Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

littérature - Page 5

  • Simon Sanahujas & Gwenn Dubourthoumieu, Sur la piste de Tarzan

    Il vient d'arriver dans ma boîte aux lettres: Sur la piste de Tarzan de Simon Sanahujas & Gwenn Dubourthoumieu aux Editions Les Moutons Electriques. Avec ses 80 pages abondamment illustrée, sa couverture cartonnée, son format à l'italienne et sa jaquette: il est BEAU!

    Il y a un an Simon Sanahujas et Gwenn Dubourthoumieu partaient pour le Gabon avec cette question: "et si la légende de Tarzan se révélait finalement réelle?".

    Le 27 août, l'ouvrage sera disponible chez les libraires (oui en tant que souscripteur, j'ai eu le plaisir de l'avoir un peu en avance et en tirage de tête numéroté).

    Lire la suite

  • Jean-Philippe Rameau, Les Indes galantes [Dimanche poétique]

    Les opéra-ballets ont connu un immense succès au XVIIIe siècle. dans la plupart des cas, les intrigues de chacune des entrées sont indépendantes les unes des autres mais reliées par un thème commun.

    Dans Les Indes Galantes, Rameau nous conte les aventures amoureuses exotiques en Turquie, en Perse, au Pérou et en Amérique du Nord. L'oeuvre a été créée en 1735. Si le livret de Louis Fuzelier peut sembler pauvre poétiquement, il faut voir à l'esprit que ces opéra-ballets sont surtout de grands spectacles avec costumes somptueux, machineries ingénieux et décors spectaculaires.

    Pour ma troisième participation aux dimanches poétiques, je vous propose un extrait de la deuxième entrée "Les Incas du Pérou" (avec en prime la video de "Brillant soleil", voir extrait du livret ci-dessous):

    Lire la suite

  • Joseph-Louis Sanciaume, Les Derniers hommes sur la Lune [Summer Star Wars]

     

    summer star wars.jpgJoseph-Louis Sanciaume est surtout connu pour ses romans d’aventures et policiers. Les Derniers hommes sur la Lune (clin d’œil au roman d’HG Wells : Les Premiers hommes sur la Lune) est l’un de ses rares romans relevant de la conjecture rationnelle. Initialement paru dans Mickey (n) 357 à 377) en 1941-1942, la publication américaine n’était pas interdite en France. La parution n’a cessé que du 16 juin 1940 à septembre 1940 puis à partir du 2 juillet 1944 (pour ne reparaître qu’en 1952). Si le site officiel du Journal de Mickey donne pour intertitre à la partie consacrée à la Seconde Guerre Mondiale « Le Journal de Mickey fait de la résistance », il omet d’indiquer que l’ordonnance du 6 mai 1944 a interdit toutes les publications ayant continué à paraître sous le régime de Vichy…

    Les Derniers hommes sur la Lune n’a pas été publié en volume avant 1998 et encore avec un tirage limité à 250 exemplaires par les éditions Apex.

     

    Lire la suite

  • André Chénier, Fragment II [dimanche poétique]

    L’œuvre poétique d’André Chénier n’a été recueillie en volume qu’en 1819 soit 25 ans après qu’il est passé sous la guillotine à l’âge de 32 ans. Parmi ses poèmes, on trouve un fragment « Pour moi je les crois fils » (Fragment II) dans lequel un indigène parle de la conquête. Si Chénier confond Inca et Aztèque, sa charge vise les Conquistadors et il chante les délices naturels du Mexique. Chénier participe à sa manière à la Légende Noire espagnole. La phrase de présentation est d’André Chénier.

    Un Inca racontant la conquête du Mexique par les Espagnols, que le peuple prenait pour des dieux, s’exprime ainsi :

    Lire la suite

  • André Mas, Les Allemands sur Vénus [summer star wars]

    summer star wars.jpgAndré Mas. Voilà un nom qui ne doit pas dire grand-chose à grand monde. Il eut pourtant son moment de célébrité quand il proposa l’idée avec Drouet d’une fronde pour propulser un engin dans l’espace. Il est d’ailleurs cité dans divers ouvrages traitant de l’histoire de l’astronautique, comme « L’Astronautique » d'Alexandre Ananoff.

    « Lorsque les inconvénients du canon furent établis, en particulier le problème de l’accélération du départ, certains auteurs et savants eurent l’idée d’atteindre de manière graduelle la vitesse de libération, à l’aide d’une accélération supportable mais continue. Plusieurs solutions virent le jour. Mas et Drouet utilisèrent une roue de 80 mètres de diamètre amenée à une vitesse de rotation de 65 tours par seconde. Ce qui donne une vitesse tangentielle de 16000 mètres par seconde. A ce moment, il suffisait de lâcher un projectile qui irait droit dans l’espace. Les chercheurs avaient même calculé la puissance du moteur nécessaire: 200 chevaux (env. 150 kW, à comparer au 110 000 000 kW que développait Saturne 5 !). Un tel projet faisait l’impasse sur la résistance de l’atmosphère, qui aurait empêché tout départ de la cabine. Mais bien avant, la construction de la roue aurait donné des cauchemars au meilleur des ingénieurs mécanicien, la force centrifuge disloquant le bel ouvrage avant que la vitesse requise ne soit atteinte. D’autre part, en supposant ces difficultés résolues, cela ne changeait rien pour les passagers, qui seraient morts de toute façon, écrasés par la force centrifuge. »

    Lire la suite

  • Summer Star Wars, les dernières nouvelles !

    summer star wars.jpgLhisbei nous donne des nouvelles du Challenge Summer Star Wars sur son blog.
    J'ai regardé ce qui a été choisi par les participants et je me trouve un peu décalé avec mes vieilleries (mais ça a l'air de plaire à Lhisbei alors je vais continuer dans cette voie). Regardons un peu ce que les autres ont choisi

    Lire la suite

  • Maurice Lionel, Chasseurs de comètes

    summer star wars.jpgMaurice Lionel est tout simplement l'un des pseudonymes de Maurice Limat. Il a aussi signé Maurice d'Escrignelles, Lionel Rey et Lionel Rex. Chasseurs de comètes est paru dans la collection de fascicules Mon Roman d'aventures qui compte une part non négligeable de récits conjecturaux.
    Ce sera donc ma troisième contribution au challenge Summer Star Wars après Le Voyage sans retour de Léo Gestelys (tiens il y a aura une surprise dans environ 3 mois à propos de cette chronique mais chutttt ) et Les Forçats de l'espace de Maurice Limat, ces deux oeuvres ayant aussi été publiées dans la collection Mon Roman d'aventures (collection qui compte un certain nombre de fictions mettant en scène des peuples précolombiens comme il se doit!).

    Lire la suite