Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jeunesse - Page 6

  • Yves Dermèze, Premier message

    dermeze premier message 4.jpgLa collection Coq hardi était éditée par SELPA à la fin des années 1940.
    En fait, il existe plusieurs séries portant ce nom. Tout d'abord c'est un illustré pour la jeunesse dont la publication commence le 20 novembre 1944 (on peut retrouver un descriptif très complet de cette publication sur le site BD oubliées.  486 numéros paraissent entre 1944 et 1962. C'est aussi une collection de bandes dessinées format à l'italienne dans laquelle apparaissent les héros Jim Boum ou Texas Jack par exemple, et dont les dessinateurs sont Le Rallic, Eyles, Marijac, Gillon (71 numéros + 4 hors séries entre 1945 et 1950).

    Enfin, c'est une série de fascicules d'aventures dans laquelle on trouve principalement des récits d'aventures.

    Lire la suite

  • Désiré Charnay, A travers les forêts vierges, aventures d'une famille en voyage

    charnay, a travers les forets vierges illustrations.pngClaude-Joseph Le Désiré Charnay qui signe plus simplement Désiré Charnay est l’un de ces nombreux explorateurs-littérateurs du XIXe siècle. Né en 1828 à Fleurieux-sur-l’Arbresle (Rhône), il mène plusieurs expéditions archéologiques au Mexique sur les traces des civilisations précolombiennes au moment de l'intervention française.
    Il rapporte notamment un album photographique Cités et ruines américaines publié en deux volumes en 1862-1863. Il part ensuite à Java, Madagascar ou encore en Australie mais revient régulièrement au Mexique.
    Il publie plusieurs ouvrages consacrés à ses découvertes qui lui inspirent quelques fictions : Une Princesse indienne avant la conquête, roman historique, Librairie Hachette, 1888 ; A travers les forêts vierges, aventures d'une famille en voyage, collection Bibliothèque des Familles et des Ecoles, Librairie Hachette, 1890. Il meurt en 1915 à Paris.

    Dans A travers les forêts vierges, aventures d'une famille en voyage, les lecteurs découvrent l’Amérique Centrale à travers les yeux de jeunes gens, leurs aventure servant à présenter aux lecteurs de nombreuses pages à visée didactique.

    Lire la suite

  • Elisabeth Motsch & Kimoki, Mister Ka et le squelette inca

    4e de couverture:

    En vacances chez sa grand-mère, Mister Ka, le petit détective, retrouve ses amis, Déborah et Jack, qui partagent sa passion pour les énigmes. En regardant un documentaire sur les Incas, les trois amis ont une idée : pourraient-ils, comme les archéologues, percer le secret des squelettes ? Tout le monde sait qu’au village, on en a trouvé sur la colline aux loups… Après Pas de Coca pour Mister Ka Mister Ka et la cave aux mystères, petit détective se lance dans de nouvelles aventures.

    Mon avis:

    L'ouvrage est à réserver aux jeunes lecteurs. Je n'ai guère été convaincu par l'intrigue mais c'est bien normal. Les illustrations sont plutôt sympathiques, surtout celle où l'on voit nos jeunes héros déguisés en redoutables Incas.
    En tout cas, au delà des qualités et défauts de l'ouvrage, il est clairement prouvé que l'imaginaire précolombien peut nous emmener vers des aventures tout à passionnantes à vivre! C'est le documentaire consacré à la découverte d'une momie inca par des archéologues qui est à l'origine de l'enquête de nos jeunes amis. Il s'agit ici de surmonter ses peurs (enfantines).

    Mirabelia a été plus sévère que moi dans son avis. Etrangement c'est l'un des seuls avis que j'ai pu lire sur des blogs (et pourtant j'ai cherché), l'autre avis, assez convenu, est consultable sur Les Coups de Coeur de la Fnac.

     

    motsch mister ka et le squelette inca.jpg

     

    Elisabeth Motsch & Kimoki, Mister Ka et le squelette inca,
    Collection Mouche Poche, Editions Ecole des Loisirs, 2009

  • Jean-Louis Fonteneau & Olivier Schwartz, Ca chauffe à Texico ! (Les enquêtes de l'inspecteur Bayard Tome 13)

    Les enquêtes de l’inspecteur Bayard proposent aux lecteurs de 7 à 11 ans de résoudre de petites énigmes policières. Chaque enquête, présentée sous forme de bande dessinée est courte ( 5 histoires en 45 pages).

    Dans Ca chauffe à Texico, l’inspecteur Bayard et ses amis Isa et Sam Raflette découvre le Texique (capitale Texico), un pays imaginaire qui doit beaucoup à notre Mexique. Ce Texique est une sorte de décor en carton pâte qui reprend de manière humoristique tous les stéréotypes d’un Mexique atemporel avec ses sombreros, ses sombres héros et les inévitables bandits en poncho, ses taxis cahotants, ses grands propriétaires terriens et même son Rozzo (pour Zorro) [1] !

