Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Civilisation survivante

  • XXX, L'Idole

    Tenax est un périodique proposant des bandes dessinées mettant en scène des peuples précolombiens à plusieurs reprises. Les auteurs ont une prédilection pour les civilisations survivantes.

    Dans L'Idole, court récit paru dans le n°131 en décembre 1983, un milliardaire, Conrad H. Craig,  présente une statuette de Xocajotsin qu'il compte déposer dans le futur musée de sa fondation.  

    tenax album 41002.jpg

    Des descendants aztèques viennent troubler la réception et reprennent (ou dérobent, c'est selon) l'idole pour la ramener sur ses terres.

    tenax album 41003.jpg

    Ils sont poursuivis par les hommes de Craig. Après diverses péripéties, les Indiens parviennent à s'enfuir avec l'idole. Le lecteur apprend alors qui sont ces mystérieux "Indiens" (les guillemets s'imposent désormais):

    - J'espère que Craig aura compris, et qu'il ne viendra plus voler les trésors archéologiques de notre pays...
    - Espérons-le professeur car je suis trop vieux pour ce genre d'aventure!
    - Ha Ha Ha tous ces snobs ont cru que nous étions de véritables Mayas: s'ils savaient que nous sommes d'innocents professeurs d'université, Juarez!

     tenax album 41001.jpg

    XXX, L'Idole, Tenax n° 131, décembre 1983, p.83 à 108,
    recueilli dans Tenax Album n° 41, Editions Impéria, 1983

  • Quelques images pour le plaisir des yeux

    Ayant posté des messages sur de nombreux fora pour trouver des références d'oeuvres inconnues de moi ou difficilement accessibles ou pour récupérer des images, j'ai le plaisir de recevoir de nombreuses (de plus en plus nombreuses même) réponses.
    Que tous ces contributeurs-trices soient remercié-e-s.
    Grâce à elles et eux, je peux poster ces quelques images qui intéresseront particulièrement les amateurs de BD (pas de jaloux, je posterai toutes les images reçues au fur et à mesure ;-D ).

    Howard Purcell, La Légende du Géant Aztèque, Sidéral n° 37 - Artima 04/1961; VO: House of Mystery n° 100 - DC Comics 07/1960.
    875167448.gif
    1402798884.jpg
    1781550811.jpg

     

     

  • XXX, L'Ombre des Incas

    Publiée par Arédit, la série Aventures Films nous offre, en 1970, dans son second numéro, une BD non signée intitulée L'Ombre des Incas. Aux environs de Manaos (Brésil), Simon Andrews qui vient de lancer sa société de transport aérien est pris à la gorge par ses créanciers. Il ne peut se résoudre à abandonner l'expédition du professeur Larkin dans la zone du haut Purus. Ce n'est pas seulement la fidélité à l'engagement qui motive Simon à fuir les créanciers et à retrouver le professeur, c'est aussi la rémunération importante promise.
    Au même moment le docteur Evans, l'infirmière Mary Winter et le passeur Joao effectuent une inspection sanitaire chez les indiens du Purus.
    Tous doivent prendre garde aux gardiens du soleil dont la colère a été suscitée par des aides du professeur Larkin qui ont eu la mauvaise idée de dérober "le soleil d'or" des ancêtres. Les descendants des Incas capturent le docteur Evans, l'infirmière Mary Winter et le passeur Joao et exigent le retour du "soleil d'or" en échange de leur vie. 

    c59ff78407c37687298024284901c8c3.jpgAu crépuscule, à bord de son avion, Simon parvient à localiser "les ruines de la cité Inca" (p. 30). A terre, les prisonniers des Indiens, retrouvent, dans une oubliette, le professeur Larkin qui explique la présence des "Nazqué" à cet endroit: "Les "Nazqué" émigrèrent du Pérou à l'époque de la conquête espagnole et se réfugièrent dans cette région où ils vécurnt isolés, sans se mêler aux tribus voisines d'Amazonie qui les ont toujours redoutés" (p. 33). Après le vol, Topa le sorcier retrouve son prestige face au missionnaire chrétien, le père Francis. Si le soleil d'or ne réapparaît pas, les prisonniers seront juégés selon les rites anciens. Heureusement, notre héros, Simon, intervient, libère les prisonniers et, malgré la tentation, accepte que le missionnaire rende le disque d'or sacré.

    Le professeur n'a plus qu'à répondre de dettes de Simon, Simon à accepter de conduire le docteur et Mary pour une nouvelle mission sanitaire, Simon et Mary à se marier avec la bénédiction du père Francis pour que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes (comme quoi les vieilles ficelles du mélodrame et de la littérature populaire fonctionnent aussi dans ces petits récits dessinés).

