Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Maya - Page 2

  • Types de Mayas ( 1886 )

    Dans la famille Reclus, je demande Onésime. Créateur du mot "fracophonie", Onésime Reclus, frère d'Elisée Reclus, tous deux géographes (1), a publié en 1886 La Terre à vol d'oiseau. Dans l'ouvrage on trouve cette gravure de Mayas:

     

    types de mayas.PNG

    (1) si Elisée est anarchiste, Onésime est favorable à l'expansion coloniale française. Onésime Reclus est l'un des premiers à classer les peuples sur des critères linguistiques (et non "raciaux").

     

    Source de l'image: Gallica

  • Dan Chartier, Les Démons des temps immobiles

    Avec ce titre digne des meilleurs Fleuve Noir des temps jadis (cela pourrait être un Fleuve Noir Angoisse ou un Fleuve Noir Anticipation), Dan Chartier offre un ouvrage pour le moins difficile à suivre et cela donne un thriller ésotérique dans lequel se mêlent à peu près tout:
    - les nazis à la recherche de pouvoirs occultes chez les Mayas
    - les palais vénitiens et leurs mystères
    - les manuscrits de la Mer Morte
    - les mythes mayas
    - les prophéties hopis

    Il y en a pour tous les goûts mais c'est un peu comme les gâteaux trop crémeux, on s'écoeure vite...

    Contrairement à moi, Taka a aimé et le dit dans ce billet.

    chartier les demons des temps immobiles.PNG

     Dan Chartier, Les Démons des temps immobiles,
    Editions Anne Carrière, 2007

     

  • Envie de voir une pyramide maya? Allez à l'Ile de la Réunion!

    Sur l'île de la réunion est tournée la cinquième saison de "I shouldn’t be alive" dont les épisodes racontent les aventures extraordinaires de survivants dans la veine des "docudrama".  Au départ produite par Discovery Channel, la série a été reprise depuis 2010 par Animal Planet. On y découvre des gens survivant à des naufrages, des crashs aériens,... évidemment dans des lieux plus que reculés. On fait naufrage au milieu de l'océan, on se crashe dans la forêt amazonienne, on tombe en panne au milieu du désert,...

    Les scènes ne sont pas forcément tournées sur les lieux des drames. En ce moment, l'Ile de la Réunion accueille des tournages. Clic a nous, le journal de la Réunion sur le net, nous apprend qu'un décorateur breton installé sur l'île, Gildas Cotonea, a pour les besoins de la production, réalisé un temple maya dans la forêt réunionnaise! ce décor servira à narrer l'aventure d'un naufragé échoué sur un rivage mexicain et qui s’enfonce dans la forêt vierge et pour y errer trois semaines durant avant d'être secouru.

    Source

  • Douglas Preston, Le Codex

    preston le codex.PNGDouglas Preston est connu pour ses thrillers efficaces et pas toujours très fins. Il a fait plusieurs incursions dans le domaine thématique qui nous intéresse notamment avec Relic (de Douglas Preston et Linclon Child) qui nous entraîne sur les traces d'une mystérieuse expédition au coeur de l'Amazonie.

    Le Codex débute par la vidéo d'un (futur) mort, riche collectionneur peu scrupuleux qui a lancé un défi à ses trois fils: retrouver la tombe dans laquelle il s'est enfermé avec tous ses trésors, à la mode maya (ou égyptienne).

    Lire la suite

  • [exposition] Les Mayas du Guatemala au musée du quai Branly

    mayas quai branly.jpgDu 21 juin au 2 octobre 2011

    A travers plus de 160 pièces exceptionnelles qui, pour la plupart, ne sont jamais sorties de leur pays d’origine, l’exposition propose de découvrir les Mayas du Guatemala, l’une des trois civilisations qui ont marqué l’histoire de l’Amérique précolombienne.

    Dans une volonté de valorisation de la sauvegarde du patrimoine national du Guatemala, l’exposition met en avant les dernières grandes découvertes archéologiques sur plusieurs sites récemment étudiés - notamment El Mirador qui figure en tête de la liste des 5 sites sélectionnés en vue d’une nomination au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Ces dernières recherches permettent de présenter aujourd’hui une conception plus large et plus complexe de la civilisation maya, en décrivant la grande variété et l’évolution de son organisation sociale, de ses formes architecturales et de ses styles artistiques.

    Céramiques peintes, stèles, pierres fines taillées, éléments funéraires, vestiges architecturaux, ornements..., présentés selon un parcours chronologique, offrent un panorama complet de la culture maya du Guatemala, son développement, son apogée et son déclin.

    L’exposition propose également un portrait actuel de cette civilisation en présentant un ensemble de photographies et un multimédia sur la culture maya contemporaine.

    Commissaire : Juan-Carlos Meléndez
    Conseiller scientifique : Richard Hansen

    L’exposition MAYAS, de l’aube au crépuscule au Guatemala a été réalisée en étroite collaboration avec le Ministère de la culture et des sports au Guatemala et le Museo Nacional de Arqueologia y Ethnologia de Ciudad Guatemala.

    Source : musée du quai Branly

  • Corinne Guitteaud, "Mon empire pour un cheval"

    En juin 2008, Corinne Guitteaud accordait au blog Les Peuples du Soleil une interview exclusive dans laquelle était évoquée la nouvelle "Mon Empire pour un cheval" (une uchronie dont le point de divergence est la maîtrise du cheval - importé par le Détroit de Behring - par les Précolombiens ce qui a pour conséquence un développement très différent de la Méso-Amérique notamment).

    Anudar a lu cette nouvelle et en propose une critique ICI.

  • Lucie Payette, Les Enfants de la Lumière

    payette les Enfants de Lumiere.jpg

    Les Canadiens nous offrent régulièrement des fictions mettant en scène des peuples précolombiens avec une prédilection pour les antiques peuples de la Méso-Amérique (Aztèques et Mayas surtout). J'ai déjà évoqué L'Homme-Ouragan de Lucie Dufresne et Le Maître de Chichen Itza de Vincent Chabot par exemple.

    Lucie Payette, dame qui a un certain âge, publie son premier ouvrage, un roman d'aventures pour la jeunesse: Les Enfants de la Lumière. Anthropologue et conférencière sur les rêves, Lucie Payette a vécu au Pérou et au Mexique et est fascinée par les civilisations précolombiennes.

    Derrière une couverture très New Age se trouve un ouvrage dans lequel la dimension spirituelle semble importante.

    Lire la suite