Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

science-fiction - Page 4

  • [SF ancienne] Clément Vautel, La grève des bourgeois

     

    Evidemment, Clément Vautel ça ne dit pas grand chose, il fait partie de ces écrivains presque oubliés mais pas tout à fait tout de même. De son vrai nom Clément-Henri Vaulet, il est connu pour des romans populaires qui n'ont rien à voir avec la conjecture rationnelle: Mon Curé chez les riches et Mon Curé chez les pauvres. Ces deux romans étaient encore au catalogue du Livre de poche dans les années 1970 et ont été adaptés au cinéma à plusieurs reprises (dès 1925). Né en en 1875 ou 1876 (la BNF indique la première date alors que l'encyclopédie Larousse donne la seconde) à Tournai en Belgique, il est mort en 1954 à Paris. C'est un polygraphe: journaliste, historien (de la petite histoire avec par exemple cet ouvrage publié en 1951 chez Albin Michel: Les Maris, les amants et la femme, histoire des cocus célèbres depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours (1)), pamphlétaire (avec Le Fou de l'Elysée (1) en 1939) nouvelliste, romancier parfois en collaboration comme avec Georges de la Fouchardière avec qui il cosigne La Réouverture du Paradis terrestre (1919) et surtout La Machine à fabriquer des rêves (1923) dans le domaine de la SF.

    Dans le cadre de deux Défis Littéraires, Littératures de l'imaginaire sur les cinq continents et du Défi SF 2010, je vous propose une "fantaisie" (c'est ainsi que le texte de la nouvelle est présenté) de Clément Vautel: "La grève des bourgeois" (oui Lhisbei on met des guillemets pour les nouvelles et on réserve l'italique pour les romans :).

    Notes (1): Euh non rien :)

     

    Lire la suite

  • [Uchronie] Carla Cristina Pereira, "Se Cortez Houvesse Vencido a Peleja de Cozumel"

    Troisième billet de cette série consacrée à des oeuvres uchroniques non traduites en français. Tous ces billets sont courts, basés sur les archives du site Uchronia.

     

    Carla Cristina Pereira est le pseudonyme de l'écrivain brésilien Gerson Lodi-Ribeiro. On lui doit plusieurs uchronies sur le thème des Peuples du Soleil. Citons par exemple  Xochiquetzal: Uma Princesa Asteca entre os Incas.

    Dans la nouvelle "Se Cortez Houvesse Vencido a Peleja de Cozumel", le soir d'une rencontre entre le Brésil et l'Empire Aztèque lors de la coupe du monde de football, un reporter sportif affirme que Cortez aurait pu conquérir Mexico et détruire l'Empire aztèque s'il n'avait été défait et décapité par les Mayas après avoir accepté de conduire une équipe de conquistadors pour jouer au "tlathchi" contre les Mayas. Pour les perdants le châtiment est le sacrifice aux dieux.

    Cozumel est une île située à l'est de la péninsule du Yucatan. Pour les Mayas, le lieu était sacré, consacré à la déesse de la Lune Ix Chel. "Les Mayas, et plus particulièrement les femmes qui désiraient avoir des enfants, s'y rendaient en pèlerinage et visitaient les temples de Cozumel. Des ruines datant principalement de la période post-classique ont subsisté, même si une grande partie a été rasée au bulldozer pour créer des pistes d'atterrissage durant la Seconde Guerre mondiale". Dans notre réalité, "Juan de Grijalva fut le premier Espagnol à visiter l'île en 1518. Hernán Cortés s'y rendit l'année suivante et détruisit avec sa flotte de nombreux temples. À cette époque, environ 40 000 personnes vivaient à Cozumel, mais une épidémie de variole ravagea l'île en 1570 et ne laissa que 30 survivants. Dans les années qui suivirent, l'île fut abandonnée par ses derniers habitants" (sources Wikipédia).

    La nouvelle a été publiée dans le recueil Outras Coupas, Outros Mundos aux éditions Marcello Simão Branco en 1998.

     

    Voir les autres billets consacrés à des uchronies

     

     

  • [Dimanche poétique] Chant aztèque

    harrison l'univers captif.jpgLa lecture d'oeuvres de science-fiction livre toujours son lot de surprise. L'Univers captif d'Harry Harrison est une histoire d'arche stellaire (1) dans laquelle la société à bord du vaisseau spatial est calquée sur le modèle aztèque. le livre s'ouvre sur ce chant aztèque:

    En vain je suis né,
    En vain il est écrit
         qu'ici sur cette terre,
                Je dois souffrir.
    Pourtant, être né sur cette terre
    C'est déjà quelque chose.

     

    (1) je reviendrai très prochainement sur ce roman.

    Lire la suite

  • Maurice Lionel, Un Drame en astronef

    summer star wars.jpgCe qui avait le plus surpris les navigateurs,
    c'était de voir des scaphandriers
    tomber du ciel en parachute...

    Changeons un peu d'auteur avec ce nouveau fascicule lu dans le cadre du challenge Summer Space Opera lancé par Lhisbei. Il est signé Maurice Lionel. Ah oui, c'est vrai, c'est un pseudonyme du prolixe Maurice Limat. Difficile d'y échapper en somme!

    Lire la suite

  • Maurice Limat, Le Mal des étoiles

    summer star wars.jpgNous continuons notre exploration des oeuvres de science-fiction parues dans la collection Mon Roman d'aventures publiée par Ferenczi de 1942 jusqu'en 1957. Rappelons qu'il y a dans cette collection 462 numéros dont une bonne centaine relevant peu ou prou de la science-fiction. Nous avons réduit notre aire d'exploration au genre du Space Opera, conformément au cahier des charges établi par Lhisbei. D'autres fascicules de la collection ont fait l'objet de chroniques notamment quand ils mettent en scène des peuples précolombiens ou leurs descendants.

    Lire la suite

  • [Cinéma] Angel Mario Huerta, Seres: Genesis

     

    seres_genesis_big.jpgGrâce à jean-Yves, j'ai pu prendre connaissance de l'existence du film Seres : Genesis.
    Un article de SciFi Universe nous apprend notamment:

    L'histoire tourne autour d'une équipe d'investigateurs dirigée par Mariel(Alejandra Barros) qui se rendent sur le site d'un accident causé par un OVNI et qui découvrent sur les lieux une étrange jeune fille semblant détenir de terrifiants secrets. Basé sur une bande dessinée éditée chez Huma Comics, ce film est le premier d'une trilogie.

     

    Quel rapport avec les Précolombiens?

     

     

    Lire la suite

  • Maurice Lionel, Chasseurs de comètes

    summer star wars.jpgMaurice Lionel est tout simplement l'un des pseudonymes de Maurice Limat. Il a aussi signé Maurice d'Escrignelles, Lionel Rey et Lionel Rex. Chasseurs de comètes est paru dans la collection de fascicules Mon Roman d'aventures qui compte une part non négligeable de récits conjecturaux.
    Ce sera donc ma troisième contribution au challenge Summer Star Wars après Le Voyage sans retour de Léo Gestelys (tiens il y a aura une surprise dans environ 3 mois à propos de cette chronique mais chutttt ) et Les Forçats de l'espace de Maurice Limat, ces deux oeuvres ayant aussi été publiées dans la collection Mon Roman d'aventures (collection qui compte un certain nombre de fictions mettant en scène des peuples précolombiens comme il se doit!).

    Lire la suite