Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

precolombiens - Page 2

  • Illustrations série 1 .04

    Quatrième billet de notre série "Illustrations de couverture" sur le principe du "sans légende". Chaque billet consiste en la publication d'une illustration de couverture. les commentaires sont les bienvenus ;).

    perrault dynamite.jpg

    Toutes les couvertures proviennent de la Librairie Le Rayon Populaire. Ce billet n'est pas sponsorisé, j'ai juste envie de faire un peu de publicité à un amateur éclairé d'un domaine littéraire trop souvent méprisé. Vous trouverez dans sa librairie en ligne un peu plus de 5.000 références. N'hésitez pas à visiter son site ni à le contacter si vous ne trouvez pas le livre de vos rêves (ou pires cauchemars, c'est selon)!

  • Illustrations série 1 .02

    Nous poursuivons notre petite série de billets sur le principe du "sans légende". Chaque billet consiste en la publication d'une illustration de couverture. les commentaires sont les bienvenus ;).

    thevenin le maitre des vampires.jpg

     

    Toutes les couvertures proviennent de la Librairie Le Rayon Populaire. Ce billet n'est pas sponsorisé, j'ai juste envie de faire un peu de publicité à un amateur éclairé d'un domaine littéraire trop souvent méprisé. Vous trouverez dans sa librairie en ligne un peu plus de 5.000 références. N'hésitez pas à visiter son site ni à le contacter si vous ne trouvez pas le livre de vos rêves (ou pires cauchemars, c'est selon)!


  • Illustrations série 1 .03

    Troisième billet de notre série "Illustrations de couverture" sur le principe du "sans légende". Chaque billet consiste en la publication d'une illustration de couverture. les commentaires sont les bienvenus ;).

    salgari le tresor du president du paraguay.jpg

    Toutes les couvertures proviennent de la Librairie Le Rayon Populaire. Ce billet n'est pas sponsorisé, j'ai juste envie de faire un peu de publicité à un amateur éclairé d'un domaine littéraire trop souvent méprisé. Vous trouverez dans sa librairie en ligne un peu plus de 5.000 références. N'hésitez pas à visiter son site ni à le contacter si vous ne trouvez pas le livre de vos rêves (ou pires cauchemars, c'est selon)!

  • Illustrations série 1 .01

    Aujourd'hui commence une petite série de billets sur le principe du "sans légende". Chaque billet consiste en la publication d'une illustration de couverture. les commentaires sont les bienvenus ;).

    Toutes les couvertures proviennent de la Librairie Le Rayon Populaire. Ce billet n'est pas sponsorisé, j'ai juste envie de faire un peu de publicité à un amateur éclairé d'un domaine littéraire trop souvent méprisé. Vous trouverez dans sa librairie en ligne un peu plus de 5.000 références. N'hésitez pas à visiter son site ni à le contacter si vous ne trouvez pas le livre de vos rêves (ou pires cauchemars, c'est selon)!

    Nous commençons par les deux éditions de Luc Dassaut, Base Clandestine par Henri Vernes (le titre a été modifié tout comme le texte pour la réédition)

    rayon populaire 1.jpgrayon populaire 2.jpg

    Jérôme Serme est un érudit dans le domaine de la littérature populaire et plus particulièrement pour ce qui concerne le roman policier. On peut retrouver son catalogue général (c'est à dire tout son fonds, pas uniquement la partie littérature populaire, polar, SF) en ligne sur sa fiche de présentation de Galaxidion. On peut commander par correspondance ou bien le retrouver des foires et salons. Jérôme Serme est ainsi à Lyon régulièrement:

    • Place Jean Macé (Lyon 7e, métro Jean Macé)
      • Le 1er dimanche du mois (3 janvier, 7 février, 7 mars)
    • Quartier de Montplaisir, place Ambroise Courtois, à côté du château des frères Lumière (musée et salle de cinéma)
      • Le 2e dimanche du mois (10 janvier, 14 février, 14 mars).
        Place Ambroise Courtois, Lyon 8e, métro Montplaisir-Lumière
    • Place du maréchal Lyautey (Lyon 6e, métro Foch)
      • Les 1er et 3e samedis du mois (16 janvier, 6 & 20 février, 6 & 20 mars)

    Visitez Le Rayon Populaire !

    le rayon populaire.jpg
  • Des Playmobils précolombiens

    L’univers Playmobil aztéco-maya-inca est beaucoup moins développé que celui des frères du nord (chez qui on peut voir un gentil papoose ou une tribu sur le sentier de la guerre).
    A la fin des années 1990 et au début des années 2000, la firme créée par Hans Beck, papa des petits bonshommes qui nous laisse orphelins car Nous sommes tous des Playmobiles, proposa une série Aventures dans la jungle.

    En avant les histoires !