    Dans deux des cinq enquêtes qui composent l’ouvrage le passé précolombien et conquistador est évoqué. Dans « Minute Papillon », Bayard s’arrête devant un tableau représentant Hernando Rafleta del Pogon lors de la conquête de Texico et, plus intéressant, « La Secte d’Oxoxotl » nous montre l’enlèvement de Sam et Bayard par de curieux bandits qui se proposent de les sacrifier au dieu-jaguar Oxoxotl afin de venger les anciens habitants du Texique des exactions d’Hernando Rafleta.

    Devant de crédules Texicains, un grand prêtre et une magicienne commencent le rituel du sacrifice humain mais proposent en aparté à Bayard de les libérer contre un million de patatas (la monnaie locale). L’inspecteur démasque les escrocs et les Texicains, furieux, libèrent nos deux amis.

    La dernière histoire n’a guère de rapport avec les Précolombiens mais ceux qui me connaissent comprendront que je la mentionne car elle se passe dans le petit village San Fantômas, prétendument un village fantôme.

     

    [1] Rappelons à toutes fins utiles que Zorro (« renard » en espagnol) est le héros d’une soixante d’aventures écrites  (dont quatre romans) par Johnston McCulley à partir de 1919 et qu’il vit dans la Californie espagnole et non au Mexique.

     

    ca chauffe à texico.gif

    Jean-Louis Fonteneau & Olivier Schwartz, Ca chauffe à Texico !,
    Les enquêtes de l'inspecteur Bayard
    , Tome 13, Bayard Jeunesse/ Astrapi, 2004.

  • Sophie Marvaud, A la poursuite du Codex, Winx Club

    winx 2.jpgLes lectrices et lecteurs attentifs remarqueront que parmi les tags de cette note on peut lire "faux ami".

     

    En effet, dans A la poursuite du codex, 10ème volume de la série Winx Club, j'espérais trouver une mention d'un ancien manuscrit aztéque ou maya. Mon espérance a été déçu. Il est bien question d'un ancien manuscrit magique mais il n'est pas d'origine méso-américaine.

    Lire la suite

  • Le Rocambole n° 49/50 : Vingt cinq ans après

    Le Rocambole n° 48-49 est paru !

     

    Ce double et exceptionnel numéro correspond aux 25 ans de l’Association des Amis du Roman Populaire (créée en 1984). D’où le titre du dossier : Vingt-cinq ans après...

    Sous ce titre, Le Rocambole rappelle les différentes étapes des recherches dans le domaine de la littérature populaire, en partant des travaux publiés dans les années 1950 et retrace, à partir de 1984 de manière très détaillée, les nombreuses activités, les diverses manifestations et surtout les publications de chercheurs souvent isolés et en dehors des lieux de recherches institutionnels. Les exemples de Maurice Dubourg et de Francis Lacassin sont ici mentionnés. Le bilan est plus qu’encourageant et il invite et incite à poursuivre les chantiers ouverts. Ce dossier présente également un ensemble de réflexions théoriques et des exemples de recherches. C’est un véritable manuel du chercheur en littérature populaire qui est ici édité.

    Dans ce même numéro du Rocambole, le lecteur trouve de belles "Révélations de Rocambole" sur la « Série Blonde », première collection du Fleuve Noir, sur le sous-genre « Eros et guerre » (avec reproduction de quelques couvertures...) et les éditions Grand Damier avec leurs multiples collections. Et des "Révélations" sur B. R. Bruss et Roger Vilatimo aussi, et quelques démasquages.
    Et encore un complément au dossier "Eugène Sue à l’étranger" (n°42), avec un texte rare de Sue publié en préface à un roman espagnol.
    Et une étude de Maïa Peyré sur le cycle "La Roue du temps". Et le sixième épisode du feuilleton théorique de Colas Duflo sur Fantômas : "Le Policier apache, ou le péritexte éditorial populaire".
    Et trois récits de Marie Aycard publiés en 1840 et 1842 !

    Découvrir Le Rocambole, acheter un numéro ou s'abonner, c'est PAR ICI

  • Helen Otway, Les extraordinaires aventures d'Indiana Jones

    Fin 2008, Hachette jeunesse a publié Les extraordinaires aventures d'Indiana Jones. L'ouvrage de belles dimensions propose de retrouver les quatre aventures cinématographiques du héros incarné par Harrison Ford. Chaque page est très abondamment illustrée et l'on peut s’amuser à soulever des volets afin d'appronfondir sa connaissance de l'univers de l'archéologue.
    Le parti-pris est amusant car ce sont les pires ennemis ( René Belloq et son fils ) qui nous livrent leur journal intime, récit de leur poursuite d'Indy.
    On y retrouve les belles pièces archéologiques mises au jour: l'Arche d'Alliance, les Pierres de Sankara, le Saint Graal et le légendaire crâne de cristal.
    Les trésors précolombiens sont représentés avec l'idole de fertilité chachapoyane découverte au début des Aventuriers de l'Arche perdue et les fameux crânes de cristal du dernier film.

     

    otway les extraodinaires aventures d'indiana jones.jpg

    Helen Otway, Les Extraodinaires aventures d'Indiana Jones,
    Hachette Jeunesse, 2008.