Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

éditions R. Simon

  • Edouard Aujay, Les Aventuriers du Pérou

    Edouard Aujay (pseudonyme d'Edouard Roulet, 1898-1969), connu des amateurs de science-fiction ancienne pour quelques ouvrages conjecturaux, nous livre ici un petit roman d’aventures publié en 1943.

    L’ingénieur Jacques Pressigny et Pierre Morestel s’embarquent à bord du cargo L’Etoile-d’Or afin de rejoindre la concession dont a hérité Morestel au Pérou. Aux difficultés inhérentes à ce genre de périple dans les romans d’aventures (bandits, concurrents déloyaux, climat, topographie,…) s’ajoute la rencontre peu amicale avec des Indiens  qui ne voient pas d’un bon œil que l’on s’installe sur leurs terres.

    Emile Duval, le directeur de la Compagnie générale de prospections minières, explique : « Nous n’allons pas à une partie de plaisir. Il n’y a pas de secret si bien gardé qui ne s’ébruite. A l’heure qu’il est, toute la forêt sait que nous arrivons et pourquoi nous arrivons. De grosses jalousies vont naître. Nous aurons affaire aux Incas, aux Cobinos ou aux Carapachos. »

    Ce sont ces derniers qui harcèlent le convoi mais la persuasion (par les armes) l’emporte et amène les Carapachos et leur chef Condorcanqui à la négociation. Les Français peuvent donc exploiter le riche filon de mercure qui les rend millionnaires.

    Bizarrement celui qui se prénomma Jacques (Pressigny) tout au long du récit devient Maurice au dernier chapitre…

    194b47a2a44c187a1dc485e54014af42.jpg

     

    Edouard Aujay, Les Aventuriers du Pérou,
    Collection des « Heures Vertes »,
    Editions R. Simon, 1943.