    284503a487243452464dfebf9a134154.jpg

     

    Anonyme , L'Ombre des Incas,
    Aventures films, n°2, Collection Audax, Arédit, 1970.
    (scénario et dessins non crédités)

  • Claude Michelet, Le Secret des Incas

    Le Secret des Incas est un court roman pour la jeunesse publié dans la collection "Je bouquine" aux éditions Bayard Poche en 1992. Il ne semble plus être disponible actuellement mais il a connu plusieurs rééditions.

    59a15f639a76d11a7456a3f288550d7f.jpg

    Au XVIe siècle, au Pérou, les Incas sont terrorisés par les conquistadores espagnols et leurs armes. Yanaoca, jeune Inca, n'a que 13 ans, mais il est seul à connaître l'emplacement de la Cité Secrète, imprenable car introuvable. Il doit prévenir le Grand Inca du danger que représentent les terribles envahisseurs en se rendant à Cuzco, la Cité Sacrée.  

    Anecdote: il porte le même titre qu'un film dont la novélisation a été chroniquée sur ce blog: ICI.

     

    Claude Michelet, Le Secret des Incas,
    collection "Je bouquine" n° 17,
    Bayard Poche, 1992
    Illustrations: Dominique Rousseau

     

  • Maurice Limat, Antarès, Capitaine Corsaire (2)

    J'ai déjà évoqué l'un des fascicules de la série Antarès, Capitaine corsaire de Maurice Limat. Sur le forum A Propos de littérature populaire, Zigomar (éminent contributeur) livre la liste complète des volumes composant la série ainsi que plusieurs autres couvertures de ces fascicules publiés par les éditions Nicéa ICI.

    Je ne résiste pas au plaisir de reproduire sur ce blog les titres de la série ainsi que quelques couvertures si évocatrices.

    1. A l’abordage.
    2. L’attaque de Macaraïbo.
    3. Les démons de la mer.
    4. Le roc aux pieuvres.
    5. Le galion maudit
    6. La vengeance des pêcheurs de perles
    7. Le mystère des Sargasses.
    8. Au pouvoir des Vaudoux.
    9. Le bourreau de Carthagène.
    10. La caverne aux squelettes.
    11. L’énigme des Guyanes.
    12. L’amazone du Grand Fleuve.
    13. Le vampire des Roches Rouges.
    14. Le geyser d’or
    15. L’empereur des Aztèques.
    16. La cité d’émeraude.
    17. La vengeance des fétiches.
    18. La mission des enfants perdus.

  • Quelques définitions

    J'utilise parfois des termes comme "monde perdu", "civilisation cachée", "civilisation survivante" ou "rite survivant". Il me semble nécessaire de définir ces quelques termes.

    Monde perdu: la civilisation découverte et la civilisation découvrante s'ignorent mutuellement jusqu'au premier contact. Le modèle en est bien sûr Le Monde perdu (The Lost world) d'Arthur Conan Doyle (première publication: 1912). Comme il se doit, l'action se déroule en Amérique du Sud ;-) .

    Civilisation cachée: la civilisation découverte connait l'existence de la civilisation découvrante mais l'inverse n'est pas vrai. C'est le cas par exemple dans Fille des Incas ou Les Vierges choisies par Jean Fangeat (première publication: 1955, Editions du Scorpion).

    Civilisation survivante: une civilisation ancienne continue à exister. Il n'y a pas de véritable découverte car la civilisation "découvrante" connait l'existence de la civilisation "découverte". On est alors proche de l'esthétique et du mythe de la société secrète.

    Rite survivant: bien qu'intégrée à la civilisation moderne, une civilisation antique continue à respecter certains rites (le sacrifice humain par exemple). Un exemple: L'Epouse de soleil de Gaston Leroux (première publication: 1912).

  • Jacques Chabar, La Cité du Serpent à plumes

    Même si ce texte est plutôt destiné à la jeunesse (collection Jean-François "spécialement destinée aux garçons"), son intérêt conjectural n'est pas nul.

    Au fond de la jungle du Yucatan (au Mexique) se trouve une cité maya oubliée de tous mais bien vivante avec ses rites, son organisation politique, son roi et, bien évidemment, son trésor. Son existence est révélée par un vieux texte (datant de 1905) codé. De valeureux aventuriers partent à sa recherche, accompagné par un cupide chercheur d’or. La cité finit par être ravagée par un incendie qui contraint, une nouvelle fois, les Mayas à quitter cette terre en quête d’un lieu propice à la construction d’une nouvelle cité.

    c6b87702b1002cae202db60944f608e5.jpg

    Jacques Chabar, La Cité du Serpent à plumes, collection Jean-François, Editions Fleurus/Gautier-Languereau, 1954.