Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

épouvante

  • Raphael Portillo, La Malédiction de la momie aztèque

    Je parlais hier de La Momie aztèque de Rafaelo Portillo qui sortit sur les écrans en 1957. La même année le second opus de la trilogie mexicaine La Malédiction de la momie aztèque continue à exploiter le filon avec les mêmes acteurs: Ramon Gay, Rosa Arenas, Crox Alvarado, Luis Aceves Castaneda,... Cette trilogie permet à certains de surnommer Rafaelo Portillo "le Ed Wood mariachi".

    C'est encore, encore plus même, une série B. La momie Popoca veut récupérer son trésor. Et, c'est l'une des originalités du film, une sorte de super-héros catcheur mexicain sans super-pouvoirs apparaît pour lutter contre le maléfique docteur Chauve-souris (qui n'est pas Batman, on l'aura compris).

    Résumé:

    "Le Dr Almada et sa fiancée Flora sont en danger. Un pilleur de tombeaux, dont ils avaient permis l'arrestation, s'est évadé de prison et tente de mettre la main sur un trésor aztèque..."

     

    portillo la malédiction de la momie aztèque.jpg

     

  • Rafael Portillo, La Momie aztèque

    En 1957, paraissait sur les écrans mexicains La Momie Aztèque de Rafael Portillo. Deux autres films avec la momie aztèque seront tournés en 1957 et 1958.

    Synopsis: Le Dr Almada, scientifique réputé, présente sa dernière avancée à un congrès de médecins. Selon ses théories fumeuses, l'hypnose permettrait de remonter le temps et de retrouver ses vies passées. Le docteur se heurte à l'incrédulité de son auditoire et se voit contraint de donner des preuves de ce qu'il avance. En se portant volontaire, sa fiancée Flora, se retrouve plongée aux temps des Aztèques. Malheureusement, une vieille malédiction va se réveiller. De plus, un mystérieux individu masqué, nommé la chauve-souris, espionne les travaux du docteur afin de s'emparer du trésor des Aztèques.

    momie azteque.jpg
  • Graham Watkins, Sacrifices Aztèques

    Trouvé aujourd'hui: Sacrifices Aztèques de Graham Watkins. Je connaissais le titre depuis un moment. J'aurais pu me le procurer il y a bien longtemps mais j'ai attendu. Je ne suis pas fanatique d'épouvante (même si je possède encore une bonne soixantaine de livre de la délicieuse collection Gore - chez Fleuve Noir).

     

    watkins sacrifices azteques.jpg

    Graham Watkins, Sacrifices Aztèques,
    J'ai Lu Epouvante , 3603, 1994

  • Graham Masterton, Magie maya

    L'un des quelques livres utilisant le thème des Peuples du Soleil publié dans la collection Terreur (Editions Pocket): Magie Maya.

    4e de couverture:  Rafael Diaz, le nouvel étudiant de Jim Rook, paraît calme, timide et réservé. Mais le jeune Mexicain semble avoir un don étonnant : en ayant recours à un ancien rituel maya, il parvient à débarrasser ses camarades de leurs phobies et de leurs peurs les plus profondes... 
         Bientôt des meurtres monstrueux sont commis sur le campus. Le jeune Rafael en serait-il involontairement responsable ? Ou serait-il l'incarnation de Xipe Totec, démon friand de sacrifices humains ? Et n'avoir plus peur de rien, n'est ce pas la chose la plus dangereuse et la plus effrayante qui soit ?

         Auteur de « Tengu », « Apparition » et « Le portrait du mal », Graham Masterton est le plus imaginatif des écrivains anglais de terreur. Avec les aventures de Jim Rook, il nous entraîne dans une nouvelle série qui fera date.
    masterton magie maya.jpg

    Graham Masterton, Magie Maya,
    Cycle Jim Rott, n° 3,
    Terreur, Pocket, n° 9219, 1999