    Un groupe d’aventuriers

    aventures dans la jungle 3018.jpg

    bien équipé,

    aventures dans la jungle 3086.jpg

    ambitionne de découvrir la vérité sur la disparition du colonel Percy Harrison Fawcett (même si le mystère a été résolu dans Visa pour l’Outre-temps). Possédant une carte ancienne,

    aventures dans la jungle 3087.jpg

    les aventuriers s’enfoncent dans la jungle.
    Ils doivent traverser des ponts de lianes,

    aventures dans la jungle 3016.jpg


    naviguer dans les rapides,

    aventures dans la jungle 3042.jpg


    affronter des bêtes sauvages (sans doute échappées du zoo tout proche, parce que des gorilles en Amazonie…)

    aventures dans la jungle 3039.jpg


    pour découvrir une grotte

    aventures dans la jungle 3017.jpg


    dans laquelle ils déchiffrent des pétroglyphes qui leur indiquent l’emplacement du temple perdu !

     

    aventures dans la jungle 3015.jpg

    Retrouveront-ils les traces du Colonel Fawcett?

  • Habbo à la sauce précolombienne !

    Vous ne connaissez pas Habbo? Ne vous fatiguez pas, j'ai repris l'essentiel de l'article de Wikipedia. Que nous apprend cette encyclopédie vraiment encyclopédique (ce n'est pas comme l'Encyclopia Universalis qui ne mentionne même pas Habbo!) sur ce réseau social parmi les plus importants du monde?

    Habbo Hotel est une communauté virtuelle surveillée par des modérateurs, qui combine le concept d'un tchat et d'un jeu en ligne, possédé et dirigé par Sulake Corporation Oy. C'est aussi l'un des plus grands réseaux sociaux dans le monde. Habbo Hotel, un hôtel virtuel est l'un des composants de Habbo. L'idée originale de Habbo Hotel, Mobiles Disco était crée en tant qu'un petit projet par deux jeunes Finnois, Sampo Karjalainen et Aapo Kyrölä utilisant la FUSE Technology, qu'ils créèrent, et avait le but de promouvoir un groupe de musique rock appelé Mobiles. Le duo vendit plus tard le projet au géant télécom finnois Elisa Oyj.
    Le grand lancement du service se fit sous le nom Hotelli Kultakala (Hotel Poisson Rouge) en août 2000. La compagnie décida tôt qu'un autre nom plus neutre devait être utilisé pour avoir une meilleure identification. Le mot Habbo a été choisi pour désigner un membre.
    Le second Habbo Hotel fut lancé au Royaume-Uni en janvier 2001. Dès lors, la chaîne des Habbo Hotel ne cessa de croître. Habbo Hotel est sûrement l'un des plus grands jeux communautaires non-violents en ligne sur Internet, présent dans une trentaine de pays. Il est gratuit mais équiper son appartement de mobilier et adhérer au Habbo Club est payant. La monnaie de Habbo Hotel est le "Crédit Habbo" dont le prix tourne autour de 17 centimes d'euro, selon le moyen de paiement utilisé pour s'en procurer.

    Quel rapport entre Habbo et le thème de ce blog? Les Précolombiens bien sûr! En ce moment, il y a un concours sur le site dont le but est de retrouver tribus oubliées. Une capture d'écran permet de mettre en évidence le caractère hautement précolombien de ce concours au cours duquel un Habbo doit être sacrifié quotidiennement au dieu de la jungle!

     

    Habbo tribus oubliées.jpg

    Ne me remerciez pas pour ce billet hautement culturel et littéraire!

     

     

  • Luis Mizon, L’Indien. Témoignages d’une fascination

    Né en 1942 à Valpareiso, Luis Mizon quitte le Chili pour arriver en 1974 en France. Poète mais aussi romancier et anthologiste même peintre, Luis Mizon s’attache à faire (re-) découvrir la culture sud américaine et notamment celle précolombienne.
    Il a écrit au moins une fiction mettant en scène des Précolombiens : La Mort de l’Inca (Seuil 1992, paraît être indisponible chez les libraires).
    L’anthologie L’Indien. Témoignages d’une fascination n’est pas une fiction. Elle est pourtant fort importante car elle permet de suivre le cheminement de l’image de l’Indien (du Nor, du Sud, du Centre avec un intérêt marqué pour les civilisations urbaines méso-américaines et inca) qui fascine et révulse les Européens.
    On y trouve des textes le plus souvent oubliés : Ramon Pané, Marcos de Niza, Juan de Zamarraga, Pedro de Castaneda, Fernando d’Alva, Ixtlilxochilt,… Beaucoup de ces textes avaient été traduits en France au XIXe siècle avant de tomber dans le sommeil des bibliothèques. La découverte de l’Amérique est un moment inouïe : c’est la perception du monde qui change. Dès Montaigne cela est palpable.
    Si l’Indien représente l’autre, il est aussi tous les autres : le fou, le sauvage et aussi celui qui a développé une civilisation originale. Cette anthologie offre un panorama des regards sur l’Indien de la Renaissance jusqu’à notre époque.

    mizon l'indien témoignages d'une fascination001.jpg

    Luis Mizon, L’Indien. Témoignages d’une fascination,
    collection Les Voies du Sud,
    Editions La Différence, 1992