Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jeunesse - Page 3

  • [Jeux] Andy Aztec Treasure

     

    Un petit jeu de labyrinthe dans l'univers aztèque pour commencer la semaine? Eh bien, Andy aztec Treasure est fait pour vous (jusqu'à ce que vous alliez jusqu'au bout de la chronique). C'est plutôt du genre prise de tête (il faut utiliser certains objets à un endroit pour ouvrir une grille ailleurs par exemple), graphiquement ça ressemble à un jeu sur Atari2600 (j'exagère à peine), la couleur en plus, et tout ceci manque de rythme à mon goût. 

    Présentation: Muni d'un fouet (pour chasser les bébêtes qui traînent dans le temple), d'une torche (ben oui, au coeur du temple, il fait tout noir) et d'une carte (pour localiser le trésor!), Andy se lance à la recherche d'un fabuleux trésor aztèque!

    Quelques captures d'écran pour vous faire une idée:

     

    Lire la suite

  • [Jeux] Les Playmobils (c) chasseurs de trésors

    Les Playmobils permettent de créer des univers imaginaires souvent riches. Enfant, il est vrai que le choix n'était pas si important. Aujourd'hui les collections varient d'une année sur l'autre au gré des créations des concepteurs.
    Les classiques pirates et chevaliers continuent à exister (mais les cow-boys et indiens ont - un peu?- disparu) et ont été rejoints par des thèmes liés à la vie quotidienne(pompier, hôpital), à l'imaginaire (la ligne princesse par exemple) aux animaux (le safari... photographique - du temps de ma prime jeunesse, on tirait sur les éléphants -, les dinosaures,...)  et à l'aventure.

    Dans cette dernière catégorie, on trouve une nouveauté cette année avec Les Chasseurs de trésor. Si le caractère précolombienn'est guère mis en avant sur les boîtes (voir plus bas), le petit jeu en flash proposé sur le site Playmobil (c) est plus explicite.

    Lire la suite

  • Dominik Vallet, Destination Philippe Ebly

    vallet Destination Philippe Ebly.jpgPhilippe Ebly? Je ne sais pas si les plus jeunes lecteurs connaissent cet auteur. Dans la Bibliothèque Verte, il a publié de nombreux ouvrages ressortissant du domaine science-fictif avec les séries Les Conquérants de l'impossible, Les Evadés du temps ou Les Patrouilleurs de l'an 4003. Bien sûr, il s'agit d'enfantina parfois un peu naïfs mais j'en ai relu quelques-uns avec nostalgie. Il faut dire que ça fait "oula" un bail que cela ne m'était pas arrivé. Et puis à Sèvres, j'ai rencontré Dominik Vallet, blogueur certes mais aussi auteur (et pas seulement de dessins ;-) ). Dominik m'a dédicacé Destination Philippe Ebly qui est une bio-bibliographie commentée de Philippe Ebly.

    La première partie traite de la vie et du travail de Philippe Ebly, la seconde partie de son oeuvre. Il y a pas mal de révélations dans l'ouvrage comme le vrai nom de Philippe Ebly, les relations avec les différents directeurs de collection ou les illustrateurs.

    Dans la seconde partie, chacun des romans (et des nouvelles) de Philippe Ebly fait l'objet d'une fiche avec résumé, personnages, lieux,... L'amateur de bibliographie que je suis se satisfait aussi de retrouver rassemblées toutes les informations sur les différentes éditions (et pas seulement francophones).

    Au total: une mine de renseignements et un guide de lecture pour entrer ou retrouver l'univers d'un auteur phare de la Bibliothèque Verte dans les années 1970-1980

     

    Découvrir les Editions Temps Impossibles
    Acheter Destination Philippe Ebly 

  • Lucie Payette, Les Enfants de la Lumière

    payette les Enfants de Lumiere.jpg

    Les Canadiens nous offrent régulièrement des fictions mettant en scène des peuples précolombiens avec une prédilection pour les antiques peuples de la Méso-Amérique (Aztèques et Mayas surtout). J'ai déjà évoqué L'Homme-Ouragan de Lucie Dufresne et Le Maître de Chichen Itza de Vincent Chabot par exemple.

    Lucie Payette, dame qui a un certain âge, publie son premier ouvrage, un roman d'aventures pour la jeunesse: Les Enfants de la Lumière. Anthropologue et conférencière sur les rêves, Lucie Payette a vécu au Pérou et au Mexique et est fascinée par les civilisations précolombiennes.

    Derrière une couverture très New Age se trouve un ouvrage dans lequel la dimension spirituelle semble importante.

    Lire la suite

  • [Jeunesse] Ames vaillantes: Le Trésor Maya (1954)

    Voici un ouvrage que je ne suis pas près de posséder (Père Noël, si tu me lis!).
    Ames vaillantes est un périodique lancé en 1937 par l’Union des Oeuvres Familiales Catholiques. Après guerre, le périodique propose de la bande dessinée. Il existe des reliures Ames Vaillantes. La reliure n° 17 contient un récit intitulé Le Trésor Maya (recueil des n°18 du 2 mai 1954 au n° 34 du 22 aout 1954). Mais bon, vu le prix...

    ames vaillantes le tresor maya (2).jpg

     

  • Katie Chase, La Princesse Chaska et le trésor de la Cité d'or

     

    chase la princesse chaska et le trésor de la cité d'or.jpgDans la lignée du Bus Magique et de la Cabane Magique, les éditions Bayard publie une série ayant pour titre le Château magique.

    La jeune Cléa découvre dans chaque épisode un objet dans le château de sa grand-tante Clarisse et se retrouve propulsée par la magie dans différentes époques où elle rencontre des princesses des quatre coins du globe.

    Dans le 12ème volume, grâce à une sorte de collier (appelé torque [1] dans le livre) la voici plongée dans l'époque des Incas.

     

    Lire la suite

  • Alexandre Moix, A la poursuite du Chupacabra (Les Cryptides 3)

    Les Cryptides tome 3 A la poursuite du Chupacabra Alexandre Moix.gif

    La série Les Cryptides comptent actuellement trois volumes, le dernier m'intéressait particulièrement car il a pour titre A la poursuite du Chupacabra, que l'intrigue a pour cadre le Mexique (et sa jungle) et qu'y interviennent les Mayas.

    Je me suis donc lancé dans la lecture et je ne suis pas loin de partager l'avis d'Anudar dont j'ai parlé ICI et j'allais écrire une critique bien acide mais (car il y a un énorme MAIS) patatras un garçon de dix ans a longuement lorgné sur l'ouvrage, trouvant tout d'abord la couverture très réussie (elle est vraiment très belle), me demandant si c'était bien et souhaitant le lire. Ce qu'il fit rapidement.

    Je me retrouve avec un double avis: celui de l'adulte et celui de l'enfant à qui le livre est destiné.

     

    Lire la suite