Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Roman policier - Page 2

  • Les Moutons Electriques, nouveautés d'octobre 2010

    moutons electriques.jpgNouveau mois cela signifie nouvel édito sur la page d'accueil des Moutons Electriques et nouveautés dans vos librairies préférées!

    Le 18 ème volume de la Bibliothèque Rouge est signé Jacques Baudou et est consacré à Nestor Burma.

    Dans la Bibliothèque des Miroirs, on lira une étude sur le scénariste de BD Alan Moore et dans la même collection l'ouvrage de Raphaël Colson et Gaël Régner qui propose une cartographie de l'univers de Hayao Miyazaki.

    J'ai modestement contribué à l'un des ouvrages qui paraissent ce mois-ci chez cet éditeur basé à Lyon dans le cadre de sa collection la Bibliothèque Rouge. Nestor Burma est l'une des grandes créations du roman noir français, il en constitue même l'un des points de référence incontournable. De mon côté, je me suis intéressé à Johnny Métal, et pas seulement parce ce journaliste américain, premier détective né sous la plume de Léo Malet, a été se frotter aux réducteurs de têtes. En effet, Métal annonce par bien des aspects Nestor Burma.

    Lire la suite

  • Chez TAKA, Mercredi c'est lecture (précolombienne)

    TAKA, qui tient le blog Le Chaudron de Taka, a remporté le concours

    puma qui sommeille.jpg

     Puma qui sommeille en juin dernier.

    Elle a publié aujourd'hui sa chronique du livre de Joachim Sebastiano Valdez et rendu un avis très positif. C'est à lire ICI !

  • Challenge Maigret !

    Bruno Cremer, le dernier acteur à avoir incarné le célèbre commissaire Maigret, est mort.
    Maigret est apparu pour la première fois en 1931 dans Pietr le Letton (même si en fait il y a des pré-Maigret dans l'oeuvre de Simenon).

    J'ai une petite histoire avec le commissaire car j'ai écrit un article dans le volume Les Nombreuses Vies de Maigret sous la direction de Jacques Baudou aux Editions Les Moutons Electriques en 2007 (ouvrage toujours disponible).

    Je propose un challenge Maigret jusqu'au 12 février 2011 (date de l'anniversaire de Georges Simenon). Il n'y a rien à gagner, seulement le plaisir de découvrir ou redécouvrir un des grands personnages de la littérature policière! Pour s'inscrire, laissez un commentaire!

    Avec 75 romans et 28 nouvelles, il y a de quoi trouver son bonheur.

  • Centre S.A. Steeman (Chaudfontaine, Belgique)

    centre sa steeman.jpgLes Belges sont des gens formidables. Je ne parle pas que de Nicolas Ancion bien sûr ;) mais des Belges en général. Déjà, ils nous ont donné des fascicules des séries Sacha Ivanov tiens il n'y a rien sur ce blog sur cette série !?!), Le Capitaine Ricardo, Les Nouvelles Aventures de Victor Vincent et on ne peut que les remercier de cela. Mais les Belges ont aussi créé le Centre S.A. Steeman qui est dédié aux littératures et cinéma de genre: allons-y; Roman policier; Roman d'aventures; Science-fiction; Fantastique; Roman sentimental; Roman populaire tout cela en un même endroit!

    Et vous savez quoi? En plus le Centre S.A. Steeman a un blog! C'est See Mee, Gaël et Nicolas qui vont être heureux de l'apprendre! :)

    Lire la suite

  • Jean-Louis Fonteneau & Olivier Schwartz, Ca chauffe à Texico ! (Les enquêtes de l'inspecteur Bayard Tome 13)

    Les enquêtes de l’inspecteur Bayard proposent aux lecteurs de 7 à 11 ans de résoudre de petites énigmes policières. Chaque enquête, présentée sous forme de bande dessinée est courte ( 5 histoires en 45 pages).

    Dans Ca chauffe à Texico, l’inspecteur Bayard et ses amis Isa et Sam Raflette découvre le Texique (capitale Texico), un pays imaginaire qui doit beaucoup à notre Mexique. Ce Texique est une sorte de décor en carton pâte qui reprend de manière humoristique tous les stéréotypes d’un Mexique atemporel avec ses sombreros, ses sombres héros et les inévitables bandits en poncho, ses taxis cahotants, ses grands propriétaires terriens et même son Rozzo (pour Zorro) [1] !

