Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BD

  • Donald Duck, Cinéma-vérité

    Dans la bande dessinée Cinéma-Vérité, recueillie dans Super Picsou Géant n° 116 (juillet 2003), Donald est embauché comme cameraman par Gilles Lafrime et découvre les méthodes bien peu orthodoxes du célèbre explorateur. En fait d'exploration de jungle hostile, il se contente de tricher, certes sur place mais avec la complicité de tous.

    Mais tout ne se passe pas comme prévu et au Chiliguay , au coeur des 2000 km² de la jungle de Chiliguyan, Lafrime et Donald voient leurs porteurs s'éclpiser prudemment devant des indigènes hostiles. Courage, fuyons!

    Mais reptiles et pumas viennent rappeler les dangers de la jungle! Lafrime est définitivement dégoûté de l'aventure, surtout dans ces conditions!

    Quelques vignettes:

     

    056.jpg

    057.jpg

    058.jpg

     

    Ce billet est publié dans le cadre du challenge Red Power lancé par Folfaerielogo red power1

  • Harriet & Rebondo, L'Expédition perdue (Yan et Mirka)

    En 1985 paraissait le premier volume des Aventures de Yan et Mirka aux éditions La Litote. Ce sera d'ailleurs le seul volume publié en français.

    L'Expédition perdue nous raconte les aventures de Yan et Mirka. Yan est un jeune orphelin vivant dans un pensionnat où il n'est pas heureux. Mirka est une extraterrestre humanoïde qui vient sur Terre pour retrouver une expédition perdue depuis fort longtemps. Yan n'ayant rien à perdre décide de suivre Mirka dans sa recherche. Ils découvrent d'abord un émetteur au fond des eaux dans l'épave d'un galion espagnol. Cette première découverte les conduit au Pérou où ils peuvent, grâce aux lignes de Nazca, retrouver l'un des membres de l'expédition hibernant dans un temple inca perdu dans la jungle. Les Indiens sur place sont effrayés par le vaisseau spatial et prennent Mirka pour une déesse. Le membre réveillé, il indique à ses sauveurs que le reste de l'expédition est sur l'Ile de Pâques où ils ont aidé à ériger les célèbres statues.

    En 1990 L'Expédition perdue est rééditée par Alpen Publisher.

  • Batem & Colman, Viva Palombia ! ( Marsupilami )

    J'aime bien le Marsu, Houba ! Houba !

    La Palombie est un pays qui fait rêver et en plus c'est la saison des amours qui y commence. Un vieux sage raconte l'histoire, antédiluvienne du Marsupilami, animal fils du soleil.

    Au même moment une petite expédition parcourt la jungle.

    Un jeune Indien quant à lui part à la conquête de sa belle en partant à la recherche de la fleur magique du dieu Marsupilcoalt.

    On trouve aussi un peu de cryptozoologie avec l'apparition du Mapinguari.

    Il y a donc de l'aventure, de l'amour, du mystère... et bien sûr pas mal de gags. Pourtant l'album est très loin de m'avoir emporté. On ne fait pas une bonne histoire avec de seulement de bons sentiments (au passage, on soulignera que Viva Palombia ! est publié en partenariat avec le WWF pour protéger la forêt amazonienne). Certains critiques indiquent que cet album marque la renaissance du Marsu... Moueff, je suis très sceptique même si les albums précédents étaient particulièrement faibles celui-ci ne remonte pas beaucoup le niveau même si l'ambiance est là, il manque un quelque chose pour retenir toute l'attention du lecteur. 

    Batem et Colman, Viva Palombia !, Marsupilami n° 20,
    Marsu-Productions, 2007

    A lire sur le blog:

    Un fils en or (Marsupilami n° 14)

  • Tintin au pays des philosophes

    tintin au pays des philosophesEn septembre 2010 paraissait un Hors série (le n°8) de Philosophie magazine, numéro consacré à Tintin. Fin août 2010, France Culture proposait à travers son émission Les nouveaux chemins de la connaissance une série de 5 épisodes reprenant ce même nom "Tintin au pays des philosophes".

