction mais que l'on rattache à la conjecture romanesque rationnelle. Chaque jour ou presque j'ouvre mon Versins (son Encyclopédie de l'utopie, des voyages extraordinaires et de la science-fiction est toujours à portée de main). Ma collection n'est pas délirante mais disons que j'ai un fonds assez important tout de même d'éditions anciennes dans laquelle se côtoient gros cartonnages polychromes, petits fascicules à deux sous, romans populaires d'anticipation et d'aventures extraordinaires et oeuvres que l'on dit patrimoniales (Jules Verne, HG Wells,...). 

    Pourtant, je ne suis pas seul. Loin de là. J'ai donc lancé un questionnaire sur l'anticipation ancienne [1]auprès d'amateurs, d'auteurs, d'essayistes, de blogueurs,... [2] sur cinq thèmes: l'amateur d'anticipation ancienne, les rééditions (et la question de l'accès aux textes), la généalogie de cette littérature, les filiations et l'avenir de ce futur antérieur à notre présent.

    anticipation ancienne,sf,science-fiction,patrick marcelPatrick Marcel m'a fait l'amitié de répondre très rapidement à mes questions. Traducteur (il a reçu le prix Jacques Chambon de la traduction dans le cadre du Grand Prix de l'Imaginaire 2006 pour Le Livre des cendres de Mary Gentle[3]), essayiste (on lui doit notamment l'Atlas des brumes et des ombressur la littérature fantastique paru en 2002 chez Folio SF),  auteur (Les Nombreuses vies de Cthulhu dans la collection Bibliothèque Rouge aux Editions Les Moutons Electriques en 2009), illustrateur, Patrick Marcel a de nombreux talents. J'ai eu le plaisir de correspondre à plusieurs reprises avec lui dans le cadre de la collection la Bibliothèque Rouge par exemple pour Les Nombreuses vies de Fantômasdans lequel il nous a parlé de Furax.

     

    Lire la suite

  • [Cinéma] Soirée La Momie aztèque sur CinéFX

    La chaîne CinéFX, dédiée au cinéma de science-fiction, fantastique, fantasy et horreur, propose une soirée La Momie aztèque.
    Un bon moyen de voir ou revoir deux chefs d'oeuvre du cinéma bis mexicain réalisés par Rafael Portillo.

    Au programme:

    21h00 : La malédiction de la momie aztèque 
    Film d'horreur mexicain 
    Réalisateur : Rafael Portillo 
    Avec : Jorge Mondragon 
    Durée : 1h05 
    Tout public
    La Chauve-Souris, célèbre criminel pilleur de tombeaux réussit à échapper aux griffes de la police. Le Dr Almada et sa fiancée Flora, qui avaient permis l'arrestation du bandit, sont alertés de cette sombre nouvelle par l'Ange, le gardien des bonnes âmes de la région. La Chauve-Souris veut retrouver le trésor aztèque et pour cela, il doit capturer le Dr Almada, seul à pouvoir le conduire jusqu'à l'objet de tous ses désirs. 

    22h05 : La momie aztèque contre le robot 
    Film d'horreur mexicain 
    Réalisateur : Rafael Portillo 
    Avec : J. Mondragon 
    Durée : 1h05 
    Tout public 

    Le Dr Knupp, alias La Chauve-Souris, crée un robot doté d'un cerveau humain afin de combattre le gardien du trésor aztèque, la momie Popoca. C'est sans compter l'intervention du Dr Almada, grand défenseur du passé et ennemi juré de la Chauve-Souris.
    Pour en savoir plus:

  • Lucie Payette, Les Enfants de la Lumière

    payette les Enfants de Lumiere.jpg

    Les Canadiens nous offrent régulièrement des fictions mettant en scène des peuples précolombiens avec une prédilection pour les antiques peuples de la Méso-Amérique (Aztèques et Mayas surtout). J'ai déjà évoqué L'Homme-Ouragan de Lucie Dufresne et Le Maître de Chichen Itza de Vincent Chabot par exemple.

    Lucie Payette, dame qui a un certain âge, publie son premier ouvrage, un roman d'aventures pour la jeunesse: Les Enfants de la Lumière. Anthropologue et conférencière sur les rêves, Lucie Payette a vécu au Pérou et au Mexique et est fascinée par les civilisations précolombiennes.

    Derrière une couverture très New Age se trouve un ouvrage dans lequel la dimension spirituelle semble importante.

    Lire la suite

  • Nanar Précolombien du Mois: L'Homme Puma d'Alberto De Martino

    l'homme puma.jpgLes Italiens ont une faculté à adapter tous les grands mythes modernes de manière totalement déconcertante. Nos voisins d'au-delà les Alpes nous proposent régulièrement des remakes plus ou moins réussis (surtout moins d'ailleurs). Voici donc un super héros, l'Homme Puma!, qui doit tout à un objet aztèque. Imitant le slogan de Superman (stronger than a locomotive and faster than a speeding bullet), nous découvrons sur l'affiche cette mention: Plus vite que la lumière, plus fort que l'ouragan (!).

    Lire la suite