Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amerique

  • Philatélie : Christophe Colmb et la découverte de l'Amérique

    Timbre bulgare édité en 2006 pour le 500e anniversaire de la mort de Christophe Colomb (1451-1506)

     

    philatélie, christophe colomb, amerique

  • Le Jeudi c'est citation: Flaubert et l'imaginaire géographique

     

     

    « Il y aurait une curieuse histoire à faire sur les pays merveilleux qu'à chaque âge l'humanité a rêvés. Au XVIe siècle , c'était l 'Amérique; au XVe siècle au temps de Marco Polo, les Indes ou pays des perroquets et des hommes noirs à lèvres rouges »


    Flaubert, Notes pour les livres à venir,
    Editions L'Atelier de l'agneau, 2010 (p. 32)

  • Citation du jeudi: Colomb, Amérique et Oscar Wilde

    alperine vierges rouges.jpg"Bien entendu, l'Amérique avait été découverte avant Colomb, mais le secret avait été bien gardé."

    Oscar Wilde

     

    Tout le monde sait pourtant que ce sont les Phéniciens qui ont découvert l'Amérique! 

  • [Histoire] La Fabrique de l'histoire (France Culture) L'Année 1510

    carte amérique.PNGLa Fabrique de l'histoire, émission diffusée sur France Culture de 9h05 à 10h00, s'intéresse cette semaine à l'année 1510.
    Le premier numéro de la série de quatre émissions avait pour thème Les Amériques. Forcément, cela m'intéresse.

     

    Illustration: "L'Amérique sur la carte. L'Amérique apparaît pour la première fois sur une carte du monde en douze feuilles de l'allemand Waldseemüller." (exposition virtuelle de la BNF, Histoire de la cartographie)

    Lire la suite

  • Ridel & Corteggiani, Les conquérants ( Hercule sans Pif )

     

    super hercule 42 1.jpgHercule, le chat ami de Pif, est l'un des héros de mon enfance. J'ai parlé récemment de sa découverte de l'Eldorado sous le crayon de Yannick, voici maintenant Hercule Colomb en route vers l'Amérique

    Parue dans le Super hercule n° 42, l'histoire Les Conquérants nous montre Hercule, capitaine génois fuyant sa femme, à la recherche de la route des Indes.

     

    Lire la suite

  • Lucien Biart, Les Voyages involontaires

    Ce qu'il y a d'extraodiniare avec Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque Nationale de France, c'est que l'on effectue des recherches et que l'on tombe sur des ouvrages qu'on ne cherchait pas. Ce fut le cas pour moi avec l'ouvrage Les Voyages involontaires de Lucien Biart déniché aujourd'hui.

    J'ai aussi découvert sur le site Persée la nécrologie de Lucien Biart paru dans le volume 2 n°2, année 1898 du Journal de la Société des Américanistes:

    NÉCROLOGIE

    LUCIEN BIART

    Lucien Biart, qui est mort lе 18 mars 1897, à l'âge de soixante-huit ans, n'avait pas toujours été l'homme de lettres laborieux et paisible, que nous avons connu dans sa modeste retraite des Batignolles. Il avait vécu une partie de sa jeunesse au Mexique, où il était allé fonder une pharmacie à Orizaba, et s'était fait recevoir docteur en médecine de la faculté de Puebla.

    Pendant l'occupation française il rendit à nos colonnes des services inestimables, qui devaient tout naturellement le désigner aux représailles des juaristes ; ses biens furent confisqués en 1867, et lui-même, proscrit, dut gagner la côte où se rembarquaient nos derniers bataillons.

    Il avait employé son séjour à étudier, en savant et en artiste, ces contrées alors encore si mal connues chez nous, et commençait, dès 1862, cette merveilleuse série de petits tableaux (La Terre chaude, Paris, 1862, 1 vol. in-18; La Terre tempérée, Paris, 1866, 1 vol. in-8, etc., etc.), dans lesquels il a si bien dépeint la nature et les mœurs mexicaines.

    Lucien Biart était correspondant national de la Société d'anthropologie depuis 1862. Il avait été nommé membre correspondant de la Commission scientifique, créée au ministère de l'Instruction publique pour l'étude du Mexique en 1864. Il a pratiqué des fouilles dans la grotte d'Escamala et rassemblé divers morceaux d'antiquités, et en particulier plusieurs statues de pierre qui sont aujourd'hui déposées au Musée du Trocadéro. Lucien Biart a résumé, dans un livre spécial, intitulé Les Aztèques, paru en 1885 (Bibliothèque ethnologique de Hennuyer), ses études d'ethnographie et d'archéologie mexicaines. Ce volume est, avant tout, comme l'auteur a pris soin de nous en prévenir, une œuvre de vulgarisation. C'est en effet, pour les personnes étrangères à l'histoire des peuples primitifs de l'Amérique que l'auteur "a essayé, dit-il, de faire revivre le passé d'un peuple « dont les descendants, courbés sous l'autorité des fils de ses anciens vainqueurs, ont eux-mêmes oublié non seulement l'histoire, mais le nom »".

    E.-T. Hamy.

    Comme vous vous en doutez sans doute, l'homme de lettres laborieux et paisible m'intéresse plus que le scientifique. En 1892, dans la Bibliothèque d'Education et de Récréation publiée aux Editions J. Hetzel et Cie, fut édité le livre Les Voyages involontaires. Le troisième voyage, intitulé La Frontière indienne, qui fut tout d'abord publié seul (déjà chez Hetzel) en 1880, fait intervenir des Toltèques. L'apparition de Toltèques est plutôt rare dans les fictions mettant en scène des peuples précolombiens. J'ai commencé à retravailler le document afin de peut-être en faire un prochain feuilleton du blog Les Peuples du Soleil.

     

    biart les voyages involontaires de monsieur pinson.JPG

     

    Lucien Biart, La Frontière indienne, in Les Voyages involontaires,
    Bibliothèque d'Education et de Récréation ,

    Editions J. Hetzel et Cie,1892,
    illustrations de Henry Meyer

  • Louis Delluc, Le Mousse de la Niňa

    Un jeune mousse s'embarque sur la Niňa et suit Christophe Colomb vers les terres inconnues. Il se liera d'amitié avec un jeune indien. Une vision un peu idyllique de la découverte de l'Amérique et de belles illustrations en noir par René Auger. René Auger obtint en 1947 le Prix de l'Imgae Française. En 1953, Le Mousse de la Niňa fut lauréat du Prix Jeunesse, prix littéraire du meilleur livre pour enfants, décerné sur manuscrit.

    Malheureusement la jaquette illustrée par René Auger fait défaut à mon exemplaire. Si une lectrice ou un lecteur de ce blog avait la possibilité de me faire parvenir un scan, je lui en serais très reconnaissant.

    Une petite illustration intérieure:

    2122421660.jpg

     

    Louis Delluc, Le Mousse de la Niňa.
    Avec Colomb vers des terres nouvelles
    ,
    Editions Bourrelier, 1955 (2ème édition).
    Illustrations de René Auger.