Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Amazonie - Page 4

  • Stephan Lewis, Le Mystère de l'île des Géants

    Il y a quelques temps, j'évoquais Le Secret des pierres d’Ica de Stephan Lewis. J'avais essayé de contacter l'auteur mais des problèmes informatiques ont toujours empêché ce contact.
    En consultant le petit gadget installé tout en bas à gauche de la page du blog, j'ai vu ce soir le nom de Stephan Lewis apparaître dans le Who's Hot (cela sert enfin à quelque chose). Une petite recherche google et je suis tombé sur un site (sans doute le site de Stephan Lewis) qui présente nombre de ses oeuvres.
    Dans la foulée, je lui ai envoyé un courrier électronique. Disons que ce billet est aussi et surtout destiné à Stéphan Lewis si le message ne lui parvenait pas. Ici c'est un peu chez moi et je fais ce que je veux d'abord, y compris écrire des messages purement personnels qui n'intéressent que le destinataire et moi mais, comme je suis d'un naturel gentil, je vous tiendrai informésdes développements de cette affaire ;oD.

    Pour ce qui concerne les peuples du soleil (et donc la thématique de ce blog), j'ai relevé en plus de Le Secret des pierres d'Ica et de Les Sondeurs du temps, Le Mystère de l'île des Géants (le premier chapitre se déroule en Amérique du Sud, dans la jungle, à la recherche de la cité du Grand Païtiti). Mon tour a été rapide, peut-être y-a-t-il d'autres oeuvres qui ressortiraient de l'imaginaire précolombien.

    Les grands sites de VPC-livres proposent les oeuvres de Stephan Lewis: Le Furet, Alapage, Amazon, Auchan etc

    lewis le mystère de l'ile des géants.jpg

     

    On peut lire des extraits de ses livres (et aussi des nouvelles intégrales) sur ce site

  • Malo Louarn, Rona: L'Or du Macho-Fichu

    Gaël m'a fait l'amitié de déposer un commentaire il y a peu. Dans un questionnaire, il avouait ne lire presque que de la bande dessinée. Pour ne pas trop le décontenancer à la lecture de ce blog, voici donc une bande dessinée!

    Dans cette bande dessinée publiée par Ouest France, Rona, journaliste au Pavé, se rend, sur l’ordre de son directeur, au Macho-Fichu, étrange pays d’Amérique du Sud, afin de mettre fin à la détention de son collègue Robert Coquille.

    Le Macho-Fichu est une enclave indépendante du fait d’une erreur dans le tracé de la frontière entre la Guyane française et le Brésil. Les Indiens du cru se nomment les Ptikoutsèques et Yspéyainboques.

    Désireux de favoriser le tourisme, le général Ossissoulo, qui remet son mandat en jeu tous les 75 ans, a décrété qu’il faisait toujours beau au Macho-Fichu (alors qu’il pleut sans cesse). Il rencontre une charmante ethnologue et remonte le fleuve. Un attentat fait couler leur navire et ils sont recueillis par des Yspéyainboques, illettrés mais grands admirateurs de Karl Marx. Ils sont conduits à la base de la guerilla où ils retrouvent Robert Coquille. Les prisonniers parviennent à s’échapper et découvrent une belle statue en or du dieu Passmwatonhamac ainsi qu’un extraordinaire filon aurifère dont le secret finit par s’éventer. Alors que les guerillos se disputent la fortune, nos amis recouvrent la liberté.

    louarn rona l'or du machu fichu001.jpg

    Malo Louarn, Rona : L’or du Macho-Fichu,
    Série Rona, n°1
    Editions Ouest-France, 1985

  • Robert Gaillard, Port Châtiment

    Roger Gaillard (1909-1975) a été un auteur prolifique (239 notices au catalogue de la BNF !).
    Souvent ses livres sont des récits historiques romancés.
    Dans Port Châtiment, il relate une expérience hors du commun (mais réelle). Une jeune Blanche enlevée par une tribu anthropophage est retrouvée alors qu’elle est adolescente. La (ré-)adaptation à la « civilisation » est particulièrement difficile.

