Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Texas Jack

  • Drôle d'Aztèque: Texas Jack : Chimosa, le Chef des Aztèques

    Un titre alléchant pour ce 151ème numéro de la série Texas Jack : Chimosa, le Chef des Aztèques. Pourtant la description de Pointe-de-Flèche, Aztèque pure souche, fils de Chimosa, est pour le moins déconcertante. Il commence ses phrases par un très classique « Hugh ! », est chaussé de mocassins (dont l'un cache le secret du trésor des Aztèques) et rêve de scalper le félon Batiste. Mais nous voici au camp des Aztèques. Ecoutons Chimosa:

    " Les Visages-Pâles à la langue fourchue ne savent pas ce qu'est l'humanité! Pauvres et faibles, ils sont entrés dans les territoires de chases de mes pères: on les a reçus comme des amis et le calumet de la paix en a fait nos frères.

    Toujours plus nombreux, ils traversaient la grande mer sur d'immenses canots, arborant toujours le drapeau blanc de la paix. Ils transportaient aussi avec eux de grosses carabines tonnantes, et l'un après l'autre, les hommes rouges sont tombés sous les balles des Visages-Pâles menteurs.

    Ils nous ont chassés de nos territoires de chasses, ils ont détruit nos wigwams et nos temples: ils nous ont défendu d'adorer Huitzilpochtli et ont voulu nous faire adorer leur dieu."

    C’est assez courant de trouver des récits dans lesquels rien ne ressemble plus à un Indien d’Amérique du Nord qu’un indien guaranis, qu’un Aztèque, un Inca ou un Maya dans une ambiance de western en carton-pâte.

     

    Texas Jack (la terreur des Indiens) n°151,
    Chimosa, le Chef des Aztèques, sans auteur, sans date, sans nom d’éditeur.

    30d9462714cf1e78a805e44e624d956d.jpg