    Dans deux des cinq enquêtes qui composent l’ouvrage le passé précolombien et conquistador est évoqué. Dans « Minute Papillon », Bayard s’arrête devant un tableau représentant Hernando Rafleta del Pogon lors de la conquête de Texico et, plus intéressant, « La Secte d’Oxoxotl » nous montre l’enlèvement de Sam et Bayard par de curieux bandits qui se proposent de les sacrifier au dieu-jaguar Oxoxotl afin de venger les anciens habitants du Texique des exactions d’Hernando Rafleta.

    Devant de crédules Texicains, un grand prêtre et une magicienne commencent le rituel du sacrifice humain mais proposent en aparté à Bayard de les libérer contre un million de patatas (la monnaie locale). L’inspecteur démasque les escrocs et les Texicains, furieux, libèrent nos deux amis.

    La dernière histoire n’a guère de rapport avec les Précolombiens mais ceux qui me connaissent comprendront que je la mentionne car elle se passe dans le petit village San Fantômas, prétendument un village fantôme.

     

    [1] Rappelons à toutes fins utiles que Zorro (« renard » en espagnol) est le héros d’une soixante d’aventures écrites  (dont quatre romans) par Johnston McCulley à partir de 1919 et qu’il vit dans la Californie espagnole et non au Mexique.

     

    ca chauffe à texico.gif

    Jean-Louis Fonteneau & Olivier Schwartz, Ca chauffe à Texico !,
    Les enquêtes de l'inspecteur Bayard
    , Tome 13, Bayard Jeunesse/ Astrapi, 2004.

  • Arrivage du jour (Mais où va-t-il chercher tout cela - 3 )

    Dans la catégorie: Mais où va-t-il chercher tout ça? voici une autre source d'approvisionnement: les bouquinistes.

    J'en connais plusieurs parce que je les fréquente régulièrement, parce que je les rencontre sur les brocantes, parce que je passe du temps avec eux, parce que je bois le café avec eux, parce que certains deviennent des amis, parce qu'ils participent aux mêmes forums de discussion que moi, parce qu'ils écrivent eux aussi des articles dans les mêmes revues ou dictionnaires que moi, eh bien ils finissent par connaître mes marottes et savent ce qui me ferait plaisir (et générer quelques revenus pour eux ;-) ).

    Aujourd'hui, j'ai reçu un petit colis de Jérôme Serme, ci-devant tenancier du Rayon Populaire. Au menu, cinq ouvrages ressortissant de la littérature populaire qui vont alimenter mon temps de lecture jusqu'à la fin de la semaine.

    Lire la suite

  • Le Rocambole n° 49/50 : Vingt cinq ans après

    Le Rocambole n° 48-49 est paru !

     

    Ce double et exceptionnel numéro correspond aux 25 ans de l’Association des Amis du Roman Populaire (créée en 1984). D’où le titre du dossier : Vingt-cinq ans après...

    Sous ce titre, Le Rocambole rappelle les différentes étapes des recherches dans le domaine de la littérature populaire, en partant des travaux publiés dans les années 1950 et retrace, à partir de 1984 de manière très détaillée, les nombreuses activités, les diverses manifestations et surtout les publications de chercheurs souvent isolés et en dehors des lieux de recherches institutionnels. Les exemples de Maurice Dubourg et de Francis Lacassin sont ici mentionnés. Le bilan est plus qu’encourageant et il invite et incite à poursuivre les chantiers ouverts. Ce dossier présente également un ensemble de réflexions théoriques et des exemples de recherches. C’est un véritable manuel du chercheur en littérature populaire qui est ici édité.

    Dans ce même numéro du Rocambole, le lecteur trouve de belles "Révélations de Rocambole" sur la « Série Blonde », première collection du Fleuve Noir, sur le sous-genre « Eros et guerre » (avec reproduction de quelques couvertures...) et les éditions Grand Damier avec leurs multiples collections. Et des "Révélations" sur B. R. Bruss et Roger Vilatimo aussi, et quelques démasquages.
    Et encore un complément au dossier "Eugène Sue à l’étranger" (n°42), avec un texte rare de Sue publié en préface à un roman espagnol.
    Et une étude de Maïa Peyré sur le cycle "La Roue du temps". Et le sixième épisode du feuilleton théorique de Colas Duflo sur Fantômas : "Le Policier apache, ou le péritexte éditorial populaire".
    Et trois récits de Marie Aycard publiés en 1840 et 1842 !

    Découvrir Le Rocambole, acheter un numéro ou s'abonner, c'est PAR ICI