Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Humour - Page 3

  • Greg, Viva Papa, Achille Talon n° 20

    Achille Talon a offert un voyage organisé à ses parents  au Vénézuela mais un groupe de terroristes détourne l'avion vers un pays d'Amérique du Sud, le Tapasambal. Le Tapasambal est particulièrement pauvre, sa seule ressource étant de la limonade de cactus. Afin de lancer le tourisme dans le pays, le dictateur Ahuéadia réclame une rançon tout à fait extraordinaire: les otages contre la tour Eiffel, le tombeau de Lénine, la statue de la Liberté, la tour de Londres, le Taj-Mahal et le Manneken-Pis. Grâce à leur entregent (et surtout à un malentendu), Achille Talon et Lefuneste se voient confier une mission diplomatique: ramener les otages.

    Sur place Papa Talon prend la tête de la guerilla. Les négociations des plénipotentiaires sont moins aisées que prévu. Heureusement Papa Talon et ses troupes renversent le dictateur. Parmi les voyageurs-otages, un Belge a la bonne idée de produire de la bière à base de cactus: la prospérité est désormais assurée pour le Tapasambal!

    Pas de trace de Précolombiens mais les classiques soubresauts politiques d'Amérique du sud dans cette bande dessinée.

     

    greg viva papa.jpg

    Greg, Viva Papa!, série Achille Talon, n° 20,
    Editions Dargaud, 1978 (Edition originale, nombreuses rééditions)

  • Batem, Bouquardez & Olivier Saive, Un fils en or, Marsupilami n° 14

    marsupilami.pngcarte palombie.jpgDans le cadre de mon exploration des pays imaginaires d'Amérique du Sud et d'Amérique Centrale, je relis quelques épisodes des aventures du Marsupilami qui vit, comme chacun sait, dans la jungle de Palombie.

    Il existe plusieurs épisodes dans lesquels le Marsu (pour les intimes) côtoie les vestiges des civilisations pré-palombiennes.

    Lire la suite

  • Grippe A H1N1 : enfin un remède efficace

    petit écolier001.jpgEn dépouillant l'année 1890 du périodique Le Petit Français illustré, journal des écoliers et des écolières, publié par Armand Colin & Cie, à la recherche de quelque mention de peuples précolombiens, je suis tombé sur un entrefilet intitulé "A propos de l'influenza" à la page Variétés du numéro 58, 5 avril 1890 qui à une certaine résonnance avec l'actualité sanitaire du début du XXIe siècle.

     

    petit écolier003.jpg

     

    A propos de l'influenza. - Sous le nom d'influenza, une épidémie de grippe a fait cet hiver son tour de France, et même son tour du monde, et, à ce propos, on a rappelé les épidémies du même genre que nous avions eu à subir. En 1776, la grippe fut particulièrement meurtrière à Paris. Un grand médecin de l'époque recommanda comme une précaution utile contre la maladie de ne pas sortir à jeun. Le lendemain matin, son domestique disparaissait lui emportant 25 louis. Arrêté et interrogé, le domestique s'avoua l'auteur du vol; mais il s'excusa en disant qu'il n'avait fait qu'obéir aux prescriptions de la faculté, puisque son maître un éminent docteur, défendait de sortir sans avoir pris quelque chose!

     


    Ne connaissant pas le destin de ce domestique, on ne peut garantir l'efficacité complète du remède qu'il avait choisi.

    Pour les amateurs de pandémies de fiction, on peut se référer (et compléter) la recension en cours sur la Base de Données Francophone de l'Imaginaire).

  • Continents Perdus et des Civilisations Fantastiques

    Lu sur le blog du Répertoire de la Science-fiction (RSF Blog)(et hop un lien pour le prochain Wikio ;) ), cet appel à textes:

    Les Editions de l’Oeil du Sphinx (EODS), sous le pilotage de Richard D. Nolane, lancent un appel à textes en vue de réaliser une anthologie de nouvelles sur le thème des Continents Perdus et des Civilisations Fantastiques.

    Cette opération est soutenue par l’association l’Oeil du Sphinx (AODS) et les librairies Atelier Empreinte (Rennes-le-Château et Rennes-les-Bains).

    - Le thème : L’Atlantide, l’Ile de Pâques, Mu, Glozel, les Extraterrestres dans l’Antiquité, les cartes des Anciens Rois des Mers, Stonehenge, etc. Tout ce qui vous a fait fantasmer à la lecture de Robert Charroux, Rider Haggard, Jimmy Guieu, Erich von Däniken, Jacques Bergier, Charles Hapgood, Denis Saurat, Colin Wilson, Graham Hancock et tant d’autres explorateurs du Passé Fantastique !

    - L’esprit : rédiger une fiction (pas un essai : nous sommes dans le domaine de l’imaginaire !) relevant d’un genre laissé au choix de l’auteur : policier, historique, science fiction, fantastique, etc. L’action peut évidemment soit se dérouler au temps de la civilisation concernée, soit aujourd’hui, soit à tout autre période historique. La seule contrainte est que le thème de l’anthologie constitue le centre de l’intrigue et non un de ses aspects annexes.

    - La forme : un texte sous format word ou rtf (8.000 mots/50.000 caractères + espaces environ pour un maximum recommandé, mais on ne refusera pas un bon texte plus long... !)

    - Date limite de soumission : 30 septembre 2010.