    Dans le numéro Hors série de Philosophie magazine, plusieurs articles sont consacrés à des aventures du petit reporter se déroulant en Amérique du Sud. Tintin et les Picaros bénéficie d'une double page et est rattaché au thème politique (entre société du spectacle, lutte entre communistes et sociétés capitalistes et coup d'état) et L'Oreille cassée au thème de l'art et de la reproductibilité des oeuvres. Un article suit qui décrypte Les 7 boules de cristal et Le Temple du soleil pour rappeler que le réalisme magique fait quelques incursions dans l'univers d'Hergé.

     

    Podcastez les 5 épisodes de l'émission Les Nouveaux chemins de la connaissance :

    Tintin décrypté
    Dans la peau de Tintin
    L'engouement pour Tintin
    Tintin politique 
    Les Bijoux de la Castafiore

  • xxx, L'Enfer vert

    wapiti, n°7, petit format, bd, enfer vert, amazonieQuand on regarde la couverture du petit format Wapiti n°7 publié par les Editions des Remparts (12 numéros en avril 1963 et mars 1964), on se dit de prime abrod que c'est pour Grand-Sachem-la-brocante et sa tribu d'Indiens du Nord de l'Amérique et non pour les Peuples du Soleil. Je dois pourtant à l'oeil de lynx de Grand-Sachem le repérage d'un récit intitulé L'Enfer Vert (je le remercie une fois encore pour son envoi!).

    Un jeune Français de quinze est victime d'un crash aérien en Amazonie (c'est un classique dans le genre aventures que ces accidents d'avion dans cette zone) et semble y perdre ses parents. Robinson dans l'enfer vert, il s'attache à un Amérindien, qu'il nomme Jeudi, à la manière du Crusoé et de son Vendredi, qui l'aide à survivre dans la jungle inhospitalière parcourue par de féroces Indiens. En échange, le jeune Français apprend à Jeudi à construire un abri sûr, lui offre l'eau courante et lui montre le fonctionnement d'une arme à feu ou encore comment se servir d'un grapin pour franchir une rivière à la manière d'un oiseau.

    Il semble que le récit court sur tous les numéros parus car le premier est intitulé L'Enfer vert et l'on voit sur la couverture du numéro 12 un jeune homme blond aux prises avec un serpent qui apparaît comme sortant tout droit de la forêt amazonienne. Comme souvent, le dessin n'est pas signé.

    wapiti, n°7, petit format, bd, enfer vert, amazonie

     xxx, L'Enfer vert, épisode n° 7 (?),
    in Wapiti, n°7,
    Editions des Remparts, octobre 1963

  • Le Temple du Soleil, un incontournable de la BD?

    Olivier Delcroix qui tient le blog BD du Figaro (AAAAaaaargh!, c'est le nom du blog, pas une opinion personnelle ;-) ), propose régulièrement des chroniques sur le Figaro.fr (et aussi dans l'édition papier). Le 2 mai 2011, il présente trente BD selon lui incontournables. La première est Le Temple du Soleil, quatorzième album de la série Les Aventures de Tintin.J'aimerais bien lire la préo-originale publiée 1946-1948 dans Le Journal de Tintin car il s'agit d'un album redessiné dans lequel certaines scènes ont été supprimées (une dizaine de planches en moins dans la version album).

    herge le temple du soleil.jpg

    Signalons qu'Olivier Delcroix classe une autre oeuvre qui a pour cadre l'Amérique du Sud dans sa bibliothèque idéale: Le Nid des Marsupilamis de Franquin dont l'intrigue se déroule en Palombie, pays bien connu des amateurs de pays de fiction.

    Retrouvez l'intégralité du choix d'Olivier Delcroix ICI.

  • [Jeunesse] Ames vaillantes: Le Trésor Maya (1954)

    Voici un ouvrage que je ne suis pas près de posséder (Père Noël, si tu me lis!).
    Ames vaillantes est un périodique lancé en 1937 par l’Union des Oeuvres Familiales Catholiques. Après guerre, le périodique propose de la bande dessinée. Il existe des reliures Ames Vaillantes. La reliure n° 17 contient un récit intitulé Le Trésor Maya (recueil des n°18 du 2 mai 1954 au n° 34 du 22 aout 1954). Mais bon, vu le prix...

    ames vaillantes le tresor maya (2).jpg