Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Serpent à plumes

  • [Archéologie] Mexique: Un tunnel découvert sous une pyramide de Teotihuacan

    MEXICO - Des archéologues mexicains ont découvert un tunnel long d'une centaine de mètres sous la pyramide de Quetzalcoatl, une des plus importantes du célèbre site préhispanique de Teotihuacan, près de Mexico, a annoncé mardi l'Institut national d'anthropologie et d'Histoire (Inah).

    La suite est à lire sur le site de l'Express

  • XXX, Le Serpent emplumé

    J'ai déjà signalé que des bandes mettant en scène des Peuples du Soleil avaient paru dans le trimestriel Atoll ICI.
    En voici une autre qui fait partie de la série Les Aquanautes.
    Le Serpent emplumé paraît dans le n° 114. Il semble ne s'agir que du premier épisode de l'histoire. Nous nous en contenterons pour le moment mais si certain-e-s lecteurs-trices de ce blog avaient la gentillesse de m'envoyer un scan du Atoll n° 115, j'en serais très heureux.

    L'adjoint du conservateur du musée national de Mexico engage les Aquanautes (des plongeurs norvégiens champions toutes catégories) pour aller explorer un puisard situé au coeur d'une cité maya oubliée du Yucatan. La découverte doit être encore plus extraordinaire que celle de Chichen Itza.

    atoll 114002.jpg

    La petite expédition arrive sur place en avion. Cela donne l'occasion au dessinateur de faire un plan large sur le site (et au lecteur de pouvoir admirer cette belle cité en ruines.

     

    atoll 114003.jpg

    L'exploration du puisard n'est pas de tout repos car il est occupé par un habitant qui n'aime guère être dérangé.

    atoll 114004.jpg

    Le gros anaconda est vaincu (il uy laisse sa peau, de serpent) et le trésor découvert (une magnifique statue de kukulkan, le serpent à plumes). Les Aquanautes doivent aussi lutter contre des membres de l'expédition, et leurs complices cachés à proximité, plus intéressés par la valeur pécuniaire du trésor que par sa valeur archéologique. Les méchants sont punis, le trésor pourra partir au musée. Il y a en encore une morale dans ce bas monde!

    atoll 114001.jpg

    XXX, Le Serpent emplumé, Série Les Aquanautes,
    Atoll, n° 114, Editions Jeunesse et Vacances,
    février 1980, p. 3 à 42.
    Dessin et scénario non crédités

     

     

  • D.H. Lawrence, Le Serpent à plumes

    Mondialement connu pour son livre L'Amant de Lady Chatterley, D.H. Lawrence fut aussi un amoureux du Mexique et très admiratif des religions et cultes ancestraux des Indiens . En 1926 paraît Le Serpent à plumes:

    "A travers le personnage de Kate, l'Irlandaise qui renonce à son pays, à sa civilisation, à ses valeurs pour se fondre dans le culte des Indiens de Quetzalcoatl, Le Serpent à plumes, le plus accompli des récits et romans mexicains de D.H. Lawrence, et sûrement son chef-d'oeuvre avec L'Amant de Lady Chatterley, exprime tout à fait sa philosophie de la fusion totale, de l'unité pure, ces forces infaillibles et instinctives qui conduisent à voir « avec l'âme et le corps ».
    L'année de sa mort, D.H. Lawrence fut reconnu grand visionnaire du xxe siècle par des écrivains comme Henry Miller et Anaïs Nin.
    Ses cendres reposent aujourd'hui au Taos, près des Indiens du Nouveau-Mexique, là où il avait pensé trouver «l'accomplissement sensuel de son âme."

    D.H. Lawrence, Le Serpent à plumes
    (VO: Plumed Serpent, 1926)

     

  • Alain Surget, L'Or du serpent à plumes

    "P'tite Louise et Benjamin, embarqués sur le navire du pirate Parabas, se dirigent vers le Mexique, à la poursuite du Cap'taine Roc et de son trésor. Mais leur guide indien les attire dans une embuscade. Sur la route de Veracruz, les deux héros échappent de justesse à une attaque de guerriers mayas, grâce à... Marie la Rouge !"

    3806a251d1eca4f377504c32f6a00986.jpg

    Alain Surget, L'or du Serpent à plumes,
    Pavillon Noir, tome IV, Castor-Poche, 2006.
    Illustrations de Annette Marnat.

     

  • Le Mercenaire: Le Serpent à plumes

    Ce n'est pas vraiment le genre de littérature que j'affectionne mais le titre et la quatrième de couverture ne peuvent qu'éveiller mon attention. Je ne l'ai pas encore lu mais ça viendra (et ça ira vite).

     

    La 4e de couverture:

    La Cité interdite...

    Quelque part dans l'immense forêt vierge d'Amérique Centrale se cache la citadelle maya, avec ses pierres millénaires et son fabuleux trésor : l'or destiné à Kukulcan, le Serpent à Plumes.

    07c2be3f66430287eaa20658a3098aca.jpgA travers les mille périls de la jungle, des expéditions rivales convergent vers la fabuleuse cité. Le trésor sera aux plus forts, aux plus rapides, aux plus impitoyables. Tous les coups sont permis et la peau d'un homme ne vaut pas cher !

    Qui parviendra le premier à cet Eldorado ?

    Kurt von Kleinus, le junker arrogant, l'ancien officier SS, flanqué de son âme damnée, Emil le bossu?

    Yuri Kozlov et le groupe soviétique ?

    John Eagle, le Mercenaire, qui retrouve dans ce combat de jungle tous ses réflexes de guerrier apache ?

    Peut-être aucun d'entre eux...

    Car la cité interdite n'est pas en ruine, et réserve aux intrus d'étranges surprises. Un énorme piège les attend, sous l'Oeil grimaçant et maléfique du Serpent à Plumes...

     

    Paul Edwards, Le Serpent à plumes, série Le Mercenaire, Editions Presses de la Cité, 1974.