    gaillard port chatiment001.jpg

     

    Robert Gaillard, Port Châtiment, Presses de la Cité, 1965,
    Jaquette illustrée par M. Gourdon

  • J. El Macho, Les Parias de l'Amazone

    Suite du livre Le Rancho sanglant (collection Les Chevaliers de l’Aventure, première série, n° 41), Les Parias de l’Amazone est le récit de la poursuite de José Morales, individu peu recommandable ( « un criminel métis », c’est dire)qui a enlevé sa propre fille Olivia Morales, femme de Paul Sergent.

    Paul fait du cabotage le long de la côte pacifique des Amériques Centrale et du Sud. Il se retrouve au Pérou puis s’enfonce dans l’Amazonie pour y exercer la profession de recogedor (récolteur de caoutchouc). Il doit affronter tous les dangers de la jungle (serpents et autres bêtes sauvages, …) et le terrible Morales. Il finira bien évidemment par retrouver Olivia.

    Les Indiens ont un rôle très secondaire, se contentant de porter les ballots des aventuriers… Pas de société secrète, pas de cité cachée, même pas de méchants antropophages!

    el macho les parias de l'amazonie001.jpg

     

    J. El Macho, Les Parias de l’Amazonie,
    collection Les Chevaliers de l’Aventure, nouvelle série, n° 18,
    Editions Tallandier, 1932

  • Nathalie Léger-Cresson & Pedro Ruiz, La Voix du Jaguar

    A l'approche de ses 12 ans, lors d'un orage violent, Brahim aperçoit les yeux d'un jaguar. Les nuits suivantes, une force l'emporte en Amazonie, au Mexique et dans les Andes. Pendant ses rêves, Brahim devient jaguar au pays des Indiens, pêcheur sur l'Amazone ou rencontre ses ancêtres au fond du lac Titicaca... Et au bout de ses voyages, il y a celui qui l'appelle sur ces terres indiennes : le jaguar.

    Nathalie Léger-Cresson est auteur de livres jeunesse et de fictions sur France Culture. Clarisa Ruiz est un écrivain très impliqué dans la vie culturelle en Colombie.

    Pedro Ruiz est peintre et illustrateur, il expose en Colombie et aux Etats-Unis.

    léger, la voix du jaguar.jpg

    Nathalie Léger-Cresson, La Voix du Jaguar,
    collection Terres insolites, Editions Belin, 2006
    Illustrations de Pedro Ruiz

  • Léopold Frachet, Sur la piste des Jivaros

    Par l'intermédiaire de l'un de mes correspondants réguliers, j'ai fait l'acquisition de Sur la piste des Jivaros signé Léopold Frachet. Ce fascicule édité par Ferenczi appartient à ce genre que j'affectionne plus particulièrement que l'on nomme "aventures extraodinaires". On y croise des autogires, des Jivaros et des monstres marins ( sorte d'hybrides de requin-crocodile-serpent). Cette dernière caractéristique ne déplaira pas aux amateurs de cryptozoologie fantastique.

     

    Léopold Frachet, Sur la piste des Jivaros,
    Mon Roman d'aventures, n° 51,
    Editions J. Ferenczi et fils, 1947
    Illustration de R. Houy

     

  • Piet Legay, Le Profanateur

    Un autre Fleuve Noir Anticipation illustré par de belles pyramides à degrés: Le Profanateur de Piet Legay.
    La 4e de couverture: 
    "   Dans la jungle amazonienne, les sauvages racontent nombre de légendes aussi fascinantes qu'effrayantes : histoires de cités mythiques,de sorcières aux pouvoirs terrifiants, de visites des dieux... Et si tout cela existait réellement ? Si un autre monde existait réellement ?"

    legay le profanateur.jpg

    Piet Legay, Le Profanateur, Anticipation, n° 1774, Fleuve Noir, 1990