Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

précolombiens - Page 3

  • Johann Ludwig Gottfried, Le Livre des Antipodes

    Il ne s’agit pas exactement d’une fiction qui est aujourd’hui chroniquée. Le Livre des Antipodes (Historia Antipodum) est une imposante compilation de textes regroupant l'ensemble des connaissances de l'époque (1630) sur les Indes Occidentales (Amérique). Le graveur Matthaüs Merian (aussi cartographe et éditeur) demanda à Johann Ludwig Gottfried d'établir le texte qui est un panorama de ce qui a été publié dans toutes les langues européennes.

    On ne peut tenir rigueur à l'auteur des erreurs que comporte l'ouvrage à la lumière des connaissances actuelles. Ces erreurs sont d'ailleurs intéressantes car elles expriment les fantasmes projetés sur des civilisations qui restent alors méconnues. En cela, Le Livre des Antipodes et les autres sommes de connaissances parues dans le premier siècle, grosso modo, après la conquête de l'Amérique, participent à la construction de l'imaginaire européen.

     

    gottfried le livre des antipodes002.jpg

    Le cannibalisme, qu'il ne s'agit nullement de contester, est souvent mis en avant, notamment par l'église catholique, pour justifier la conquête européenne. Dès , Montaigne démonte cet argument en critiquant l'européocentrisme et en relevant la relativité des jugements (les Indiens - du Brésil - tuent puis mangent leurs adversaires alors que pendant les Guerres de Religion, les Français torturent avant du tuer: qui est le barbare?). Certes une forme d'horreur naît à observer ces scènes de festins humains auquel tous participent (hommes, femmes, enfants) mais aussi une forme de fascination bien connue: les Européens agissent avec la même forme de brutalité, de sauvagerie et nombre de fictions chroniquées sur ce site montrent cette confrontation permanente entre le violence, la sauvagerie de l'autre et de soi.

     

    gottfried le livre des antipodes003.jpg

    Le bestiaire présenté dans cet ouvrage est souvent fantastique. Une fois encore, redisons-le, il ne s'agit pas de tenir rigueur à Johann Ludwig Gottfried et Matthaüs Merian d'avoir déformé une réalité (en tout cas pour nous, relisons Montaigne). Ces bestiaires fantastiques mettent en avant une monstruosité, une étrangeté fascinantes. Parfois les Indiens possèdent eux-aussi des traits d'animaux. Cette animalisation de l'autre se veut l'affirmation de sa propre humanité.

     

    gottfried le livre des antipodes004.jpg

    Pour finir une image sur nos frères du Nord :)

     

    gottfried le livre des antipodes001.jpg

    Johann Ludwig Gottfried, Le Livre des Antipodes, 1630, FM/La Découverte, 1981

  • 500 euros et 500 secondes : les résultats

    Il y a quelques jours, j'ai participé à un petit concours (dans la blogosphère, on appelle cela une chaîne) qui avait pour thème: 500 euros et 500 secondes (vos dernières 500 secondes bien sûr).

    Mon petit texte est ICI.

    Et les résultats sont LA.

    Je n'ai pas gagné mais les organisateurs ont donné un coup de chapeau à la proposition qui reprenait un peu près tous les stéréotypes que l'on accole habituellement aux peuples du Soleil. Exercice amusant en tout cas ;oD

  • Bilan de fin d'année

    La fin d'année est traditionnellement dévolue aux bilans.
    Pour ce blog, cela donne une forte augmentation de "l'audience" et un total depuis sa création de 30873 visites et 76414 pages vues.
    J'ai déjà écrit mon étonnement à voir le nombre de visites générées par un blog ultra-thématique (et absolument pas sur les technologies nouvelles).

    Evidemment quand on écrit, on veut être lu. Sans doute des améliorations devront encore être apportées afin que tout ceci soit encore plus convivial, plus documenté, ...

    Un souci s'approche désormais à grands pas: Haut&Fort offre une formule à 30 Mo. J'en suis à 25 Mo, soit 83,33% de la capacité déjà utilisée. Il me faudra faire du tri dans les près de 240 commentaires pour éliminer tous ceux qui étaient purement liés à une actualité afin de récupérer de la place et pouvoir "tenir" encore une année.

     

    En attendant: BONNE ANNE A TOUT LE MONDE !

  • L. de Maureilhac, Le Parchemin révélateur

    La collection Printemps éditée par les Editions de Montsouris est une source importante pour le sujet qui occupe ce blog. De nombreuses aventures se déroulent en Amérique du Sud. Récits de jungle, de bagnards, de civilisations survivantes sont au catalogue de cette collection de fascicules pour la jeunesse.

    Un nouvel exemple aujourd'hui avec Le Parchemin révélateur de L. de Maureilhac, la couverture est signée Ferran et l'on voit quelques indigènes qui n'ont pas forcément l'air de "bons sauvages".

    Maureilhac le parchemin révélateur003.jpg

    L. de Maureilhac, Le Parchemin révélateur,
    collection Printemps, n° 244, Editions de Montsouris, sans date

  • Léon Lambry, Un Naufrage en Patagonie

     

    lambry un naufrage en patagonie001.jpg

     

    Léon Lambry, Un Naufrage en Patagonie,
    Collection Printemps, n°, Editions de Montsouris

  • Sellier, Le Temple de Tanuola

     

    sellier le temple de Tanuola BANDEAU JEUNESSE ILLUSTREE.jpg

    En 1931, paraît un récit sous bande (sorte d'ancêtre de la bande dessinée) intitulé Le Temple de Tanuola dans le périodique La Jeunesse illustrée. Le professeur Evans, spécialiste de l'art pré-colombien, se lance sur la piste du temple de Tanuola. C'est l'occasion de découvrir quelques très belles vignettes et un fort amusant récit. Merci Ignatz Mouse (*), du forum A propos de littérature populaire, pour les scans!

     

     

    Quelques images:
    sellier le temple de Tanuola Détail vignette 1 com.jpg

     

     

     

    Tanuola détail 3 comp.jpg

     

    Tanuola détail 4 comp.jpg

     

    Ignatz Mouse tient plusieurs blogs dont la lecture est toujours d’un grand intérêt :
    Editions populaires
    Pseudonymes
    Censures

    Extraits de mémoires

  • Henri Vernes, dossier Phénix

    J'ai relu ce soir une bonne partie du Dossier Phenix consacré à Henri Vernes.
    Un article est particulièrement intéressant pour ce qui concerne le sujet de ce blog.
    Il traitre des nombreuses civilisations disparues évoquées dans les oeuvres de Henri Vernes.
    Cet article donne beaucoup d'informations sur les penchants sud-américains de l'auteur de Bob Morane. Même Luc Dassaut est cité!

    J'y reviendrai dans les prochains jours.