Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aventure - Page 2

  • Les Peuples du Soleil présentent leur premier feuilleton de l'été

    diligent les derniers azteques 3.jpgLes Peuples du Soleil proposent leur premier feuilleton de l’été. Ceci n'aurait pas été possible sans l'aide précieuse de Cirroco Jones qui m'a envoyé une copie du conte "Les derniers Aztèques" paru dans le n°1 de L’Age Heureux en 1924.

    Cette oeuvre de R. Diligent n’a jamais semble-t-il jamais été reprise depuis. Il s’agit donc d’un presque inédit que publient ces prochains jours  les Peuples du Soleil.

    L’auteur, R. Diligent a laissé peu de traces. Il semblerait qu’il s’agisse de l’illustrateur Robert Diligent connu pour des illustrations dans des publications pour la jeunesse.

    L’Age heureux, périodique publié par la librairie Larousse, dans lequel paru "Les Derniers Aztèques", annonçait dans ce premier numéro : ""L'Age heureux publiera des romans, des nouvelles, des saynètes, des poésies, des articles variés sur les sports, le cinéma, la T.S.F., les arts, les sciences, les travaux manuels. Il donnera enfin des concours et des jeux." (p. 2)".

    Le jour initial de parution était le jeudi, qui était alors le jour de congé des écoliers, il coûtait la modique somme de 0 fr. 60. Il semble que la publication soit ensuite devenue mensuelle.

    Quelques autres auteurs publiés dans L’Age heureux ont été exhumés comme Max Antoine qui publia "Pangloss" dans ce même numéro 1 ou René Pons (pseudonyme de René Pujol) qui commit plusieurs romans de science-fiction.

    A partir de demain : De l’aventure, du mystère, du rire !


    (NB: le texte du feuilleton reste Droits Réservés, nos recherches n'ont pas permis de retrouver les éventuels ayant-droits. Le feuilleton se donne pour but de permettre de rédécouvrir une oeuvre oubliée, à titre de respectueux hommage à son auteur)

  • Expédition Païtiti juin 2009

    Gaël detoutderien nous parle de la dernière expédition de Thierry Jamin à la recherche de la légendaire cité inca de Païtiti, allez le lire!

    Pour ma part j'en ai parlé dans les billets suivants:

    Les Cités perdues des Incas font toujours rêver ( sur les expéditions de Thierry Jamin)
    Frédéric Marniquet (scénario) et Philippe Chapelle (dessin) ,La Cité de l'éternel retour,

  • Roger Judenne, La Colère du Dieu Serpent

    4e de couverture de ce roman jeunesse publié en 1986:
    Xaralt est traqué par les Aztèques qui veulent le sacrifier pour apaiser la colère des Dieux. Afin de leur échapper, il part à la recherche du trésor de Quetzalcoatl, le Dieu Serpent.
    judenne la colere du dieu serpent.jpg

    Roger Judenne, La Colère du Dieu Serpent,
    Collection Maîtres de l'Aventure, Editions de l'Amitié, 1986

  • Robert Holdstock, La Forêt d'émeraude

    En 1985, était projetté le film La Forêt d'émeraude. Bien avant Sting, le cinéaste John Boorman montrait les ravages occasionnés par la déforestation en Amazonie. Les "Invisibles", ces Indiens ayant un mode de vie ancestral, sont sur le point de disparaître... 
    La novélisation est confiée à Robert Holdstock, auteur de Fantasy qui obtint en 1985 le British Science Fiction Award et le World Fantasy Award pour le premier volume du cycle de La Forêt de Mythagos. Je sais que c'est de la fantasy mais bon tant pis j'en parle quand même ;-) .
    En 2003, La Forêt d'émeraude fut rééditée chez Mnemos.

    4e de couverture: Bill Markham est venu superviser la construction d'un gigantesque barrage en Amazonie, avec sa femme et ses deux enfants.
    Quelque temps après son arrivée, c'est le drame : au cours d'une promenade dans la forêt vierge, son jeune fils Tommy disparaît.
    Contre toute logique, Markham refuse de croire à sa mort et se lance, année après année, dans de longues recherches.
    Dix ans plus tard, il trouve une piste, fragile, mais réelle... Qui le jette tout droit dans les griffes d'une tribu cannibale.
    Sauvé grâce à l'intervention d'une jeune Indien blond, il réalisera peu à peu que son fils Tommy est devenu cet Indien qu'il ne comprend plus, irrémédiablement changé par la forêt d'émeraude.

    holdstock la foret d'emeraude.jpg
  • D.H. Lawrence, Le Serpent à plumes

    Mondialement connu pour son livre L'Amant de Lady Chatterley, D.H. Lawrence fut aussi un amoureux du Mexique et très admiratif des religions et cultes ancestraux des Indiens . En 1926 paraît Le Serpent à plumes:

    "A travers le personnage de Kate, l'Irlandaise qui renonce à son pays, à sa civilisation, à ses valeurs pour se fondre dans le culte des Indiens de Quetzalcoatl, Le Serpent à plumes, le plus accompli des récits et romans mexicains de D.H. Lawrence, et sûrement son chef-d'oeuvre avec L'Amant de Lady Chatterley, exprime tout à fait sa philosophie de la fusion totale, de l'unité pure, ces forces infaillibles et instinctives qui conduisent à voir « avec l'âme et le corps ».
    L'année de sa mort, D.H. Lawrence fut reconnu grand visionnaire du xxe siècle par des écrivains comme Henry Miller et Anaïs Nin.
    Ses cendres reposent aujourd'hui au Taos, près des Indiens du Nouveau-Mexique, là où il avait pensé trouver «l'accomplissement sensuel de son âme."

    D.H. Lawrence, Le Serpent à plumes
    (VO: Plumed Serpent, 1926)

     

  • L'aventurier au Pérou!

    Un extrait du concert d'Indochine donné au... Pérou. Evidemment, il s'agit de la chanson L'Aventurier consacrée à Bob Morane, qui a beaucoup arpenté, comme son papa littéraire Henri Vernes, l’Amérique du Sud.

  • Les Précolombiens dans les collections Tallandier

    Dans une longue note postée aujourd'hui, j'annonce la publication d'un numéro double de la revue Le Rocambole consacré aux éditions Tallandier.

    Cet éditeur ne nous est nullement inconnu. J'ai déjà chroniqué quelques oeuvres ressortissant de notre domaine de prédilection sur ce blog:

    1/ Dans la collection Le Livre National, série rouge:
    Edouard Delain, Caripuna, coupeur de têtes
    Henri Germain, La Reine des montagnes

    2/ Dans la collection Le Livre National, série bleue:
    Maurice Champagne, Le Signe du soleil
    Luigi Motta, Epouse du soleil ?
    Emilio Salgari, La Reine des Caraïbes

    3/ Dans le périodique Lisez-moi aventures:
    André Fougère, Les Dieux de la Cordillère

    Il y a bien évidemment de nombreuses autres oeuvres comme par exemple, René Thévenin, Le Collier de l'Idole de fer, Frédéric Valade, L'Araignée verte (série bleue),... et pas seulement dans la série d'aventures (la bleue). Il y eut aussi des rééditions, souvent tronquées, dans des collections parfois plus orientées vers la jeunesse.