Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mayas - Page 4

  • Georges Ramaïoli, Grand-Père des eaux (Mayas 4)

    C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai reçu de la part de Georges Ramaïoli le tome 4 de sa série Mayas accompagné d’une belle dédicace qui ferait le bonheur de Grand-Sachem-la-brocante (je la publierai au début du mois d'août).

    Mayas narre en 5 tomes (quatre parus, le cinquième devrait paraître l’an prochain selon ce que m’a écrit Georges Ramaïoli) l’histoire de la tribu du Dauphin Blanc contrainte de quitter le Yucatan et qui se retrouve après une tempête sur les côtes de la Lousiane. Des liens se nouent avec les Indiens d’Amérique du Nord, liens d’amitié, commerciaux, amoureux mais rivalités et jalousie apparaissent aussi.

     

    Lire la suite

  • xxx, Slim de l'ouest, Les Malles vides de Picwik

    don z album 12 1.jpgLa sérendipité vous vous souvenez ? non ? eh bien, jetez un coup d’œil ici.

    Me voici donc face à un album de Don Z. Mais qu’est ce donc que Don Z ? Il s’agit d’une série de bandes dessinées petit format (celles qui étaient vendues dans les kiosques, les gares,…) publiée entre avril 1968 et décembre 1979 par les éditions Jeunesse et vacances comme Jingo ou Atoll. Don Z est une sorte de clone de Zorro.

    Certes mais là on a du mal à trouver un rapport avec des peuples précolombiens. Détrompez-vous !

    A l’intérieur de l’album nous trouvons trois numéros (34, 35 et 36) reliés ensemble (un moyen pour l’éditeur de se débarrasser des invendus et pour le lecteur d’en avoir plus pour moins cher, chaque numéro coûte 3 francs à l’époque et la reliure des trois ne coûte que 7 francs). Feuilletons. Tiens, et c’est cela la sérendipité, une histoire (ce que l’on appelle le « rédactionnel » dans ces petites BD) : Les Malles vides de Picwik. Qui pourrait imaginer qu’un récit mettant en scène des peuples du soleil puisse se trouver sous la couverture de l’album ou bien même du numéro 35 de la série ?

    Lire la suite

  • Paul d'Ivoi, Le Voleur de pensées

    d'ivoi l'aéroplane fantome 1.jpgFaut-il présenter Paul d'Ivoi? Oui peut-être aussi vais-je me contenter de renvoyer vers la page que wikipédia lui consacre. Pour les amateurs de bibliographie comme moi, on peut se référer à celle établie par Coolmicro, un ami de la littérature populaire.

    Le Voleur de pensées est la première partie de L'Aéroplane Fantôme (1910). Elle sera plusieurs fois publiée de manière indépendante par Tallandier (voir la bibliographie indiquée ci-dessus).

    Une partie de l'histoire se déroule en Amérique centrale et on trouve ce genre de passages sur les Mayas:

    Lire la suite

  • Le mystère maya résolu?

    dimension latino.jpgGrâce au Coucou, j'ai pu prendre connaissance d'un article consacré à la disparition des Mayas. Hasard des lectires des uns et des autres, Lhisbei me signale que la nouvelle "Le Secret" de Roberto Lopez Moreno recueillie dans l'anthologie Dimension Latino (Editions Rivière Blanche) met en scène des Mayas (si j'ai bien compris: la disparition des Mayas s'y explique de manière fort différente de ce que la science nous raconte habituellement).

    Une vidéo consacrée à la découverte du sarcophage à Tonina (sud de Palenque):

     

  • Les Mayas et la fin du monde en 2012

    2012 affiche.jpgDes études et enquêtes ont été menées parmi les descendants des Mayas au Guatéméla et dans la péninsule du Yucatan pour connaître leur interprétation de ce fameux 21 décembre 2012 (encore que cette date soit - prudemment? - déjà remise en cause).

    Les Mayas renvoient à une pure interprétation occidentale cette possible fin du monde. Comme je l'ai déjà écrit ici et ailleurs, les Mayas ont une vision cyclique du monde et non linéaire comme les Occidentaux. De plus la prégnance d'une vision apocalyptique à dimension eschatologique est elle aussi essentiellement occidentale.

    Nous sommes donc rassurés et nous saurons écouter la sagesse des peuples précolombiens ^__^
    2012: nous sommes bien du côté de la fiction!

    A lire:
    Non, les Mayas ne prévoient pas la fin du monde en 2012 sur le site de Libération.

  • Georges Ramaïoli, Le Grand-père des Eaux (Mayas, Tome IV)

    La série Mayas de Georges Ramaïoli s'est enrichie d'un quatrième volume: Le Grand-père des eaux en attendant un cinquième annoncé.

    Présentation de l'éditeur:

    A la suite de l'ouragan, YAKIN et MICHOL ne retrouvent dans le puits sacrificiel que le Dauphin, l'aileron cloué à un tronc flottant par une flèche... Ils sauvent l'animal. Il semble évident que la flèche a été tirée par les ravisseurs des jeunes filles IXTLA, la fiancée de YAKIN, et TECHUA, la soeur du roi Toltèque captif MIXCOATL (voir MAYAS T3). Aidés et conseillés par leurs voisins ATACAPAS, nos héros accompagnés du chef ATACAPA, HIROTATCHEE et de MIXCOATL, se lancent à la poursuite des colporteurs venus les visiter avant l'ouragan. Cette quête va les mener vers le "Grand-Père des Eaux" (le Mississipi), là où résident les ravisseurs. Leur périple sera ponctué de péripéties, nature sauvage, animaux inconnus: cougar, bisons, alligators, ainsi que d'attaques de tribus sauvages. Après tous ces rebondissements, ils atteindront les berges du "Grand-Père des Eaux" où se trouve le terrible "Mont de l'Alligator" sur lequel se jouera le sort des jeunes captives... au Tome 5!...


    On peut commander l'ouvrage sur le site des Editions Daric.

    Retrouvez l'interview donnée par Georges Ramaïoli aux Peuples de Soleil et les chroniques de La Tribu du dauphin blanc et de La Revanche du prince Toltèque.


    ramaioli le grand père des eaux.jpg
    Georges Ramaïoli, Le Grand-père des Eaux, série Mayas, tome IV,
    Editions Daric, 2009
  • Valérie Mangin & Francisco Ruizgé, Luxley IV Le Sultan

    La série  Luxley compte depuis le début 2009 un quatrième tome. L'originalité de cette uchronie est de nous présenter des armées précolombiennes (que les Européens nomment les Atlantes) envahir l'Europe au moment de la troisième Croisade (1191 ap JC). La France et l’Angleterre attendent le retour de leurs rois, Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion, partis combattre Saladin. Rien ne paraît pouvoir menacer l’Occident chrétien. Pourtant, l’inimaginable se produit : une immense armée de mayas, d’aztèques, et d’autres guerriers, entreprend une invasion sanglante de la chrétienté désarmée. Le Nouveau Monde a osé envahir l’Ancien suite à une rêve prémonitoire fait par un grand prêtre d'outre-Atlantique.

    Lire la suite