    - Conditions : Chaque auteur retenu recevra trois exemplaires de l’ouvrage en guise de rémunération, avec la possibilité de se procurer d’autres exemplaires auprès de l’éditeur avec une réduction de 40%, port inclus. Par ailleurs, l’Atelier Empreinte remettra un prix spécial à trois des contributions. Ce prix spécial Atelier Empreinte prendra la forme de chèques cadeaux d’une valeur de 100 € chacun permettant aux lauréats de retirer des ouvrages en librairie.

    - Contrat : La maison d’édition conservera l’exclusivité des textes durant une année, fin de mois, à compter de la date d’impression mentionnée en fin de volume, sauf en cas de réédition dans cet intervalle, auquel cas les auteurs seront avertis des nouvelles conditions. Passé ce délai (au cours duquel la législation standard en vigueur sur les droits d’auteur sera appliquée), les auteurs recouvreront la totalité de leurs droits sur leur texte, à commencer par l’entière liberté de les faire reparaître ailleurs à la condition unique de mentionner la première publication par L’œil du Sphinx. Enfin, une fois son texte parti à la composition pour l’imprimerie, il ne sera plus possible à l’auteur de le retirer du volume, ceci pour des raisons techniques évidentes. Soumettre un texte signifie donc accepter les clauses qui précèdent et ce paragraphe de l’Appel à textes vaut contrat. Mais ne jamais perdre de vue que cette entreprise est avant tout guidée par le plaisir littéraire et non les règles de l’édition commerciale qui n’aurait jamais accepté de se lancer dans un tel projet…

    Les textes sont à envoyer de préférence sous forme de fichier électronique à Richard D. Nolane à l’adresse suivante : gordon_pacha[at]hotmail.com.
    un envoi par courrier est aussi possible. Plus de renseignement sur Millénaire, le blog de Richard D. Nolane.

  • R. Diligent, Les derniers Aztèques (3eme épisode)

     

    diligent les derniers azteques 5.jpg

    Résumé des épisodes précédents:M. Cronicus, le célèbre historien, a découvert les derniers Aztèques... dans le bois de Vincennes. Alors qu'il s'apprêtait à rentrer en contact avec eux, il est interpellé et apprend que sa famille a été massacrée!

    Hérissé d’horreur , M. Cronicus n’en entendit pas davantage. Tandis que la voix continuait :

    - On n’a jamais si mal tourné que ce matin. Encore cent-vingt huit mètres de pellicule de ratés !diligent les derniers azteques 6.jpg

    M. Cronicus partait à grands pas. Il s’en allait, incontinent, écrire ce fameux rapport sur les mœurs actuelles des Aztèques, qui fit sensation à la séance de l’Académie des Cailloux historiques dont il était un membre influent.

    FIN

     

    diligent les derniers azteques 1.jpg

     

    R. Diligent, "Les derniers Aztèques",
    in L’Age Heureux n°1, 1924

    Les Peuples du Soleil  vous remercie de votre lecture attentive (n'en doutons pas!)

     

  • R. Diligent, Les derniers Aztèques (2eme épisode)

    Résumé de l'épisode précédent:
    Dans le bois de Vincennes, M. Cronicus découvre les derniers Aztèques!

     

    diligent les derniers azteques 5.jpg

     

    "Je m’aperçois qu’il en reste quelques-uns. Ils portent les signes indéniables de la race.

    "Par suite de quelles aventures ces infortunés vinrent-ils échouer au bois de Vincennes ? C’est ce qu’il m’intéresserait de connaître. Je vais obtenir certains éclaircissements de ce vénérable grand chef, un Inca sans doute, levé de bonne heure pour accomplir le rit[e] de sa secte en saluant l’aurore. »

    M. Cronicus faisait un pas vers le vénérable grand chef, quand il s’entendit soudain interpellé par une voix qui riait :

    - Hé ! l’Aztèque, tu n’as pas l’air dégourdi. On ne dirait pas à te voir qu’on vient de massacrer la moitié de tes parents et qu’avec l’autre tu complotes une sombre vengeance…

    La suite demain !

    R. Diligent, "Les derniers Aztèques",
    in L’Age Heureux n°1, 1924

     

  • R. Diligent, Les derniers Aztèques (Premier épisode)

    Comme annoncé hier, voici le premier épisode du premier feuilleton de l'été proposé par Les Peuples du Soleil. Bonne lecture!

     

    diligent les derniers azteques 5.jpg

     

    Monsieur Cronicus est l’historien bien connu dont les travaux sur les preuves de l’existence de Pharamond furent si remarqués. Ce matin, afin de donner de l’air à son cerveau, qui contient tant de dates, de coup d’estoc et de diligent les derniers azteques 2.jpgtaille, M. Cronicus fait un petit tour au bois de Vincennes. A certain moment – en croit-il ses yeux myopes – il voit un campement. Un campement d’Indiens, à la porte de Paris, et fumant gravement le calumet de la paix autour d’un véritable vieux chef tatoué autant qu’un obélisque. La surprise de M. Cronicus est extrême. Mais son habitude des déductions historiques lui inspire ces réflexions :

    "Ce sont là des indiens Aztèques. J’en croyais la race totalement disparue. Les Espagnols, lors de leur conquête, s’étaient chargés d’en mettre un certain nombre sur le gril, simple procédé de persuasion envers des entêtés qui ne cédaient pas à d’amicales suggestions de livrer la cachette de leurs trésors."

    La suite demain !

     

    R. Diligent, "Les derniers Aztèques",
    in L’Age Heureux n°1, 1924